Mme Merkel passe le vote des slovaques par pertes et profits et annonce que le FESF sera ratifié comme prévu le 23 octobre

Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

La Chancelière allemande vient de déclarer que « le FESF sera ratifié au moment de la réunion [du 23] octobre ». Elle montre ainsi qu’elle n’attache aucune importance au refus, hier soir, des députés slovaques de ratifier ce mécanisme. Comme jadis par Adolf Hitler, le peuple slovaque est considéré par Berlin comme un peuple esclave qui n’a qu’à obéir.

http://www.romandie.com/news/n/BOURSEParis_le_CAC_40_repart_a_la_hausse_Merkele

Les observateurs pensent qu’un « second vote » pourrait être organisé très vite en Slovaquie. C’est en effet hautement probable puisque c’est ce qui est imposé à chaque fois qu’un peuple ne se plie pas aux diktats des fascistes bleus qui veulent soumettre l’ensemble du continent à une main de fer.

Bien entendu, ce « second vote » se fera avec le soutien de « l’opposition » [sic] de gauche. En Slovaquie comme ailleurs, la pseudo « opposition » seule admise dans les médias « n’est pas contre l’Europe mais pour une autre Europe ». On imagine que des pressions de toute nature – et assez probablement l’achat de voix sous forme de corruption pure et simple – sont déjà à l’œuvre.

C’est d’ailleurs ce dont se félicitent ce matin sans vergogne les marchés financiers : les stratégistes du Crédit Mutuel-CIC ont ainsi confié à l’agence de presse AWP : « Nous restons convaincus que les Slovaques voteront ces évolutions, Y COMPRIS SOUS LA CONTRAINTE, et cette conviction est partagée par les investisseurs, ce qui soutient la tendance. »

—–

On ne saurait mieux confirmer, une fois encore, la parfaite justesse des motifs et des analyses ayant conduit à la création de l’UPR il y a 4 ans et demi : la « construction européenne » est une dictature en marche, qui a le machiavélisme de se présenter comme un summum de démocratie.

C’est pour cela que l’UPR s’est créée : parce qu’ IL N’Y A RIEN DE PLUS URGENT ET DE PLUS DÉCISIF QUE DE RASSEMBLER TOUS LES FRANÇAIS DANS L’OBJECTIF N°1 DE LIBÉRER LA FRANCE DU « FASCISME BLEU » DES EUROPÉISTES. IL FAUT NOUS REJOINDRE AU PLUS VITE.

François ASSELINEAU
=============

Aidez-nous ! Partagez :