La Chine dénonce les États-Unis comme une « nation hypocrite » qui a « abusé de son statut de superpuissance »

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min
Aidez-nous ! Partagez :

Article historique de l’agence d’état « Chine Nouvelle ». La Chine dénonce les États-Unis comme une « nation hypocrite » qui a « abusé de son statut de superpuissance », « accru le chaos dans le monde », et « mené des guerres injustifiée sous couvert de mensonges »

chine-nouvelle
L’agence d’informations d’État Chine nouvelle vient de publier un article historique – extrêmement cinglant – contre les États-Unis d’Amérique, en appelant le monde à se « désaméricaniser ».

On lit en effet, dans cet article, les remarques suivantes, dont l’emploi est proprement extraordinaire de la part de Pékin :

« Les jours inquiétants où les destinées d’autres pays se trouvent dans les mains d’une nation hypocrite doivent prendre fin et un nouvel ordre mondial doit être mis en place, où toutes les nations verront leurs intérêts respectés et protégés sur un pied d’égalité ».

« Au lieu d’honorer avec responsabilité ses devoirs de leader mondial, Washington avec en tête ses propres intérêts a abusé de son statut de superpuissance et accru le chaos dans le monde en transférant à l’étranger les risques [de son système] financier », mais également « en attisant les tensions dans des différends territoriaux et en menant des guerres injustifiées sous le couvert de mensonges ».

Source : http://www.lepoint.fr/monde/et-si-le-monde-se-desamericanisait-13-10-2013-1743458_24.php

COMMENTAIRES

Il faudrait remonter à plus de 35/40 ans en arrière, du temps du régime maoïste, pour trouver des appréciations d’une telle dureté à l’encontre de Washington.

Les critiques cinglantes de la Chine constituent une illustration parfaite de la teneur de ma conférence prononcée hier à Nantes « L’HYPERPUISSANCE AMÉRICAINE EST-ELLE SUR LE DÉCLIN ? », et qui a fait salle comble (cf. https://www.facebook.com/notes/françois-asselineau-union-populaire-républicaine/plus-de-100-personnes-à-la-conférence-de-nantes-le-12-octobre-lhyperpuissance-am/10151641749672038).

Les nombreux spectateurs d’hier soir ne pourront en effet que le constater. Et constater la justesse du proverbe africain que j’ai cité : « Lorsque le lion est mort, même les chèvres montent dessus ».

Décidément, la suprématie mondiale des États-Unis tire à sa fin et nous sommes en train d’entrer dans une nouvelle période de l’histoire du monde.

La ringardise nocive et tyrannique de la prétendue « construction européenne » – fondée sur une vision anglo-saxonne d’apartheid planétaire – va de plus en plus sauter aux yeux de nos concitoyens et des peuples d’Europe épris de paix et d’ouverture sur l’ensemble du monde.

François ASSELINEAU