Alors que le gouvernement français sape la langue française, la Russie décide de promouvoir la langue russe tous azimuts

Télécharger en PDF
Lecture : 6 min
Print Friendly, PDF & Email

Rappelons-nous les arguments avancés il y a quelques mois en France au moment de la loi Fioraso, qui a ouvert la Boîte de Pandore en autorisant l’enseignement en américain dans l’enseignement supérieur et la recherche en France.

La France dirigée par des traîtres

Les élites traîtresses à la nation nous ont bien entendu ressassé le discours de tous les collabos de toutes les époques sur la prétendue « inéluctabilité » et la pseudo « modernité » qui justifieraient le sabordage de la langue française. Comme d’habitude, ceux – dont nous – qui étions contre étaient taxés de ringardise, ou de qualificatifs plus infamants.

Nous avons alors lancé une pétition à l’époque en rétorquant qu’il n’y avait nulle fatalité dans la soumission à l’anglo-américain.

J’avais notamment souligné qu’en Inde ou en Chine, par exemple, les autorités exigent que les formations se fassent dans les langues nationales, et que l’Inde est même en train de rétablir l’enseignement en hindi dans tout son enseignement supérieur.

Interrogé sur la loi Fioraso par Christophe Hondelatte dans un débat sur la chaîne de télévision Numéro 23, j’avais en particulier indiqué : « Vous savez ce que viennent de décider les Chinois ? C’est une dépêche de l’Agence Xinhua, [ interruption] les 27 principales universités chinoises, à commencer par l’université Tsinghua de Pékin, viennent de décider que désormais les épreuves d’anglais ne seront plus obligatoires… »

Source : http://www.upr.fr/videos/emissions-radio-tv/francois-asselineau-invite-de-christophe-hondelatte-sur-la-chaine-de-television-numero-23, à partir de 10’23 »

Malheureusement, toutes nos protestations et le succès de la pétition que nous avions lancée ne purent rien contre un gouvernement et des députés UMP/MODEM/PS presque tous transformés en larbins décérébrés aux ordres de l’oligarchie anglo-saxonne. La loi Fioraso a bel et bien été votée.  

Après l’Inde et la Chine, la Russie décide de lutter contre l’impérialisme linguistique anglo-saxon et  de promouvoir tous azimuts la langue russe.

Seulement voilà. On vient d’apprendre – ce 6 novembre 2013 – que la Russie, en plein redressement  économique, diplomatique, démographique, militaire, culturel et moral, a décidé, comme la Chine et l’Inde, d’opter pour une politique exactement inverse à celle des traîtres qui dirigent la France pour le compte d’autrui.

medvedev-promotion-langue-russe

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a annoncé la création d’un Conseil gouvernemental pour la langue russe. Présidé par rien moins que la vice-première ministre russe Olga Golodets, ce nouvel organise proposera toutes les mesures à prendre au niveau national pour promouvoir la langue russe en Russie et dans le monde.

Comme l’a dit la vice-première ministre russe, « La mission du Conseil consiste avant tout à promouvoir le russe et l’enseignement dispensé en russe, qui devient de plus en plus populaire. Il est temps de créer un tel système d’enseignement. Cette année, nous avons déjà procédé à la création de ce système. A mon avis, on verra les premiers résultats de notre travail en septembre 2014. Le système sera complètement opérationnel dans trois ans »

Conclusion en 4 questions

  • Quels sont les pays qui sont en train de prendre des mesures énergiques pour renforcer leur langue nationale chez eux et dans le monde, et qui ont décidé corrélativement réduire de façon drastique la part de la langue anglo-américaine dans leur enseignement, leur recherche et leur vie de tous les jours, afin de libérer les cerveaux de cet asservissement sournois ?

Réponse : la Russie, la Chine et l’Inde.

  • Quels sont les pays et les peuples qui sont en train de grimper d’année en année sur l’échelle de la puissance économique, de la prospérité, du rayonnement diplomatique, scientifique et culturel ?

Réponse : les mêmes que précédemment : la Russie, la Chine et l’Inde.

  • Quels sont les pays qui sont en train de laisser détruire leur langue, leur culture et la qualité de leur enseignement, pour se vautrer dans la servilité à la langue anglo-américaine et à la vulgarité insondable de la sous-culture américaine ?

Réponse : tous les pays membres de l’Union européenne.

  • Quels sont les pays et les peuples qui sont en train de dégringoler d’année en année sur l’échelle de la puissance économique, de la prospérité, du rayonnement diplomatique, scientifique et culturel ?

Réponse :  les mêmes que précédemment : tous les pays membres de l’Union européenne, et plus encore de la zone euro.

Ainsi se vérifie une nouvelle fois l’une des lois d’airain de l’Histoire mondiale : la floraison et la décadence sont des cercles vertueux et vicieux.

  • Lorsqu’un pays connaît une forte ascension économique et une amélioration des conditions sociales, cela va toujours de pair avec une confiance en soi, un patriotisme vivant, une langue rayonnante, une inventivité culturelle, une recherche féconde. Tout va de pair et tout se renforce l’un par l’autre.
  • En revanche, lorsqu’un pays connaît une dégringolade économique et une détérioration des conditions sociales, cela va toujours de pair avec une perte de la confiance en soi, un effondrement moral, un patriotisme ridiculisé, une langue moribonde, un désert culturel et une fuite des cerveaux.

Nous avons sous le nez toutes les preuves que les pays d’Europe, depuis qu’ils se sont laissés piéger dans la prétendue « construction européenne » – et tout spécialement depuis le traité de Maastricht, sont sur la voie du déclin accéléré.

Le lâche abandon de la défense et de la promotion de leur langue maternelle par la France, l’Italie, l’Espagne, ou l’Allemagne en est certainement l’un des signaux les plus tristes et les plus irréfutables. 

François Asselineau

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :