Découvrez le scan de la lettre remise sur le plateau de CNEWS par François ASSELINEAU à Antoine Leaument (responsable de FI) pour qu’il la transmette à Jean-Luc MÉLENCHON.

Télécharger en PDF
Lecture : 5 min
Print Friendly, PDF & Email

 

Lors de l’émission de CNEWS de 19 h à 20 h du dimanche 25 novembre 2018, François Asselineau a annoncé publiquement et a remis sur-le-champ une lettre destinée à Jean-Luc Mélenchon afin de lui demander de lancer la procédure de destitution de Macron, conformément à l’article 68 de la Constitution.

François Asselineau a remis cette lettre – en mains propres et devant les journalistes de CNEWS  – à Antoine Leaument, responsable de la communication numérique de France Insoumise, à charge pour lui de la transmettre à M. Mélenchon, son destinataire final.

Le président de l’UPR demande par cette lettre à M. Mélenchon, en sa qualité de député de la Nation, de lancer avec le plus grand nombre possible de ses collègues – à commencer par les 16 autres députés de la France insoumise – la procédure de destitution du président de la République, pour 10 « manquements graves à l’exercice de sa fonction », en reprenant ainsi les termes de l’article 68 qui prévoit comment destituer le chef de l’État.

François Asselineau fait remarquer à M. Mélenchon, comme aux 16 autres députés de la France insoumise, que, même si cette procédure a peu de chances de parvenir jusqu’à son terme (du fait de la majorité de députés LREM à l’Assemblée nationale), ce n’est pas une raison de ne pas la lancer, de même qu’il n’est pas besoin d’être assuré d’obtenir gain de cause pour décider d’organiser une manifestation, ou de même qu’il n’est pas nécessaire d’être sûr d’être élu pour se présenter à une élection.

Les violations de la Constitution républicaine commises par M. Macron sont tellement nombreuses et scandaleuses qu’il est impératif de lancer cette procédure au plus vite, afin de répondre à la colère des Français et afin d’éviter que la France ne bascule dans une situation de violences incontrôlables.

Ne pas même tenter de lancer cette procédure reviendrait à admettre que l’on ne s’oppose à M. Macron que de façon inoffensive et pour la galerie.

L’UPR insiste sur l’impact énorme qu’aurait le lancement d’une telle démarche, même si elle n’aboutit pas puisque ce serait la toute première fois dans l’histoire qu’une procédure de destitution serait lancée par des députés à l’encontre d’un président de la République en exercice. Il s’agirait d’une gifle symbolique qui affaiblirait politiquement Macron d’une façon irrémédiable, et qui ternirait définitivement son mandat et l’image détestable qu’il laissera dans l’histoire de France.

L’UPR insiste aussi sur le fait que le lancement de la procédure de destitution forcera individuellement chaque député à prendre ses responsabilités devant l’opinion publique. Cette démarche permettra en particulier aux Français révoltés de savoir qui est vraiment qui, parmi les députés qui affirment soutenir le mouvement des « gilets jaunes », entre ceux qui le font devant une caméra par simple opportunisme, et ceux qui sont prêts à engager la seule action juridique réelle permettant d’empêcher Macron de continuer à nuire.  

—–

Cette lettre adressée par François Asselineau à Jean-Luc Mélenchon est reproduite ci-après.

Elle peut être téléchargée à l’adresse suivante : Lettre à Jean-Luc Mélenchon – 25 novembre 2018

Nous tiendrons bien entendu nos lecteurs informés de la réponse de M. Mélenchon à ce courrier que lui a transmis François Asselineau.

ATTENTION : Nous vous  conseillons de faire comme François Asselineau : écrivez vous aussi à votre député et aux sénateurs de votre département pour les mettre au pied du mur en leur demandant de lancer la procédure contre Macron !

Notre lettre-type, dont vous pouvez vous inspirer est ici :

https://www.upr.fr/actualite/france/conseil-aux-gilets-jaunes-lettre-type-a-adresser-a-votre-depute-et-aux-senateurs-de-votre-departement-pour-reclamer-la-destitution-de-macron-par-mise-en-oeuvre-de-larticle-68-de-la-constitut/

 

 

 

 

ATTENTION : Nous vous  conseillons de faire comme François Asselineau : écrivez vous aussi à votre député et aux sénateurs de votre département pour les mettre au pied du mur en leur demandant de lancer la procédure contre Macron !

Notre lettre-type, dont vous pouvez vous inspirer est ici :

https://www.upr.fr/actualite/france/conseil-aux-gilets-jaunes-lettre-type-a-adresser-a-votre-depute-et-aux-senateurs-de-votre-departement-pour-reclamer-la-destitution-de-macron-par-mise-en-oeuvre-de-larticle-68-de-la-constitut/

Aidez-nous ! Partagez :