Le dogme européiste usé jusqu’à la corde : après le Royaume-uni et l’Autriche, c’est maintenant la Finlande qui envisage d’organiser un référendum pour sortir de l’euro

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

L’ex-ministre finlandais des Affaires étrangères et député du Parti du centre, Paavo Väyrynen, a lancé une pétition appelant à organiser un référendum en Finlande sur la sortie du pays de la zone euro.

Il estime que le pays a suffisamment souffert de son appartenance à la zone euro, notamment un fort ralentissement économique et une hausse du chômage. Il se réfère pour cela à une récente étude de Vesa Kanniainen, professeur de l’Université de Helsinki, et d’autres économistes de renom, sur les scénarios d’un possible abandon de l’euro par le pays.

L’ancien ministre finlandais a précisé que « le peuple de Finlande doit avoir la possibilité de décider si on reste dans la zone euro ou si on s’unit à d’autres pays de l’Europe du nord, en commençant à utiliser notre propre monnaie parallèlement à l’euro. »

Cette référence aux « autres pays de l’Europe du nord » vise à rappeler que la Finlande est une anomalie parmi les pays scandinaves : la Suède, la Norvège, le Danemark et l’Islande ont tous gardé leur monnaie nationale et constatent tous que leur économie se porte mieux que celle de la Finlande. En outre, les pays scandinaves qui ont conservé leur monnaie n’ont pas à éponger les dettes des banques en Grèce et dans l’Europe du sud…

Cette pétition pour un référendum sur la sortie de la Finlande de l’euro a déjà obtenu plus de 26.000 signatures. Il faut en rassembler 50.000 en six mois – ce qui semble tout à fait à portée de main – pour que le Parlement examine le projet.

Cerise sur le gâteau, la pétition a été publiée sur le site Internet Kansalaisaloite créé avec rien moins que le soutien du ministère de justice de Finlande…

Source : http://fr.sputniknews.com/interna…/20150721/1017141504.html…

CONCLUSION

Après le Royaume-Uni qui a annoncé fin mai la tenue en 2017 d’un référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE, puis l’Autriche où 261 000 citoyens ont demandé un référendum identique, ce qui force le Parlement de Vienne à se prononcer, c’est désormais au tour de la Finlande d’envisager la tenue d’un référendum sur la sortie de l’euro.

Cela prouve que non seulement le dogme européiste est usé jusqu’à la corde, mais que le verrouillage du débat public en France sur ces questions cruciales est une scandaleuse anomalie.

Jusqu’à quand l’UPR va-t-elle être interdite de s’exprimer dans les grands médias nationaux ?

Jusqu’à quand la « patrie des droits de l’homme et du citoyen » va-t-elle se comporter comme une dictature où seuls les partisans de l’Europe et les partisans d’une « Autre Europe » sont autorisés à être connus du grand public ?

RAPPEL : Signez notre pétition pour l’organisation d’un référendum sur la sortie de l’UE

Aidez-nous ! Partagez :