La Charte de l’UPR, maintenant traduite en thaïlandais et en vietnamien, est désormais disponible en 18 langues.

Télécharger en PDF
Lecture : 8 min
Print Friendly, PDF & Email

Le THAÏ, jadis appelé « siamois », est une langue de la famille des langues taï-kadaï. Il compte environ 60 millions de locuteurs. C’est la langue officielle et littéraire de la Thaïlande.

Le thaï utilise un alphasyllabaire particulier dérivé de l’alphabet khmer issu de l’alphabet pâli, adapté pour pouvoir transcrire le système tonal de la langue :

il possède vingt consonnes, écrites avec quarante-quatre lettres, dont deux tombées en désuétude ;
il possède vingt-quatre voyelles, incluant des diphtongues et triphtongues, notées avec treize lettres (six voyelles courtes, cinq voyelles longues et deux signes de diphtongues particuliers) ;
le système tonal est gouverné par le choix des consonnes, qui sont divisées en trois groupes ; quatre accents permettent de corriger ce système et d’intégrer les mots étrangers difficiles à transcrire.

Le thaï s’écrit de gauche à droite, il n’y a pas de ponctuation, et plusieurs mots peuvent s’écrire collés. Les lettres ne sont pas liées. Il n’y a pas de majuscules.

—————–

Le VIETNAMIEN (en vietnamien : Tiếng Việt), jadis appelé « annamite » en France, est la langue officielle du Viêt Nam. Il appartient à la branche môn-khmer des langues austroasiatiques. Il est la langue austroasiatique la plus parlée (82 millions de locuteurs, soit environ dix fois plus que la seconde, le khmer). C’est une langue isolante et monosyllabique, dotée d’un système de 6 tons.

C’est la langue maternelle d’environ 85 % de la population du Viêt Nam, ainsi que d’environ deux millions d’émigrés.

Quelque 1 000 ans d’occupation chinoise sont à l’origine de l’adoption d’un grand nombre de mots transcrits du chinois et de l’ancienne écriture en sinogrammes (le Chữ nôm aujourd’hui abandonné).

Dans l’écriture latinisée utilisée actuellement, le Quốc ngữ, les mots figurent comme une succession de monosyllabes. Du fait que tous les mots vietnamiens sont invariables, la grammaire est toute simple (il n’y a pas de conjugaison ni de déclinaison des mots, pas de pluriels irréguliers, etc.), mais les modulations tonales ainsi que les différences de prononciation au nord, au centre et au sud du pays peuvent rendre le vietnamien difficile à appréhender pour un étranger. Néanmoins, pour l’apprentissage de la langue, la norme officielle est la prononciation du nord.

—————

Rappelons que la Charte de l’UPR – qui fixe de façon intangible les objectifs stratégiques du mouvement – a été adoptée le 25 mars 2007 et qu’elle n’a fait l’objet d’aucune modification depuis lors.

L’UPR étant un mouvement politique conscient et respectueux de la diversité des pays et des peuples du monde, nous sommes le seul parti politique à mettre en ligne sur son site Internet un document de présentation de ses analyses et de ses propositions dans 17 langues étrangères !

Ce souci d’ouverture sur l’international n’est à l’évidence pas la priorité de nos adversaires, dont aucun ne publie jamais rien d’autre que des documents en français ou, de façon exceptionnelle, en anglo-américain.

Notre Charte de l’UPR est désormais disponible en français et en 17 langues étrangères, dans des traductions soignées réalisées par des traducteurs professionnels et/ou relus par des locuteurs dont la langue étrangère est la langue maternelle.

Les 18 versions de la Charte de l’UPR sont les suivantes :

1°) Allemand – Deutsch

2°) Anglais – English

3°) Chinois – 中文

4°) Croate – Hrvatski

5°) Espagnol – Español

6°) Français (version d’origine de la Charte)

7°) Italien – Italiano

8°) Japonais – 日本語

9°) Néerlandais – Nederlands

10°) Persan – فارسی

11°) Polonais – Polski

12°) Portugais – Português

13°) Roumain – Română

14°) Russe – Русский

15°) Serbe – Српски / srpski

16°) Suédois – Svenska

17°) Thaïlandais – ภาษาไทย

18°) Vietnamien – Tiếng Việt

——
Je profite de cette mise en ligne :

a) pour demander à tous nos lecteurs de DIFFUSER AU MAXIMUM nos chartes en langues étrangères à tous leurs amis ou collègues étrangers dont l’une des langues maternelles est disponible.

b) pour lancer un APPEL AUX LECTEURS qui pourraient nous proposer des traductions de qualité professionnelle dans d’autres langues, et notamment dans les langues suivantes :

  • arabe littéraire –  العربية
  • indonésien – bahasa indonesia
  • bulgare – български
  • coréen – 한국어
  • danois – dansk
  • estonien – eesti
  • finnois – suomi
  • la version en grec moderne est en cours de validation
  • hindi – हिन्दी
  • hongrois – magyar
  • irlandais – gaeilge
  • letton – latviešu
  • lituanien – lietuvių
  • malgache – malagasy
  • tamoul – தமிழ்
  • tchèque – čeština
  • turc – türkçe

François Asselineau
10/01/2019

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :