Le président de la République tchèque appelle à organiser un référendum sur la sortie de l’UE et de l’OTAN

Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

L’effet domino : 1er juillet 2016 : le président de la République tchèque Milos Zeman appelle à organiser un référendum sur la sortie de l’UE et de l’OTAN…

Le Brexit est en train de provoquer une énorme onde de choc politique à travers toute l’Europe, qui donne rapidement corps à « l’effet domino » tant redouté par Washington.

On a ainsi appris récemment que le Parti populaire slovaque « Notre Slovaquie » a demandé à son tour l’organisation d’un référendum sur la sortie de la Slovaquie de l’Union européenne.

Mais aujourd’hui 1er juillet, c’est un chef d’État de l’UE – le président de la République tchèque en personne, M. Milos Zeman, – qui déclare souhaiter la tenue d’un référendum sur l’appartenance de son pays à l’Union européenne et à l’OTAN.

Il a déclaré textuellement ceci : « Je suis en désaccord avec ceux qui veulent quitter l’Union européenne. Mais je ferai tout pour qu’ils obtiennent un référendum et qu’ils puissent s’exprimer. Et c’est valable aussi pour une sortie de l’Otan ».

Commentaires

En République tchèque, le président de la République n’a pas le pouvoir de convoquer lui-même un tel référendum (cela nécessiterait l’adoption d’un amendement constitutionnel), mais il peut faire pression sur le gouvernement et les parlementaires pour qu’un référendum soit organisé et il jouit d’une autorité incontestable.

Selon les récents sondages, seuls 25% (contre 32% l’année dernière) des Tchèques approuvent l’appartenance de leur pays à l’UE !

Conclusion

On notera que la déclaration du 1er juillet 2016 du président de la République tchèque confirme le bien-fondé du programme de l’UPR, qui s’est constituée le 25 mars 2007, voici 9 ans et 4 mois, précisément pour faire sortir la France de l’Union européenne et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :