Album-souvenir de la Braderie de Lille (1er septembre 2018).

Télécharger en PDF
Lecture : 7 min

 

Le stand de l’UPR est ouvert dès 8 heures du matin…

 

Olivier Durnez (Délégué régional UPR en Nord-Pas-de-Calais, à gauche) et Elies Ben Helal ( Département du Nord, à droite), prêts à accueillir le public.

 

Le stand UPR constamment rempli par des adhérents, des sympathisants et des passants intéressés

Dès l’arrivée de François Asselineau sur le stand (à 14h30), la foule est arrivée et n’a pas désempli jusqu’à son départ à 18h45.

Signature de dédicaces…

 

Le président de l’UPR, toujours à l’écoute et prêt à répondre aux questions.

 

 

La passion de convaincre par des éléments rationnels et précis.

 

Tenter de convaincre même les plus dubitatifs et les plus indécis…

 

 

Avec deux jeunes Français venus du bout du monde : un jeune Français de 24 ans originaire du Sénégal (au centre) et un jeune Français de 21 ans originaire de Wallis-et-Futuna (à droite). L’un et l’autre séduits par les analyses de l’UPR sur l’avenir de la Francophonie et sur l’apartheid planétaire voué à l’échec que constitue le principe même de la « construction européenne ».

 

Avec un étudiant.

 

Avec une représentante des harkis.

 

Avec un admirateur de Hô Chi Minh, fondateur de l’actuel Parti communiste vietnamien et de la République démocratique du Viêt Nam.

 

Un adhérent a imaginé un nouveau T-shirt, avec le nouveau qualificatif dont le président de l’UPR a affublé Macron lors de son dernier entretien sur RT : « le caméloquet », (un hybride de caméléon et de perroquet).

 

 

Une comparaison instructive avec les stands des autres partis politiques….

Alors que le stand de l’UPR a été continuellement rempli de monde pendant quatre heures d’affilée…

 

…la solitude absolue du tenancier du stand du Parti fédéraliste européen.

 

Bien peu de monde aussi au stand d’En Marche ! Et des mines bien déconfites….

Devant les stands d’En Marche, les passants marchent… sans s’arrêter !

 

Pas un chat non plus au stand du Parti radical et au stand du mouvement des sans papiers

 

 

Quelques visiteurs de marque au stand de l’UPR….

Adrien Quatennens (député « France Insoumise » de la 1re circonscription du Nord) et Ugo Bernalicis (député « France Insoumise » de la 2e circonscription du Nord), viennent rendre visite à François Asselineau sur le stand de l’UPR.

Atmosphère très courtoise et cordiale.

 

—-

Jacques Cheminade (Solidarité & Progrès), ancien candidat aux élections présidentielles de 1995, de 2012 et de 2017, vient rendre visite à François Asselineau sur le stand de l’UPR. Les deux hommes ont conversé quelques minutes de façon cordiale.

 

Conclusion : la notoriété de l’UPR en forte croissance

Le président de l’UPR avec Olivier Durnez, Délégué régional de l’UPR en région Nord-Pas-de-Calais, qui a très bien organisé cette présence de notre mouvement pendant la Braderie de Lille.

 

Fin de soirée avec les militants UPR dans un restaurant de spécialités locales.

 

La clé de la réussite de l’UPR : des analyses nouvelles, précises et factuelles qui permettent aux citoyens de comprendre enfin ce qui se passe et de reprendre espoir dans la politique et confiance dans la France.

 

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

François Asselineau, Président de l’Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :