Les lepénistes et le journaliste Jovanovic vont-ils traiter de « clownesse » Mme Le Pen ?

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs se rappellent que, suite à la décision prise à l’unanimité par le Bureau National de l’UPR de préconiser l’abstention pour l’élection présidentielle, nous avions reçu sur cette page quelques messages agressifs et narquois de militants du FN qui s’indignaient de notre conseil.

Certains allaient jusqu’à nous traiter de « mauvais joueur », au motif que nous refusions d’appeler à voter pour l’un des 10 candidats présélectionnés par le système !

M. Jovanovic, le journaliste de la radio FM 88.2, est même allé jusqu’à traiter François Asselineau de « clown » – sur son blog et oralement à l’antenne – parce que le président de l’UPR a refusé d’appeler à voter, dès le 1er tour, pour l’un quelconque de ces 10 candidats dont le point commun était de refuser de sortir de l’UE et de l’euro, comme l’ont attesté leurs professions de foi que nous avons commentées précisément (http://www.upr.fr/actualite/france/les-masques-tombent-les-professions-de-foi-de-le-pen-et-nda-ne-parlent-ni-de-sortir-de-l-ue-ni-meme-de-l-euro).

En d’autres termes, M. Jovanovic et les cybermilitants du lepénisme s’indignaient, au fond, que le président de l’UPR respecte la Charte de l’UPR et que les adhérents de l’UPR soient respectés dans leurs choix !

Or voici que, profitant du 1er mai, Mme Le Pen vient de faire savoir qu’elle refusait d’appeler ses électeurs à voter pour l’un quelconque des deux finalistes, MM. Hollande ou Sarkozy. Mme Le Pen a précisé qu’elle « voterait blanc » à titre personnel et de nombreux militants s’affirment résolus à s’abstenir (cf. dépêche de presse dont le lien est donné ci-dessous).

Nous ne pouvons, pour une fois, qu’être tout à fait d’accord avec cet appel de Mme Le Pen. Nous le pouvons d’autant plus que la présidente-héritière du Front National semble s’être une nouvelle fois inspirée des déclarations de François Asselineau puisqu’elle appelle ses électeurs « à voter en leur âme et conscience », reprenant ainsi non seulement la thématique, mais également les mots mêmes utilisés par le président de l’UPR dans sa vidéo du 12 mars 2012 (après la remise des parrainages) et du 23 avril (après le 1er tour de scrutin).

Nous n’allons pas, nous, agonir d’injures et de sarcasmes Mme Le Pen et son entourage parce qu’elle appelle à refuser de choisir entre deux candidats d’un combat dont elle a été évincée, et dans lesquels elle ne se reconnaît pas. C’est, somme toute, tout à fait naturel.

Nos lecteurs pourront, au passage, mesurer la différence de rectitude comportementale entre l’UPR et les militants du FN.
Puissent ces derniers méditer que l’on finit toujours par se discréditer lorsque l’on pratique la formule « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ».

Une question subsiste (de bien peu d’intérêt, il est vrai) : Suite à cet appel de Mme Le Pen au vote blanc ou à l’abstention, que va donc écrire M. Jovanovic sur son blog et que va-t-il dire à l’antenne ?
Va-t-il traiter Mme Le Pen de « clownesse » puisqu’elle se range au conseil que donnait François Asselineau dès avant le 1er tour ?

S’il le fait, il sera logique avec lui-même et nous le lui concéderons.

Mais s’il ne le fait pas, il montrera alors à tous ses auditeurs qu’il pratique la politique du « 2 poids 2 mesures », et que c’est à M. Asselineau, seul, qu’il réserve ses insultes.

Probablement parce qu’il sait que M. Asselineau est un danger potentiel bien plus grand, pour le système européiste en place, que ne l’est Mme Le Pen. Rappelons à ce propos que M. Jovanovic s’est refusé à relever que la « profession de foi » de Mme Le Pen était sacrément « clownesque », et même révélatrice d’une escroquerie politique et morale de première grandeur.

Aidez-nous ! Partagez :