Très bon bilan de la tournée en Haute-Savoie et en Côte-d’Or

Print Friendly, PDF & Email

Venant après les réunions publiques de Meythet (Annecy) et de Chervay (Samoëns) dont nous avons déjà parlé, les conférences organisées à Châtillon-sur Seine (40 participants) et à Dijon (65 participants) ont permis de confirmer plusieurs points notables :

1)- loin d’avoir satisfait les Français, le simulacre d’élection présidentielle qui vient d’avoir lieu, et la mascarade non moindre des élections législatives qui arrivent, leur donnent de façon de plus en plus nette le sentiment que l’on se moque d’eux.
Dans les 4 conférences, nous avons vu arriver des personnes totalement inconnues de nos équipes locales, qui avaient découvert l’UPR par Internet ou par le bouche-à-oreille depuis quelques semaines ou quelques jours seulement, ou même qui venaient en curieux après avoir pris connaissance des tracts ou des affiches (d’ailleurs remarquables) conçues par les équipes de l’UPR.

2)- de façon générale, les quelque 200 participants de ces 4 réunions publiques ont accueilli avec un immense intérêt les analyses et les propositions sans équivalent de l’UPR.
Une petite partie du public novice (notamment à Châtillon-sur Seine), abasourdie par les informations sur « QUI GOUVERNE LA FRANCE », reste encore sur une réserve prudente après la réunion : chez certains de ceux qui nous découvrent pour la toute première fois, le bouleversement de la vision de la réalité que nous leur apportons est trop brutal pour qu’il ne suscite pas un réflexe spontané d’incrédulité.
Cependant, une très large majorité des participants est entièrement d’accord, avide d’informations, et même de plus en plus enthousiaste, tant nos analyses si précises et invariables sont confirmées par les événements, et tant notre attitude conserve avec rectitude les engagements solennels de notre Charte.

3)- à ce propos, nous avons noté, dans au moins 3 des 4 conférences, la présence de sympathisants du Front de Gauche ou du Front National, qui venaient nous écouter avec beaucoup d’intérêt.
Au cours des débats qui ont suivi, il est apparu qu’un nombre croissant d’électeurs de ces mouvements, et notamment du FN, ont été à la fois déçus des résultats de Mme Le Pen et de M. Mélenchon, décontenancés par leur légèreté technique, et, pour les premiers, secrètement furieux des volte-face politicardes de la présidente du FN.
Que ce soit pour Mme Le Pen (ou accessoirement pour M. Dupont-Aignan ), l’affaire de leurs « professions de foi » officielle respectives pour l’élection présidentielle laisse des traces. En découvrant que ces documents officiels n’avaient aucun rapport avec certaines des idées qu’ils leur prêtaient, notamment le fait que ni l’un ni l’autre ne proposaient de sortir de l’euro et de l’UE, un certain nombre d’électeurs de Mme Le Pen et de M. Dupont-Aignan ont commencé à découvrir la supercherie politique. Ils tombent de haut…
Par contraste, l’attitude, les analyses et les propositions de l’UPR, toujours parfaitement claires et nettes, ne leur apparaît que plus convaincante et plus respectueuse de l’intelligence des électeurs.

4)- le bilan de cette tournée se solde par une vingtaine d’adhésions nouvelles, de nombreux sympathisants supplémentaires, et des propositions de nouvelles réunions publiques dans les départements voisins.

5)- qu’il soit enfin permis d’adresser un très grand remerciement à nos équipes de Haute-Savoie et de Côte-d’Or.
Non seulement ils ont effectué un travail remarquable d’organisation et d’information, mais ils nous donnent la preuve que, petit à petit, l’UPR se renforce singulièrement.
Là où nous n’avions, voici encore quelques mois, qu’un seul responsable pour organiser les réunions, nous disposons désormais d’une véritable force de frappe, constituée d’une demi-douzaine, voire d’une dizaine, de militants actifs, qui n’hésitent pas à faire feu de tout bois pour développer la notoriété de l’UPR.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :