Oliver Stone : « Sous de Gaulle, la France aurait accueilli Snowden »

Lecture : 1 min
Print Friendly, PDF & Email

Nous vous proposons un extrait de la conférence de presse donnée par le cinéaste américain Oliver Stone au Club des correspondants étrangers du Japon le 12 août 2013 :

(Les sous-titres ont été réalisés par le pôle traduction de l’UPR.)

Oliver Stone critique sans mâcher ses mots (« Snowden est un héros, Obama est un serpent ») la surveillance massive pratiquée par le gouvernement américain. Pour lui, il s’agit d’une violation flagrante des droits démocratiques les plus basiques. Il considère (comme nous, à l’UPR) qu’Edward Snowden est un héros qui a sacrifié son confort et sa sécurité pour défendre la vérité, la liberté et la justice.

Et nous ne pouvons qu’approuver Oliver Stone lorsqu’il dit : « Où était la France ? Sous de Gaulle, la France aurait accordé le droit d’asile à Snowden ».

Pour la petite histoire, la mère d’Oliver Stone était française. Le cinéaste est attaché à la France (il en parle bien la langue), ce qui donne encore plus de poids à son commentaire sur la soumission déshonorante du gouvernement français.

Rappelons pour finir que l’UPR a lancé une pétition (disponible dans plusieurs langues) pour que le prix Nobel de la paix 2014 soit attribué à Edward Snowden et à Julian Assange. N’hésitez pas à signer et à faire signer celle-ci :

http://www.upr.fr/actualite/monde/petition-internationale-pour-lattribution-du-prix-nobel-de-la-paix-a-julian-assange-et-edward-snowden

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :