Bayrou l’un des pires collabos du système, ose appeler les français à la « résistance »

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

Il suffisait d’y penser ! Bayrou appelle les Français à la Résistance contre….
ce qu’il appelle les « Quatre cavaliers de l’Apocalypse », qui sont aujourd’hui, selon lui, « le chômage, la chute du pouvoir d’achat, les déficits et la dette ».

[source : L’appel à la résistance de François Bayrou – Le Parisien]

Ce tour de passe-passe infâme consiste à embrouiller délibérément l’esprit des Français. Bayrou les appelle à résister, non pas aux forces euro-atlantistes qui ont asservi la France et dont Bayrou est l’un des plus fervents collabos, mais aux…. conséquences des politiques qu’il a soutenues depuis 30 ans.

Bayrou reprend ainsi pile-poil le discours de Pétain qui avait osé prétendre, lui aussi, être un « résistant de l’intérieur ». C’est la rouerie politicienne dans toute son horreur que nous assène ce Tartuffe qui est en train d’être propulsé sur le devant de la scène médiatique.

Au passage, pour que nos lecteurs savent à quoi s’en tenir sur le « résistant » Bayrou, nous les invitons à se documenter sur :

1)- l’Alliance Mondiale des Démocrates, dont il est l’un des co-présidents :
http://en.wikipedia.org/wiki/Alliance_of_Democrats

2)- Mme Ellen Tauscher, co-présidente de cette Alliance et donc amie intime de François Bayrou. Cette Américaine n’est pas n’importe qui puisqu’elle est actuellement rien moins que membre du gouvernement Obama. Mieux encore, elle y occupe le poste ultra-sensible de Sous-Secrétaire d’État chargé du Contrôle des Armements et de la Sécurité Internationale.

Le poste est tellement sensible qu’il est très probable que Mme Tauscher, co-présidente de l’Alliance des Démocrates avec François Bayrou, soit membre des services de renseignements américains.

À titre d’étonnante curiosité, on notera que l’un des prédécesseurs de Mme Tauscher à ce poste éminent a été Franck G. Wisner (de juillet 1992 à janvier 1993). Lequel Franck G. Wisner est marié à Christine de Ganay (divorcée de Pal Sarközy de Nagy-Bocsa et mère d’Olivier Sarkozy).

Tout cela nous donne une idée du genre de « résistant » que serait M. Bayrou, une fois élu à l’Élysée… On comprend pourquoi l’Express de cette semaine lui consacre sa couverture en insinuant qu’il pourrait être confronté à Mme Le Pen au 2ème tour de la présidentielle. Donc élu.

Aidez-nous ! Partagez :