L’INSEE confirme la gravité de la situation économique de la France : Récession et baisse du pouvoir d’achat des ménages en 2012

Lecture : 1 min
Aidez-nous ! Partagez :

insee-asselineau-upr

Selon l’organisme officiel de statistiques, le PIB de la France a baissé de -0,3% au 4e trimestre 2012, ce qui donne une croissance égale à zéro tout rond pour l’année.
Quant au pouvoir d’achat des ménages, il recule au 4e trimestre du pourcentage impressionnant de -0,8 %, ce qui fait une chute de -0,4 % sur 2012.

Ces résultats sont d’autant plus catastrophiques :

a)- qu’ils s’inscrivent dans une montée continuelle de la pauvreté depuis 2003 – relevée par l’INSEE lui-même -,

b)- et que les mesures de réduction budgétaire tous azimuts exigée par la Commission européenne et la BCE pour « sauver l’euro » vont provoquer de façon certaine une aggravation de la récession et de baisse du pouvoir d’achat des ménages dans les mois qui viennent.

Mais, bien entendu, les responsables de cette situation qui empire semestre après semestre continuent de monopoliser l’accès à tous les grands médias en assurant que « sortir de l’euro serait une catastrophe ».