Silver Economy et loi Fioraso : Schizophrénie galopante au gouvernement

Télécharger en PDF
Lecture : 4 min
Print Friendly, PDF & Email

ayrault-montebourg-upr
– Le projet de loi Fioraso du 20 mars 2013 veut violer l’article 2 de la Constitution, bannir le français de l’enseignement supérieur, et souligne la ringardise du français ;

– la circulaire Ayrault du 25 avril 2013 veut faire respecter l’article 2 de la Constitution, bannir l’anglais du gouvernement et souligne la modernité du français !

On vient d’apprendre que le Premier ministre [NDLR : M. Jean-Marc Ayrault ] a envoyé, le 25 avril 2013, une circulaire à tous les membres du gouvernement pour exiger… qu’ils arrêtent de s’exprimer en anglais.

Cette sortie inhabituelle du Premier ministre fait suite au lancement, le 24 avril, d’une énième « opération de com’ » de l’inénarrable Arnaud Montebourg.

Une opération de com’ baptisée « Silver Economy »

En concertation avec la célébrissime Michèle Delaunay [NDLR : ministre chargée des Personnes âgées ], le « ministre du Redressement productif » a en effet cru bon de convoquer la presse aux ordres pour lui présenter le lancement de la « Silver Economy ».

On ne sait pas ce que cache ce concept fumeux, si ce n’est que les deux ministres ont entendu désigner par là une « nouvelle filière qui regroupe toutes les entreprises agissant pour et/ou avec les personnes âgées ». Le mot anglais « Silver » (= « argent ») fait donc référence aux cheveux grisonnants des personnes âgées. Quelle classe !

Naturellement, les deux ministres, qui n’ont plus un sou et plus aucun levier de commande, n’ont à peu près aucun moyen d’influer en quoi que ce soit sur « les entreprises agissant pour et/ou avec les personnes âgées ». Leur « Silver Economy » n’est donc encore une fois, qu’un emballage hollywoodien sans le moindre contenu.

La colère de M. Ayrault

Mais le problème n’est pas là : il tient au fait que le Premier ministre – dont la rumeur parisienne assure qu’il ne supporte plus Montebourg – n’a pas supporté de voir deux ministres du gouvernement français lancer une politique – fût-elle bidon – portant un nom anglais.

M. Ayrault a donc publié une circulaire pour rappeler aux ministres que, selon la Constitution, « la langue de la République est le français »… Voilà qui en dit long sur le degré d’indignité nationale dans lequel ont sombré les membres du gouvernement français !

Dans sa circulaire, le Premier ministre explique à ses ministres que le français « est à même d’exprimer toutes les réalités contemporaines et de désigner les innovations qui ne cessent de voir le jour dans les sciences et les techniques »

Une schizophrénie galopante

À tout prendre, cette réaction de M. Ayrault pourrait passer pour judicieuse et bienvenue si elle ne témoignait pas d’une schizophrénie galopante chez le Premier ministre.

Car, au moment même où il tape du poing sur la table pour exiger que les ministres parlent en français, le même M. Ayrault a donné son feu vert pour présenter à l’Assemblée nationale le projet de « loi Fioraso », dont l’article 2 vise à autoriser des établissements d’enseignement supérieur et de recherche à effectuer leurs cours et leurs examens entièrement, exclusivement et obligatoirement en langue anglo-américaine ! Ce qui, précisément, contrevient à l’article 2 de la Constitution que M. Ayrault a envoyé dans les gencives de ses ministres récalcitrants.

D’un côté une circulaire pour bannir l’anglais et rappeler l’article 2 de la Constitution, de l’autre côté le projet de loi Fioraso pour bannir le français de l’enseignement supérieur et piétiner l’article 2 de la Constitution… À l’évidence, M. Ayrault et le gouvernement tout entier souffrent d’une schizophrénie galopante.

François Asselineau

POST SCRIPTUM

Notre pétition pour demander au gouvernement français de renoncer au projet de loi Fioraso vient de dépasser les 8 700 signatures ( 8 706 signatures le 30 avril 2013 à 03h00).

Les 8 706 signataires de notre pétition vivent dans 70 États du monde, dont la France :

1. Afrique du Sud
2. Algérie
3. Allemagne
4. Arabie saoudite
5. Argentine
6. Australie
7. Autriche
8. Belgique
9. Brésil
10. Bulgarie
11. Canada
12. Cambodge
13. Chili
14. Chine
15. Colombie
16. Congo
17. Corée du sud
18. Danemark
19. Djibouti
20. Espagne
21. Équateur
22. États-Unis
23. Finlande
24. France
25. Ghana
26. Grèce
27. Guatemala
28. Hong Kong
29. Ile Maurice
30. Inde
31. Iran
32. Irlande
33. Israël
34. Italie
35. Japon
36. Kenya
37. Koweït
38. Luxembourg
39. Liban
40. Grèce
41. Madagascar
42. Malaisie
43. Mali
44. Maroc
45. Mexique
46. Monaco
47. Mozambique
48. Norvège
49. Nouvelle-Zélande
50. Pays Bas
51. Pérou
52. Philippines
53. Pologne
54. Porto Rico
55. Portugal
56. République tchèque
57. Roumanie
58. Royaume-Uni
59. Russie
60. Saint Domingue
61. Sénégal
62. Singapour
63. Sri Lanka
64. Suède
65. Suisse
66. Taïwan
67. Thaïlande
68. Tunisie
69. Venezuela
70. Vietnam

REDOUBLONS LA MOBILISATION : LE GOUVERNEMENT PEUT CÉDER

Signez et faites signer au maximum cette pétition lancée par l’UPR, et ouverte à tous, contre la loi Fioraso :
http://www.petitions24.net/signatures/contre_la_loi_esr_fioraso_parce_que_pour_la_langue_francaise/start/8730

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :