À propos de la rumeur qui annonce un second tour Mme LE PEN – M. STRAUSS-KAHN en 2012

Télécharger en PDF
Lecture : 11 min
Print Friendly, PDF & Email

Rumeur Martine Le Pen Dominique Strauss KahnQuelques-uns de nos sympathisants nous ont fait part d’une rumeur qui voudrait que le second tour de l’élection présidentielle de 2012 oppose Mme Le Pen à M. Strauss-Kahn et que la « seule chose » qui compterait serait de savoir pour qui les uns et les autres appelleraient alors à voter entre les deux tours.

Nos sympathisants nous ont demandé ce que nous en pensions.

Notre avis est qu’il convient de démasquer ce type de rumeur pour ce qu’elle est : une propagande insidieuse et perverse.

Elle relève d’un genre très au point dans les officines de désinformation anglo-saxonnes, où on les appelle les « self fulfilling prophecies » : des « prophéties auto-réalisatrices ». Comme les sondages trafiqués, il s’agit d’une mise en conditionnement des populations, auxquelles on ressasse continuellement la même hypothèse. Au point que les gens finissent par la percevoir comme une certitude. Puis qu’ils participent à sa réalisation effective, comme sous un effet d’hypnose. C’est l’application de cette formule très célèbre, dont on ne sait pas trop si elle est de Hitler ou de Goebbels : « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge ; répété 10.000 fois, il devient une vérité ».

Pour démasquer les mensonges et les tours de passe-passe que recèle cette rumeur, il suffit d’y réfléchir un peu à tête reposée.

===> 1er TOUR DE PASSE-PASSE : DANS CETTE RUMEUR, QUE DEVIENT L’UMP ?

Il a déjà été rappelé sur cette page que le FN a fait 6,34% des voix aux élections européennes de juin 2009 (il y a un an et demi), ce qui représentait le score très faible de 2,45% des inscrits. À ces mêmes élections européennes l’UMP a fait 27,87% des voix, soit 10,81% des inscrits. Ce n’est certes pas énorme mais c’est quand même 4,4 FOIS PLUS QUE LE FN.

La rumeur qui annonce que Mme Le Pen serait au second tour postule donc tout bonnement que le FN va passer devant un parti qui fait, selon les élections, entre 3 et 5 fois plus de voix que lui.

Comment serait-ce possible ?

Par quel miracle le candidat du FN pourrait-il passer devant celui de l’UMP ?

Il faut rappeler ici que si M. Le Pen père est parvenu au 2ème tour en 2002 :

– ce n’était pas contre le candidat de l’UMP mais contre celui du PS,

– et c’est parce que M. Jospin avait perdu de très nombreuses voix à gauche du fait de la multiplication des candidatures. M. Jospin souffrit en effet beaucoup de la présence cumulée de M. Chevènement, Mme Taubira, M. Besancenot, Mme Laguiller, M. Robert Hue, M. Noël Mamère. Le président sortant, Jacques Chirac, eut moins à souffrir d’un tel éparpillement à droite.

La rumeur sur la présence de Mme le Pen au 2ème tour de 2012 ne pourrait donc devenir crédible que sous 2 conditions :

1) – il faudrait que l’UMP ne donne pas les 500 signatures qu’elle avait contribué à donner à Chevènement, Taubira, Besancenot, Laguiller, Robert Hue, Noël Mamère, dans le but d’affaiblir Jospin.

En 2012, cela signifie que l’UMP refuserait de donner ses 500 signatures à Mélenchon, Besancenot, Laguiller, Duflot, Laurent, etc.

Pourquoi le leur refuserait-elle ?

Pour assurer l’élection de M. Strauss-Kahn ?

2)- il faudrait, EN PLUS, que l’UMP se déchire en factions irréconciliables (avec une lutte fratricide entre Sarkozy, Fillon et Villepin par exemple) et que la gauche donne les 500 signatures à chacun pour affaiblir toute l’UMP.

En bref, ces 2 conditions signifient une chose : pour que l’UMP se fasse distancer par le FN à l’issue du premier tour (alors que le rapport des forces électorales entre le FN et l’UMP est environ de 1 à 3 dans le meilleur des cas pour le FN et plus généralement de 1 à 4, voire 1 à 5), il faudrait… qu’elle le fasse exprès.

Ce serait alors, sinon la preuve, du moins une forte présomption qu’il existerait un accord secret UMP-PS pour faire élire M. Strauss-Kahn.

===> 2ème TOUR DE PASSE-PASSE : DANS CETTE RUMEUR, QUE DEVIENT LE FRONT DE GAUCHE ?

Par ailleurs, toujours aux élections européennes de juin 2009, les listes du Front de gauche conduites par M. Mélenchon ont fait 6,05% des voix, soit 2, 33% des inscrits. Cela signifie que le Front de gauche a fait, à quelques milliers près, le même nombre de voix que le FN.

Puisque le FN et le Front de Gauche ont fait le même nombre de voix en 2009, qu’est-ce qui permet d’assurer que Mme Le Pen serait au 2ème tour de 2012 et pas M. Mélenchon ? M. Mélenchon ayant une audience médiatique au moins égale à celle de Mme Le Pen, il n’y a en fait aucune raison objective, à un an ½ des élections, pour affirmer que la seconde sera au second tour et pas le premier.

En réalité, ceux qui lancent ce pronostic ne font donc que colporter une rumeur sur l’origine de laquelle il est intéressant de s’interroger.

===> 3ème TOUR DE PASSE-PASSE : ON EST ENCORE TRÈS LOIN DE SAVOIR QUI SERA CANDIDAT !

La rumeur affirme que le second tour opposerait M. Strauss-Kahn à Mme Le Pen ?

Mais, 1 an 1/2 à l’avance, on ne sait même pas qui sera candidat !

On ne sait même pas si ces deux personnes seront elles-mêmes candidates…

Car il y a en effet des tas d’autres possibilités et les premières qui viennent à l’esprit sont :

– un duel Sarkozy-Strauss-Kahn

– un duel Sarkozy-Aubry

– un duel Fillon-Strauss-Kahn

– un duel Villepin-Strauss-Kahn

– un duel Aubry-Villepin

– un duel Fillon-Aubry

– un duel Sarkozy-Mélenchon

– un duel Villepin –Mélenchon

– un duel Fillon – Mélenchon

– etc.

Du reste, même en acceptant l’hypothèse très improbable où Mme Le Pen serait présente au second tour, on pourrait aussi envisager :

– un duel Le Pen-Sarkozy (un peu comme en 2002)

– un duel Le Pen-Villepin

– un duel Le Pen-Aubry

– etc.

En d’autres termes, la rumeur repose sur du vent.

===> 4ème TOUR DE PASSE-PASSE : QUI A INTÉRÊT À FAIRE COURIR CETTE RUMEUR ?

La rumeur qui circule n’insiste pas seulement sur la présence de Mme Le Pen au second tour (présence très improbable, sauf si l’UMP le fait exprès) ; elle insiste aussi sur la présence de M. Strauss-Kahn au second tour : or cette présence, si elle est plus probable que celle de Mme Le Pen, reste encore du domaine des conjectures. Comme rappelé précédemment, il peut y avoir raisonnablement bien d’autres cas de figures.

Dans ces conditions, qui a intérêt à lancer cette rumeur du second tour Le Pen-Strauss-Kahn ?

Poser la question, c’est y répondre : plus encore que Mme Le Pen, c’est M. Strauss-Kahn qui a un intérêt vital à faire courir la rumeur de sa présence et de celle de Mme Le Pen au second tour.

Car c’est le seul cas de figure dans lequel il serait certain d’être élu.

===> 5ème TOUR DE PASSE-PASSE : UNE RUMEUR QUI VEUT POUSSER LES FRANÇAIS À SE TROMPER DE COMBAT

La rumeur ne se contente pas d’annoncer un duel Le Pen-Strauss-Kahn.

Elle va plus loin, elle se fait plus précise.

Elle affirme que « la seule question est de savoir pour qui voterez vous au 2eme tour, entre Mme Le Pen ou DSK ».

Voilà une bien étrange façon de concevoir l’élection présidentielle et une formidable façon de partir battu d’avance !

Car ceux qui posent cette question (dans l’entourage de Mme Le Pen notamment) ne doutent pas d’une chose : c’est que même si Mme Le Pen était au second tour, elle ne pourrait en aucun cas être élue. Ils sont en effet les premiers à nous assurer qu’elle ferait 35% des voix au second tour.

Comme nous l’avons déjà rappelé ici, c’est déjà ce pourcentage fantaisiste de 35% que M. Le Pen avait fait miroiter à ses partisans entre les deux tours de 2002. En réalité, il ne fit que la moitié : 17,79%, soit moins de 1 point gagné entre les deux tours ! Car les médias, qui avaient été anormalement complaisants avant le 1er tour – comme ils le sont actuellement avec sa fille -, le désignèrent soudain comme l’ennemi public n°1 pendant l’entre-deux tours.

Il ne fait aucun doute que ce changement de ton des médias – extrêmement prémédité – se produirait à l’identique si Mme Le Pen arrivait au second tour : selon un ballet minutieusement réglé depuis des années, toute la classe politique, tous les médias, tous les corps intermédiaires, tous les « intellectuels », tous les syndicats, tous les chefs d’entreprise, etc. appelleraient alors à « faire barrage » à la candidate du FN. Et celle-ci, qui se prêterait bien volontiers à un ou deux « dérapages » pour assurer le coup, ne gagnerait que quelques points tout au plus par rapport au premier tour, assurant ainsi l’élection de M. Strauss-Kahn dans un fauteuil.

Et quand bien même Mme Le Pen ferait-elle le score fantasmatique de 35% des voix, cela signifierait rien d’autre que M. Strauss Kahn serait très brillamment élu, pour cinq ans, avec 65% des voix !

Dans ces conditions, se focaliser sur la question de savoir qui appellera à voter pour qui entre les deux tours est :

– absolument dérisoire face aux enjeux

– et une façon incroyablement perverse d’inciter les défenseurs de la souveraineté nationale à partir battus.

Ceux qui lancent la rumeur d’un second tour Le Pen-Strauss-Kahn et qui focalisent l’attention sur les désistements d’entre deux tours sont en réalité les propagandistes les plus zélés, non pas de Mme Le Pen, mais de M. Strauss-Kahn.

Rumeur élections : Manipulation

CONCLUSION : CETTE RUMEUR EST LA PREUVE QUE LE FN EST L’UN DES DERNIERS ATOUTS DU SYSTÈME

Il faut certes un peu de maturité politique pour le comprendre : cette rumeur est la preuve que le FN est le dernier atout maître du Système. Car, comme nous l’avons expliqué, cette rumeur sert évidemment les intérêts de Mme Le Pen, mais elle sert bien davantage encore les intérêts de M. Strauss-Kahn.

Pour être élu à l’Elysée, M. Strauss-Kahn a tout intérêt à faire mousser Mme Le Pen. Elle représente un moyen génial de neutraliser tous les opposants au Système, en les divisant. Une écrasante majorité d’entre eux préfèreront ne pas voter plutôt que de voter pour la représentante du FN. Quant aux autres, ils iront voter pour la candidate d’un parti rejeté par 80% des Français et dont les plus chauds partisans n’imaginent pas, même dans leurs rêves les plus fous, qu’elle puisse  dépasser un tiers des voix au second tour. Car la vérité est bien là : ce pour quoi se battent les partisans de Mme Le Pen, ce dont ils rêvent, c’est que M. Strauss-Kahn soit élu, avec « seulement » 2/3 des voix !

Que les plus farouches opposants au Système tombent dans le panneau d’un mécanisme qui risque de conduire à l’élection du patron du FMI à l’Elysée avec une majorité dont M. Sarkozy n’aurait pas rêvé, voilà toute la magie du FN.

Et voilà pourquoi tous les médias les plus européistes et les plus atlantistes poussent Mme Le Pen sur le devant de la scène.

Cette rumeur doit donc être l’occasion pour nous, et pour tous ceux qui nous font confiance, de démonter patiemment toute cette mécanique, même devant les auditoires rendus incrédules par des années de lavage de cerveau.

Nous devons expliquer sans relâche que LA SEULE façon de vraiment bouleverser le Système, c’est que les prochaines élections présidentielles soient marquées par l’irruption inattendue d’un tout nouvel « outsider » venant d’un tout nouveau parti : M. Asselineau et l’UPR.

D’où notre conseil : plutôt que partir battus en reprenant à notre compte la « campagne d’intox » conçue par des officines de désinformation et annonçant un second tour Le Pen-Strauss-Kahn qui n’aura probablement pas lieu, nous devons tous partir gagnants en annonçant l’irruption d’un candidat tout nouveau.

Équipe UPR


Aidez-nous ! Partagez :