Avec plus de 3 fois le nombre d’adhérents de EELV, l’UPR n’a toujours pas accès aux médias

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP

@ PHILIPPE HUGUEN / AFP

EELV : 3000 ADHÉRENTS AVEC ACCÈS AUX GRANDS MÉDIAS.
UPR : 11760 ADHÉRENTS SANS AUCUN ACCÈS GRAND MÉDIA.

Il y a 16 mois – le 25 mars 2015 -, la sénatrice EELV de Paris, Mme Leïla Aïchi, révélait en direct à l’antenne de LCP que « Europe-Écologie-Les Verts » (EELV) ne comptait plus qu’« entre 4000 et 5000 adhérents ».

À l’époque, l’UPR comptait 7600 adhérents et le rythme des nouvelles adhésions nous avait permis d’affirmer que, « au rythme des évolutions politiques en cours, l’UPR comptera bientôt 2 fois plus d’adhérents que EELV (probablement aux alentours de mai/juin prochain [2015]). »

Or une information que nous transmet l’un de nos fidèles adhérents et qui nous avait échappé vient d’actualiser les données. Dans le Paris Match du 13 au 20 juillet 2016, on apprenait que Mme Emmanuelle Cosse a révélé – en marge de l’émission 12/13 Dimanche sur France 3 à laquelle elle avait été invitée – que EELV ne compte désormais plus que 3000 adhérents.

Emmanuelle-Cosse-adherents-EELV
[ Source : Paris Match du 13 au 20 juillet 2016 ].

Ce nombre d’adhérents de 3000 n’ayant pas été donné par Mme Cosse directement à l’antenne, on peut supposer que Bruno Jeudy, rédacteur en chef politique de Paris Match qui participait à l’émission, le lui a soutiré dans la coulisse, après l’interview, et l’a, ensuite, reporté dans la version papier de Paris Match.

De son côté, l’UPR a désormais atteint et dépassé les 11760 adhérents et est en bonne voie d’atteindre les 12000 adhérents aux alentours du début octobre.

Conclusion

Il y a 16 mois, l’UPR comptait 7600 adhérents et anticipait qu’elle compterait bientôt 2 fois plus d’adhérents que EELV.

Aujourd’hui, l’UPR compte 11760 adhérents et anticipe qu’elle comptera très bientôt 4 fois plus d’adhérents que EELV.

Force est de constater que cette évolution spectaculaire n’a pas été prise en compte par les grands médias. France 3 et Match continuent à interroger Mme Cosse sur les plateaux télévisés ou dans leurs colonnes et persistent à faire comme si l’UPR, ses 11760 adhérents et ses 190 000 électeurs aux élections régionales n’existaient tout simplement pas.

Mais les évolutions que je viens de rappeler prouvent que la force de verrouillage politique des grands médias ne cesse de perdre en efficacité, au fur et à mesure que la France s’enfonce dans le désastre.

Le moment se rapproche, inexorablement, où les grands médias vont être confrontés à la puissance électorale non dissimulable de ce qu’est en train de devenir l’UPR.

Il appartient à chacun de hâter ce moment de vérité, en continuant à adhérer en masse à notre mouvement.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :