EURO : Pendant que les grands médias et tous les partis politiques (sauf l’UPR) gardent le silence, la situation continue d’empirer.

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

En atteignant +906.941.417.444,22 € au 31 décembre 2017, le solde Target 2 de l’Allemagne dépasse les 900 milliards d’euros pour la première fois depuis la création de l’euro.

C’est la Bundesbank allemande qui vient de le révéler.

Au même moment, le solde négatif de l’Italie avoisine les -450 milliards d’euros et celui de l’Espagne les -400 milliards. (La France étant à peu près à l’équilibre)

Ces évolutions, qui confirment une nouvelle fois la justesse des analyses de l’UPR depuis dix ans, confirment par la même occasion que la fin inéluctable de l’euro approche.
———————-
Les internautes qui ne sont pas familiers de nos analyses, ni de ce qu’est le solde Target 2, ni de ce que cela signifie quant à la non-viabilité de l’euro à long terme, peuvent se reporter aux nombreuses analyses développées par l’UPR depuis plusieurs années, et en particulier aux articles et vidéos suivants :

– 23 février 2012 : Pourquoi l’Allemagne envisage de sortir de l’euro ?

– 20 décembre 2012 : L’euro est-il une monnaie commune ou une monnaie unique ?

– 19 juin 2015 : la conférence de Vincent Brousseau intitulée « L’euro avant, pendant, après », explique de façon très pédagogique ce qu’est le système Target 2, en particulier à partir de 1 h 36 min 05 secondes.

– 19 août 2015 : Ce que doit à ses consœurs une banque centrale qui quitte l’euro : La prime de sortie, par Vincent Brousseau.

– 14 février 2016 : Le graphique qui affole les européistes : « Target 2 », le retour !, par François Asselineau

– 16 février 2016 : Pourquoi l’euro est condamné, par Vincent Brousseau.

– 12 octobre 2016 : Les miracles d’Euro d’Alexandrie ont des limites, par Vincent Brousseau.

– 26 décembre 2016 : Le crépuscule de l’euro – Targets : Le dégel de la pensée, par Vincent Brousseau

– 25 octobre 2017 : La sortie furtive de l’euro, par Vincent Brousseau.

– 28 octobre 2017 : Pourquoi le Frexit est-il si urgent ?, par Vincent Brousseau.

 

Conclusion

Le plus incroyable de toute cette situation, c’est qu’aucun grand média et aucun parti politique français – à part l’UPR – ne met en garde nos concitoyens sur cette inéluctable explosion à venir de l’euro, alors que cette explosion aura des conséquences d’autant plus graves sur notre économie et notre niveau de vie que la France n’aura pas su l’anticiper et sortir de l’euro à temps.

La connivence objective entre les dirigeants des grands médias et ceux des autres partis politiques pour écarter tout débat national sur l’avenir de l’euro et pour tenir les Français dans l’ignorance de ce qui se passe vraiment s’apparente à non-assistance à peuple en danger.

François Asselineau
6 janvier 2018

 

 

François Asselineau, Président de l’Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :