Hollande « déclare la guerre à l’argent-roi » !

Aidez-nous ! Partagez :

Le Point : Au Bourget, François Hollande déclare la guerre à l’argent-roi

Mais il ne déclare la guerre :
– ni à l’article 63 du TFUE qui impose à la France les délocalisations et la totale liberté des mouvements de capitaux ;
– ni à l’article 32 du TFUE qui impose à la France l’objectif général de libre-échange tous azimuts ;
– ni à l’article 123 du TFUE qui interdit aux banques centrales nationales de monétariser les déficits publics et qui assure la toute puissance des banques ;
– ni aux Grandes Orientations de Politique Économique qui imposent à la France le démantèlement de ses services publics et de ses acquis sociaux ;
– ni au Fonds Européen de Solidarité Financière (FESF) et au futur Mécanisme Européen de Solidarité (MES), qui vont consister à ponctionner financièrement de plus en plus lourdement les Français pour sauver l’euro,
– etc.

Bien entendu, aucun média ne le fait remarquer à François Hollande.

Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’aucun « opposant à Hollande » agréé par les médias ne le lui fait remarquer non plus.

Ni M. Sarkozy, ni M. Bayrou, ni Mme Le Pen, ni M. Mélenchon, ni M. Chevènement, ni M. Dupont-Aignan ne vont se hasarder à dire à M. Hollande qu’il se moque des Français puisqu’il élude les engagements juridiques de la France contenus dans les traités européens. Car si tout ce beau monde qui a fait main basse sur la démocratie en France commençait à attaquer François Hollande sous cet angle qui est le seul vrai, ils avoueraient ipso facto que leurs propres promesses sont tout aussi mensongères que celles du candidat du PS.