Revue de presse du 6 au 12 mai 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 34 min
Print Friendly, PDF & Email

Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello ont été tués au combat. (AFP – marine nationale)

Sahel : comment s’est déroulée l’opération de libération des otages

La ministre des Armées, Florence Parly, et le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, ont précisé le déroulé de l’opération menée dans la nuit de jeudi 9 à vendredi 10 dans le nord du Burkina Faso pour libérer quatre otages, dont deux Français. Deux militaires français ont été tués au cours de cette intervention « complexe ».

Source : le Figaro (10 mai)

Il faut saluer le professionnalisme et le courage de nos militaires engagés pour la protection des Français. Cette prise d’otages, qui s’est déroulée au Bénin, témoigne de l’inquiétante descente vers le sud de la menace terroriste au Sahel. C’est une réalité dont nos compatriotes doivent prendre la mesure, afin d’éviter toute prise de risque pouvant exposer nos soldats.

France – Casse du patrimoine public

Hauts-de-France : la SNCF va devoir livrer tous ses secrets pour l’ouverture à la concurrence

La Région des Hauts-de-France a annoncé son intention d’anticiper l’ouverture à la concurrence de ses lignes de TER avant l’échéance fixée à l’horizon 2023 par Bruxelles. Pour les appels d’offres, la Région veut des informations sur le fonctionnement de la SNCF. Pourtant, selon celle-ci, l’opérateur historique fait de la rétention d’informations. Bon gré, mal gré, la SNCF va devoir parler.

Source : 20 Minutes (5 mai)

Au nom du sacro-saint principe de la concurrence, érigé en bien suprême de la construction européenne, les services publics français sont considérés comme des monopoles injustes et non comme des biens communs : c’est le sens de l’article 106 du TFUE, qui impose la mise en concurrence des services publics. On continue à marcher sur la tête.

Lac de Serre-Ponçon : manifestation contre la privatisation du barrage hydroélectrique

Mercredi 8 mai, un rassemblement a été organisé sur le pont de Savines-le-Lac. Les manifestants s’opposaient à la privatisation du barrage hydroélectrique.

Source : France 3 (8 mai)

Au nom du dogme européen de la concurrence, les barrages français, qui sont très bénéficiaires pour EDF, doivent être privatisés. La population se mobilise contre ce désastre. Mais la seule manière de l’éviter est de sortir de l’Union européenne et de voter pour l’UPR, qui veut garantir le maintien du secteur stratégique de l’énergie dans le domaine public.


Une centaine de manifestants se sont mobilisés pour dénoncer la privatisation du barrage hydroélectrique de Serre-Ponçon. (Lucie Robert)

ADP : le Conseil constitutionnel donne son feu vert au projet de référendum d’initiative partagée

Le Conseil constitutionnel a donné son feu vert jeudi à la proposition de référendum d’initiative partagée de parlementaires opposés à la privatisation d’Aéroports de Paris, ouvrant la voie à la poursuite d’un long processus, inédit, pouvant conduire à la consultation de la population.

Source : Libération (9 mai)

Comme le souligne François Asselineau dans son entretien à France info, ce projet de référendum est une bonne nouvelle qui pourrait bien donner des idées aux Français. Mais pourquoi ne pas en organiser également pour ce qui concerne la privatisation de la Française des jeux, d’Engie, d’EDF, de la SNCF, etc. ?

L’Assemblée adopte le projet de loi pour la restauration de Notre-Dame de Paris

L’Assemblée nationale a adopté tard dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 mai en première lecture le projet de loi encadrant la restauration de Notre-Dame, dont les délais réduits et les dérogations aux règles envisagées ont fait l’objet d’âpres débats.

Le texte a été adopté par 32 voix pour, 5 contre et 10 abstentions.

Source : Huffington Post (11 mai)

Vu les dérogations prévues, il est clair que le gouvernement veut avoir les mains libres pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il est à craindre que le locataire de l’Élysée ne veuille laisser une trace architecturale, ce qui est inadmissible dans le cadre de la restauration d’un monument historique.

France – Économie

Macron « assume » la livraison d’armes à l’Arabie saoudite malgré la guerre au Yémen

Le chef de l’État dit avoir la « garantie » que les armes françaises, actuellement sur un navire saoudien, « n’étaient pas utilisées contre des civils » au Yémen.

Source : le Monde (9 mai)

Il s’agit là d’une diplomatie à géométrie variable, preuve de notre asservissement. En effet, la France avait rompu illégalement le contrat de vente du navire Mistral à la Russie en pleine crise ukrainienne, alors qu’il n’y avait aucune preuve de l’implication de la Russie, tandis qu’elle continue aujourd’hui de livrer des armes aux Saoudiens en dépit de l’évidence des crimes de guerre commis par l’armée saoudienne.

Le carnet de commandes d’Alstom dépasse les 40 milliards

Le constructeur ferroviaire français Alstom a publié mardi un bénéfice net en hausse de 87 % pour son exercice décalé 2018-2019, à 681 millions d’euros, et va verser cette année un très gros dividende à ses actionnaires.

Source : Challenges (7 mai)

Alstom n’a donc pas besoin de Siemens pour survivre ! En fin de compte, le blocage de la fusion d’Alstom et de Siemens était pour une fois une bonne nouvelle de la part de la Commission européenne. Paradoxalement, c’est ainsi elle qui a permis que le TGV reste en mains françaises et ne devienne pas allemand, contrecarrant les plans des collabos au pouvoir.

Rungis : le dernier train des primeurs risque de disparaître… au profit des camions

Les 82 wagons réfrigérés sont vétustes, usés par quarante ans de fret. En louer des neufs coûterait trop cher aux clients de la SNCF.

Source : le Parisien (2 mai)

Sous le coup des différents paquets européens de libéralisation du rail, l’État et la SNCF ont massivement investi dans les grands tronçons, en particulier ceux du TGV, en délaissant les petites lignes. La politique européenne en matière de transport a donc pour conséquence sur le long terme une augmentation des émissions de CO2. UE ou écologie, il faut choisir !


Le train des primeurs en provenance de Perpignan arrive tous les jours en gare du marché d’intérêt national de Rungis pour l’approvisionner. (DR)


France – Social

Déficit : les comptes sociaux risquent une rechute

La Sécurité sociale aurait dû retrouver l’équilibre en 2019, mais elle pourrait finalement afficher un déficit en hausse, à 3,6 milliards d’euros. À l’automne dernier, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoyait un petit excédent de 600 millions, une victoire après dix-huit ans dans le rouge. Mais ce solde a été raboté par les députés, et diverses mesures ont plombé les comptes.

Source : les Échos (6 mai)

Les GOPÉ ont demandé à poursuivre l’austérité, en particulier concernant la Sécurité sociale. Pour que la pilule passe, l’idée serait-elle donc de la maintenir en état de déficit alors que les comptes auraient dû être positifs ?

Grève de la fonction publique le 9 mai à Belfort

Jeudi 9 mai, les syndicats ont appelé à une grande mobilisation contre la réforme du gouvernement dite de « transformation de la fonction publique ». Ils dénoncent la casse des services publics et du statut de fonctionnaire, notamment par le recours massif à la contractualisation.

Source : l’Est républicain (7 mai)

Cette belle unité des grands syndicats pourrait faire croire qu’une autre politique sociale est possible. Hélas, tant que nous resterons dans l’Union européenne, qui finance d’ailleurs ces organisations par l’intermédiaire de la Confédération européenne des syndicats, aucune défense véritable des droits des travailleurs ne sera envisageable. En effet, casse des services publics et ubérisation de la société sont déclenchées par les GOPÉ.

Deux tiers des médecins libéraux travaillent plus de cinquante heures par semaine

Si le travail, c’est la santé, comme le dit le proverbe, alors les généralistes libéraux sont servis : leur temps de travail dépasse souvent cinquante heures par semaine et peut même excéder 60 heures, révèle une étude du ministère de la Santé.

Source : le Figaro (7 mai)

Il fallait réduire le nombre de médecins pour réduire les coûts de santé selon les diktats de Bruxelles. Des quotas ont été mis en place depuis 1973 alors que la population augmentait. Cela n’a pas résolu le problème, bien au contraire.


(Jean-Michel Turpin – le Figaro magazine)

France – Divers

430 000 euros d’argent public pour un documentaire… en l’honneur de BHL

Le spectacle de l’écrivain Bernard-Henri Lévy Looking for Europe fera l’objet d’un documentaire, a révélé le Canard enchaîné. Plus de 700 000 euros de subventions ont été donnés par les grandes chaînes, certaines elles-mêmes subventionnées par l’État, comme Arte, dont BHL est l’un des présidents !

Source : Sputnik (7 mai)

BHL est en conflit d’intérêts manifeste : il fait partie des dirigeants d’Arte alors qu’Arte produit un film sur une pièce de théâtre dans laquelle il joue et dont il est l’auteur.

Une loi contre la haine anti-Macron ?

Il y a six semaines, la députée La République en marche Laetitia Avia déposait une proposition de loi « contre la haine sur Internet ». Sa mesure phare est d’exiger des grandes plateformes qu’elles suppriment en 24 heures les propos de nature « haineuse » et « manifestement » illicites que leur signaleront le public ou la police, sous peine d’une amende de 4 % de leur chiffre d’affaires.

Source : la Quadrature du Net (9 mai)

Ce projet de loi est très dangereux, car il porte atteinte à la séparation des pouvoirs, en privant la justice de sa fonction traditionnelle : ce seront désormais les grandes multinationales d’Internet qui décideront de ce qui peut être dit sur Internet et qui vont ainsi s’ériger en police de la pensée.

La Martinique a désormais son drapeau et son hymne

La cérémonie de dévoilement de l’hymne et du drapeau de la Martinique à l’international s’est déroulée ce vendredi 10 mai 2019 à l’Institut martiniquais du sport, au Lamentin.

Source : Martinique la 1re (10 mai)

En créant de toutes pièces un régionalisme martiniquais, n’est-ce pas la politique de démantèlement du territoire national que l’on est en train de promouvoir ? Voir à ce sujet la très instructive conférence sur les euro-régions.


Au centre, le président de la collectivité territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne. (EP)


Élections européennes

Royaume-Uni : le Parti du Brexit s’envole dans les sondages

Le Parti du Brexit (the Brexit Party) de l’europhobe Nigel Farage s’envole en intentions de vote aux européennes avec 34 %, soit plus que le Parti conservateur et le Parti travailliste réunis, selon un sondage publié dimanche dans The Observer.

Source : 20 Minutes (12 mai)

Les médias français ont fait courir le bruit que les Britanniques regrettaient leur vote du Brexit. Ce sondage montre le contraire puisque le nouveau parti formé uniquement dans le but d’exécuter un Brexit réel, c’est-à-dire sans accord, est en tête des intentions de vote.


Nigel Farage. (Rob Pinney – LNP – REX – SIPA)

Européennes : le gouvernement débarque pour aider le soldat Loiseau

Bousculé par Emmanuel Macron, le gouvernement a débarqué en force lundi dans la campagne des européennes pour donner un second souffle à la liste de la majorité présidentielle et à son numéro un, Nathalie Loiseau, qui patinent dans les sondages.

Source : Orange (7 mai)

Nathalie Loiseau doit être ravie de pouvoir bénéficier de l’énorme popularité du Premier ministre !

Militants, financement : comment fonctionne l’UPR de François Asselineau ?

L’Union populaire républicaine, créée il y a douze ans par François Asselineau, compte plus de 37 000 adhérents en France, mais peu d’électeurs. Avec sa liste « Ensemble pour le Frexit »,  le souverainiste espère dépasser la barre des 1 %.

Source : France info (8 mai)

L’UPR a manifestement passé l’étape du silence, et les médias sont obligés de parler d’un phénomène politique qu’ils ont du mal à comprendre ! Passons sur le terme « souverainiste » (l’UPR est un parti de libération nationale) ainsi que sur le score annoncé, car des doutes sont permis sur la sincérité des sondages. C’est bien un score de 5 % minimum que vise l’UPR parce que cela permettra le coup de tonnerre de la présence de François Asselineau au Parlement européen.

Européennes : Emmanuel Macron, premier président à s’afficher sur la profession de foi de la liste de son parti

À la différence de ses prédécesseurs, le chef de l’État a décidé d’apparaître sur la profession de foi de la liste LREM pour les élections européennes. Une manière de montrer son engagement dans la campagne.

Source : BFM TV (9 mai)

Manifestement, n’est pas Jupiter qui veut. En reprenant sa casquette de chef de parti, Emmanuel Macron trahit une fois de plus la fonction présidentielle, qui est de représenter tous les Français et d’être au-dessus de tous les partis.

Le jeu vidéo où Loiseau affronte Mélenchon représenté en insecte russe

L’équipe de la tête de liste LREM aux élections européennes a lancé un petit jeu vidéo dont elle est l’héroïne. Jean-Luc Mélenchon y apparaît en… méchant russe.

Source : le Parisien (10 mai)

N’ayant pas de meilleur argument pour défendre l’UE que l’appellation d’origine protégée du piment d’Espelette, Loiseau imagine gagner des voix grâce à un jeu vidéo caricatural. N’y a-t-il que l’UPR pour ne pas prendre les Français pour des buses ?

Découvrez le spot de campagne officiel de la liste « Ensemble pour le Frexit » de François Asselineau et de l’UPR

Ce spot sera diffusé dès le mardi 14 mai sur la télévision publique. À noter que l’égalité du temps de parole est loin d’être une réalité : LREM disposera de 56 minutes de spots, tandis que l’UPR en aura moins de 4.

Source : UPR (12 mai)

Europe

Brexit : Volvo mise sur la Grande-Bretagne pour monter en gamme

Alors que la plupart des constructeurs réduisent leurs investissements dans le pays, Volvo va y implanter un centre de R&D capital pour son développement.

Source : BFM TV (10 mai)

Christine Lagarde et le gouverneur de la Banque d’Angleterre annonçaient avant le scrutin du Brexit que ce serait un désastre, que la Terre s’arrêterait de tourner, etc. En bref, c’était le scénario catastrophe habituel des européistes, qui n’ont simplement pas d’arguments à opposer à ce grand réveil populaire. En réalité, les affaires continuent sereinement : « business as usual », comme disent les Britanniques…

La Commission européenne prévoit une croissance en berne

La Commission européenne a une nouvelle fois abaissé mardi 7 mai ses prévisions de croissance pour la zone euro en 2019 et 2020, dans un contexte d’incertitude sur le commerce mondial et l’éventualité d’un Brexit sans accord. L’exécutif européen table désormais sur une hausse du PIB de 1,2 % en 2019, et de 1,5 % en 2020, pour l’ensemble des 19 pays ayant adopté la monnaie unique, après 1,9 % en 2018. La croissance en France devrait passer de 1,5 % en 2018 à 1,3 % en 2019.

Source : la Tribune (7 mai)

Quelle surprise ! Beau bilan pour Macron et l’UE, qui reste la lanterne rouge de la croissance mondiale… Unis, nous sommes plus forts, vraiment ?

Allemagne : AKK ferme la porte à une taxe carbone

La présidente de la CDU Annegret Kramp-Karrenbauer ne veut pas d’une taxe carbone qui n’est pas porteuse politiquement. Elle privilégie donc plutôt une généralisation du marché européen du carbone. Une telle réforme nécessiterait toutefois de longues négociations avec les autres partenaires de l’UE.

Source : l’Opinion (6 mai)

L’Allemagne non plus n’est pas souveraine : rien n’est jamais simple avec la construction européenne qui force à collaborer 27 pays qui ont des visions divergentes des politiques à mener. L’Allemagne comme la Chine produisent la majeure partie de leur électricité à partir de centrales à charbon.


La présidente de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer (dite AKK). (Sipa Press)

Porsche écope d’une amende de 535 millions d’euros en Allemagne

Le parquet de Stuttgart a infligé une amende de 535 millions d’euros à Porsche pour avoir négligé ses obligations de surveillance liées aux émissions polluantes des moteurs diesels.

Source : les Échos (7 mai)

Nouvel épisode d’une longue série de fraudes du secteur automobile sur les émissions polluantes…

Suisse : le taux de chômage a légèrement baissé en avril

La situation sur le marché du travail en Suisse s’est améliorée de manière marginale en avril. Le taux de chômage a diminué, à 2,4 % pendant le mois sous revue, contre 2,5 % en mars.

Source : Tribune de Genève (8 mai)

Pauvres membres de l’Union européenne où le chômage est bien au-dessus de ces niveaux. Les demandes de la Commission européenne, souhaitant imposer une ouverture du marché suisse aux travailleurs de l’Union, risquent fort d’être rejetées par les élus et la population, qui savent tout l’intérêt de rester maîtres de leurs choix économiques.

International

La cote de popularité de Donald Trump dépasse la barre des 45 %

C’est une première depuis son arrivée à la Maison-Blanche le 20 janvier 2017. Selon les derniers chiffres publiés, 46 % des Américains approuvent l’action de leur président (contre 50 % qui la désapprouvent). Ces chiffres interviennent après la publication d’une série de bons indicateurs économiques et celle du rapport qui a conclu à l’absence de collusion entre l’équipe de Trump et la Russie lors de la présidentielle de 2016.

Source : France info (6 mai)

Un résultat bien supérieur à Macron, alors que, contrairement au président français, Trump a les grands médias contre lui. Mais, avec une politique volontaire et plus protectionniste, il affiche de vrais résultats économiques et a baissé les impôts – là aussi contrairement à Macron…

L’Irak près de signer un contrat de 53 milliards de dollars avec Exxon et PetroChina

L’Irak s’apprête à signer un contrat de 53 milliards de dollars (46,6 milliards d’euros) sur une durée de trente ans avec Exxon Mobil et PetroChina.

Source : les Échos (7 mai)

Dans les années 1960-1970, l’Irak était le terrain privilégié de la Compagnie française des pétroles (rebaptisée depuis Total). Aujourd’hui, la France a été détrônée dans cette région, où son suivisme vis-à-vis de Washington et l’absence de vision à long terme l’a décrédibilisée.

Élection du candidat de centre gauche Laurentino Cortizo au Panama

Le social-démocrate Laurentino « Nito » Cortizo a remporté dimanche de justesse l’élection présidentielle au Panama face au candidat de droite Romulo Roux, qu’il devance de seulement 2 % des voix.

Source : Orange (6 mai)

Le nouveau président aura fort à faire pour rétablir la confiance du peuple et de la communauté internationale en un régime trop complaisant à l’égard de la fraude fiscale, comme l’a révélé le scandale des Panama Papers.


Laurentino Cortizo, avec ses petits-enfants, dans un bureau de vote de Panama, le 5 mai 2019. (AFP – Luis Acosta)

Climat : les États-Unis accusés d’avoir torpillé une déclaration du Conseil de l’Arctique

Les huit pays membres du Conseil de l’Arctique, réunis mardi 7 mai à Rovaniemi (Finlande), ont échoué à rédiger leur traditionnelle déclaration finale à cause du refus des États-Unis, seuls contre tous, d’y mentionner le changement climatique. Dans un discours prononcé la veille, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, s’en était violemment pris à la Chine et à la Russie, dont il avait fustigé « l’attitude agressive » dans l’Arctique.

Source : le Monde (7 mai)

Après l’échec l’été dernier du traditionnel communiqué final du G7, c’est un nouveau signe de la fragilisation du multilatéralisme sous les coups de boutoir de Trump. On ne peut que déplorer l’incapacité de la France à défendre le multilatéralisme en dehors des discours sans suite de Macron.


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :