Hollande « déclare la guerre à l’argent-roi » !

Le Point : Au Bourget, François Hollande déclare la guerre à l’argent-roi

Mais il ne déclare la guerre :
– ni à l’article 63 du TFUE qui impose à la France les délocalisations et la totale liberté des mouvements de capitaux ;
– ni à l’article 32 du TFUE qui impose à la France l’objectif général de libre-échange tous azimuts ;
– ni à l’article 123 du TFUE qui interdit aux banques centrales nationales de monétariser les déficits publics et qui assure la toute puissance des banques ;
– ni aux Grandes Orientations de Politique Économique qui imposent à la France le démantèlement de ses services publics et de ses acquis sociaux ;
– ni au Fonds Européen de Solidarité Financière (FESF) et au futur Mécanisme Européen de Solidarité (MES), qui vont consister à ponctionner financièrement de plus en plus lourdement les Français pour sauver l’euro,
– etc.

Bien entendu, aucun média ne le fait remarquer à François Hollande.

Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’aucun « opposant à Hollande » agréé par les médias ne le lui fait remarquer non plus.

Ni M. Sarkozy, ni M. Bayrou, ni Mme Le Pen, ni M. Mélenchon, ni M. Chevènement, ni M. Dupont-Aignan ne vont se hasarder à dire à M. Hollande qu’il se moque des Français puisqu’il élude les engagements juridiques de la France contenus dans les traités européens. Car si tout ce beau monde qui a fait main basse sur la démocratie en France commençait à attaquer François Hollande sous cet angle qui est le seul vrai, ils avoueraient ipso facto que leurs propres promesses sont tout aussi mensongères que celles du candidat du PS.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :