100 ans plus tard, les dirigeants français assassinent une deuxième fois Jean Jaurès

Télécharger en PDF
Lecture : 4 min

Communiqué

assassinat de Jean Jaurès

La Une du journal L’Humanité (socialiste à l’époque) du samedi 1er août 1914, relatant l’assassinat de Jean Jaurès la veille au soir.

À l’occasion du centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès, l’Union Populaire Républicaine (UPR) fait part de sa très grande inquiétude devant la résurgence d’une configuration internationale semblable à celle que dénonçait le tribun socialiste en 1914, et qui avait conduit au déclenchement de la Première Guerre mondiale.

  • Poussés par l’idée démente de vouloir diriger le monde entier, les États-Unis, secondés par leurs vassaux européens, s’emploient à attiser de plus en plus de conflits ouverts, et terriblement meurtriers, en piétinant sans vergogne le droit international : Yougoslavie, Afghanistan, Irak, Somalie, Soudan, Syrie, Libye, Gaza et maintenant Ukraine.
  • Face à cette volonté de domination planétaire et cette agressivité guerrière tous azimuts, la Russie et d’autres pays émergents ont commencé à organiser leur riposte. Le dispositif des « BRICS » et l’Organisation de coopération de Shanghai en sont des éléments concrets.

Cela n’empêche pas les autorités de Washington et leurs vassaux de l’Union européenne de s’ingénier à aggraver encore la tension internationale, en prenant des sanctions à la hâte contre la Russie, sur la foi d’allégations sans preuves et d’analyses de parti-pris.

Cette attitude belliciste scandalise un nombre de plus en plus considérable de personnes, en France et dans le monde, qui découvrent avec effarement, grâce à Internet et aux réseaux sociaux, à quel point les grands médias occidentaux ne sont plus que des officines de propagande, présentant toujours la seule version des faits concoctée dans les bureaux du Département d’État américain, même lorsque celle-ci repose sur des mensonges flagrants.

La politique des États-Unis, et de leurs vassaux ligotés dans la prétendue « construction européenne », s’apparente désormais carrément à celle du Docteur Folamour. Par sa folle irresponsabilité, elle nous conduit tout droit à un choc frontal entre le bloc euro-atlantiste et la Russie, deuxième puissance nucléaire mondiale. 

La France se retrouve ainsi entraînée dans des conflits avec le monde orthodoxe et le monde arabo-musulman, conflits qui sont contraires à ses intérêts les plus fondamentaux et déclenchés pour des raisons totalement illégitimes par les États-Unis.

L’OTAN et la « construction européenne », tenailles de Washington pour soumettre les capitales européennes à sa volonté tyrannique, rappellent tragiquement les jeux d’alliances automatiques, prétendument au service de la paix, qui ont précipité l’Europe dans la guerre en 1914. L’UPR rappelle d’ailleurs que le Traité sur l’Union européenne, par son article 42, inféode la défense des États européens à l’OTAN.

Ceux qui affirment aujourd’hui que l’« Europe, c’est la paix » font la même tragique erreur d’analyse que ceux qui, en juillet 1914, clamaient « la Triple-Entente, c’est la paix » et que Jean Jaurès avait combattus sans relâche.

Le bellicisme des dirigeants français d’aujourd’hui montre qu’ils n’ont rien retenu des enseignements de Jean Jaurès. Leur commémoration indécente du grand homme s’apparente à un deuxième assassinat.

L’UPR, quant à elle, invite les Français à s’inspirer de Jean Jaurès pour bien comprendre l’extrême dangerosité que constituent l’OTAN et l’Union européenne pour la paix, et l’urgence d’en sortir au plus vite.

Le chef des socialistes français fut assassiné par Raoul Villain à Paris, au Café du Croissant.

Le chef des socialistes français fut assassiné par Raoul Villain à Paris, au Café du Croissant.

NOTA : Nous rappelons à nos lecteurs le dossier que l’UPR a publié le 28 juin dernier, à l’occasion du 100e anniversaire de l’attentat de Sarajevo.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :