Le gouvernement français compte plus de membres du Siècle et de la French American Foundation que d’énarques

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

Selon une première et rapide investigation, le nouveau gouvernement français (en y incluant le Président Hollande et le Premier ministre Ayrault) compte :

7 membres du Siècle

– M. François HOLLANDE, Président de la République
– M. Laurent FABIUS, ministre des affaires étrangères
– M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur
– Mme Marisol TOURAINE : ministre des affaires sociales et de la santé
– M. Manuel VALLS : ministre de l’intérieur
– Mme Aurélie FILIPETTI : ministre de la culture et de la communication
– Mme Yamina BENGUIGUI : ministre des Français de l’étranger et de la francophonie
[sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Siècle#Personnalités_politiques
et http://fr.wikipedia.org/wiki/Marisol_Touraine]

5 membres de la FAF (+ 1 parmi les conseillers de l’Elysée)

– M. François HOLLANDE, Président de la République
– M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur
– Mme Marisol TOURAINE : ministre des affaires sociales et de la santé
– M. Arnaud MONTEBOURG : ministre du redressement productif
– Mme Najat VALLAUD-BELKACEM : ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement
Auxquels il convient d’ajouter :
– M. David KESSLER, qui sera nommé dans les heures qui viennent au poste de conseiller médias et culture du Président de la République.
[source : http://www.scribd.com/doc/57471741/Young-Leaders-FAF]

5 anciens élèves de l’ENA

– M. François HOLLANDE, Président de la République
– M. Laurent FABIUS, ministre des affaires étrangères
– M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur
– M. Michel SAPIN : ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social
– Mme Fleur PELLERIN : ministre des PME, de l’innovation et de l’économie numérique
[sources : leurs notices sur Wikipedia]

CONCLUSION

La formation du nouveau gouvernement a au moins pour mérite de clarifier les influences respectives des formations et des affinités. Ceux qui croient encore que la France serait « dirigée par les énarques » ont une vision singulièrement erronée de la situation.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :