Devant la fin programmée de l’euro, l’hypocrite M. TRICHET tente de gagner du temps auprès des Chinois

Print Friendly, PDF & Email

SACRÉ TRICHET ! : Il est tout à fait exact de dire que l’endettement et le déficit des États-Unis sont encore pires que la zone euro. Mais c’était déjà vrai il y a 10 ans, à l’époque où toute la classe européiste, dont M. Trichet le premier, nous chantait les vertus du modèle américain et la gestion mirobolante d’Alan Greenspan, le patron de la FED…
http://www.romandie.com/news/n/_La_zone_euro_va_mieux_que_d_autres_grandes_economies_170920111209.asp

Si M. Trichet tient aujourd’hui ce type de déclaration lénifiante qui ne trompe personne à un journaliste chinois, c’est parce qu’il sait bien que les 1.200 milliards de dollars de réserves de la Chine sont le seul magot encore mesure de différer un peu la mort inéluctable de l’euro.

Pour quelqu’un qui aura passé toute sa vie à ramper servilement devant tous les puissants du moment, c’est finalement une fin de carrière logique : après avoir été le larbin de Washington, de Bruxelles, de Londres et de Francfort, il commence à prendre la livrée du domestique de Pékin.

Aidez-nous ! Partagez :