Municipales : l’UPR franchit le seuil de 10 % à La Courneuve et à Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

Communiqué de presse du lundi 16 mars 2020 – 15h35

Ce dimanche 15 mars 2020, l’Union populaire républicaine (UPR) se présentait pour la première fois à des élections municipales sous ses couleurs dans 22 villes, dont 21 de plus de 9 000 habitants. Nous présentions sur nos listes un total de 1 049 candidats. 

Sur cet ensemble de 22 villes représentant une population de 2,5 millions d’habitants, le score de l’UPR s’affiche en légère diminution par rapport à celui obtenu lors du dernier scrutin en date, celui des élections européennes du 26 mai 2019. Nous obtenons 1,21 % des suffrages exprimés contre 1,30 % dix mois plus tôt.

Ce résultat global est décevant et est dû à la difficulté que nous avons eue à mobiliser les électeurs dans les très grandes villes où se présentent des figures très connues de la scène politique. L’absence totale d’invitations pour l’UPR dans les médias nationaux, qui ont tout fait pour réduire la campagne à des enjeux locaux, nous a également empêchés de nous adresser à la grande masse des électeurs, concentrée justement dans les grandes agglomérations.

Les élections municipales, par leur nature même, favorisent aussi les candidats très bien implantés, alors que les nôtres étaient quasiment tous des primo-candidats.

Enfin, les élections municipales sont les plus difficiles pour l’UPR parce que les plus éloignées des questions européennes et des grands enjeux nationaux et internationaux.

La réalité est cependant très contrastée entre les différentes municipalités où nous présentions des listes. Si nous perdons en score dans 10 villes, dont les 6 plus peuplées où nous nous présentions, nous progressons dans 12 autres, et parfois de façon spectaculaire.

En particulier, nos candidats Samir Kherouni à La Courneuve (41 700 habitants) et Laurent Cocheton à Saint-Arnoult-en-Yvelines (6 100 habitants) ont obtenu respectivement 10,14 % (contre 2,07 % aux élections européennes pour l’UPR) et 11,75 % (contre 1,46 % aux élections européennes pour l’UPR) des suffrages exprimés, franchissant le seuil de 10 % qui permet d’avoir des élus.

Samir Kherouni entre avec un membre de sa liste au conseil municipal ; il n’y aura pas de 2e tour, le maire sortant étant réélu dès le 1er tour.

Laurent Cocheton accède pour sa part au 2e tour.

Plus globalement, nous dépassons 2 % des suffrages exprimés dans 7 villes :
Saint-Arnoult en Yvelines (11,75 %),
La Courneuve (10,14 %),
Tonneins (3,55 %),
Vitry-sur-Seine (2,72 %),
Wattrelos (2,56 %),
Saint-Maur-des-Fossés (2,11 %)
et Rosny-sous-Bois (2,08 %).

François Asselineau tient à remercier tous nos candidats pour la campagne de terrain, exigeante et éprouvante qu’ils ont menée, ainsi que les électeurs qui nous ont fait confiance sur l’ensemble des 22 villes où l’UPR se présentait sous ses propres couleurs. 

————

TABLEAU : Résultats des 22 villes de plus de 6 000 habitants où l’UPR présentait une liste au 1er tour des élections municipales du 15 mars 2020 (par nombre décroissant d’habitants).

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :