Alors que 31 % des Français ne regardent plus aucune émission politique à la télévision, le rythme des adhésions à l’UPR ne cesse d’accélérer.

Télécharger en PDF
Lecture : 8 min
 screen-shot-11-01-16-at-03-14-am
———————————–

L’UPR a enregistré 134 nouveaux adhérents entre le 25 et le 31 octobre 2016 (soit 7 jours).

Cela représente une moyenne de 19,14 nouveaux adhérents par jour.

 
C’est un résultat non seulement excellent, mais réellement surprenant lorsque l’on considère :
 
a)- que la campagne électorale pour l’élection présidentielle n’a pas encore vraiment commencé (elle ne débutera réellement qu’en janvier et officiellement en mars) ;
 
b)- que l’UPR est plus blacklistée que jamais dans tous les grands médias nationaux, à commencer par les télévisions du service public ou privées ;
 
c)- que les grands médias passent le plus clair de leurs émissions politiques à focaliser l’attention du public sur le PS et LR et à distiller jour après jour, dans l’opinion publique, l’idée que le prochain président devrait être Alain Juppé.
 
————————-
CONCLUSION
————————-
La croissance plus rapide que jamais du nombre d’adhérents de l’UPR est d’excellent augure pour les mois qui viennent.
 
Cette envolée de l’UPR témoigne aussi que la censure médiatique quasi-totale – qui est utilisée à son encontre avec l’accord tacite du CSA – est de moins en moins efficace. Les méthodes habituelles des dictatures du XXe siècle ne fonctionnent plus comme avant…
 
SI l’UPR déjoue ainsi les pronostics et inquiète sérieusement les dirigeants des autres partis politiques qui ont verrouillé l’information à leur profit, c’est d’abord parce qu’un nombre croissant de Français ne font désormais plus confiance aux grands médias – et en particulier à la télévision -, notamment pour les questions politiques.
 
Au point que, selon un sondage publié le 30 octobre 2016 par Le Parisien, ce sont désormais 31% des Français qui ne regardent plus JAMAIS la moindre émission politique sur ces grands médias et 44% qui n’en regardent plus que « de temps en temps« ….
 
Dit autrement, cela signifie qu’au moins 75 % des Français n’ont plus confiance dans ce qu’ils entendent à la télévision.
 
Au même moment, Internet ne cesse de gagner du terrain auprès des Français. Pour la bonne raison que, si l’on trouve certes des choses fausses ou farfelues sur Internet, on y trouve aussi des analyses extrêmement justes, honnêtes, et riches en informations, ce qui n’existe plus dans les grands médias.
 
Internet permet aux Français qui le veulent de trouver une information et des décryptages fiables, en lieu et place du déluge de mensonges et de propagande déversé par les grands médias publics noyautés par le « régime de François Hollande » et par les grands médias privés propriétés d’une poignée de milliardaires (on notera le succès de cette vidéo explicative : https://www.youtube.com/watch?v=41lAe0mgjjU&feature=youtu.be ).
 
À égalité avec le bouche-à-oreille – qui fonctionne à plein en faveur de l’UPR -, Internet est le moteur d’évolutions sociétales qui vont produire des surprises considérables en 2017 à tous ceux qui croient encore que les foules se laissent manipuler comme dans les années 1980.
 
FA
1er novembre 2016

François Asselineau, Président de l’Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :