18 juin 2014 – Un émouvant symbole : l’UPR a la surprise et la joie de recevoir sa 1ere adhésion d’un habitant de l’île de Sein

Télécharger en PDF
Lecture : 16 min

10441384_10152541576432612_6117539293233891932_n

En ce 18 juin 2014, un habitant de l’Île de Sein – que nous ne connaissions pas – nous a réservé une émouvante surprise. Il a choisi ce jour précis, date du 74e anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940 de Charles de Gaulle, pour nous faire parvenir son adhésion par télépaiement.

Il s’agit de notre tout premier adhérent à l’Île de Sein, qui ne compte qu’environ 300 habitants (et 265 électeurs inscrits). Probablement d’ailleurs est-ce lui qui a voté pour l’UPR aux élections européennes, puisque la liste menée par Jean-François Gourvenec y a obtenu 1 voix sur 105 suffrages exprimés le 25 mai dernier.

Cette adhésion venue de l’extrême pointe occidentale de la France est un merveilleux symbole puisque nul n’ignore – ou ne devrait ignorer – que c’est de cette petite île pauvre que partirent les premiers résistants vers Londres, à l’appel du Général de Gaulle.

C’est un symbole d’autant plus touchant pour l’UPR que notre adhérent porte le nom illustre de l’une de ces quelques familles de pêcheurs – dont je donne ci-dessous la liste – qui appareillèrent pour les côtes anglaises. Il est de la famille de l’un des tout premiers marins à avoir organisé le départ de ses compatriotes sénans vers l’Angleterre sur son propre navire de pêche.

En mon nom personnel, comme au nom de tous nos adhérents et sympathisants de l’UPR, je souhaite à notre premier adhérent de l’Île de Sein la plus chaleureuse des bienvenues. Je lui transmets aussi nos sentiments de profonde gratitude pour le cadeau symbolique qu’il vient de faire à notre mouvement.

Loin des discours convenus, son geste simple, qui nous est parvenu discrètement et sans un mot, est à vrai dire la plus belle commémoration que l’on pouvait faire, en ce jour, de la naissance de la France Libre et de la Résistance.

François Asselineau
18 juin 2014

10403442_10152541862897612_2412916304164091565_n

  • L’ÎLE DE SEIN EN JUIN 1940

Située en Bretagne, à 8 km au large de la Pointe du Raz dont elle est séparée par le très dangereux raz de Sein, la petite Ile de Sein (58 ha), qui ne compte plus de nos jours qu’environ 300 habitants, en comptait 1 400 en septembre 1939.On les appelle les Sénans.

En juin 1940, une grande partie des hommes sont mobilisés alors qu’une petite garnison d’une vingtaine d’hommes y prend place. En plus des combats aériens qui se déroulent au-dessus de leurs têtes, les informations parviennent aux Sénans par les bateaux qui accostent ou par les rares postes de TSF à accus et à galènes qui se trouvent sur l’Ile sur laquelle il n’y a pas l’électricité.

C’est ainsi que sont connues, le 19 juin, la prise de Rennes et l’évacuation de Brest. Le jour même, l’Ar Zénith, qui assure deux fois par semaine le transport de passagers, de marchandises et du courrier entre Audierne et l’Ile de Sein, fait escale sur l’Ile. Il a à son bord une centaine de militaires dont des chasseurs alpins, des jeunes gens d’Audierne et du matériel de guerre qu’il doit emmener à Ouessant. Vers 19H00, il repart avec exclusivement les militaires, accompagné de la Velléda, ravitailleur des phares, qui a pris en charge les civils et les îliens.

En réalité l’Ar Zénith, après escale à Ouessant, traverse la Manche sur ordre des autorités militaires et gagne Plymouth ; les quatre membres de son équipage sont les premiers habitants de l’Ile à partir vers l’Angleterre.

Le retour de la Velléda le lendemain informe les Sénans de la situation. Le 21 juin, la garnison quitte Sein. Prévenus qu’un général français doit parler à la radio de Londres, quelques dizaines d’îliens, réunis autour d’un des postes de TSF, entendent le discours du général de Gaulle le 22 juin. Fortement impressionné, chacun retourne chez soi alors que des avions bombardent des cargos qui passent au large.

Le 24 juin, le maire fait afficher qu’un avis, reçu d’Audierne par téléphone, ordonne aux militaires de se rendre aux autorités allemandes d’Audierne.

Réagissant à cette menace d’être fait prisonnier, les deux îliens Jean-Marie Porsmoguer et Prosper Couillandre prennent sur eux d’armer leurs bateaux, respectivement la Velléda et le Rouanez-ar-Mor. À 21 heures, les deux navires sont pleins, chargés d’hommes en âge de combattre.

Le 25 juin, un bateau de l’Ile se rend sur le continent où une affiche annonce que tous les hommes de 18 à 60 ans doivent se tenir à la disposition des troupes d’occupation. Devant cette nouvelle menace, une nouvelle réaction se déclenche : le lendemain, deux nouveaux bateaux, le Rouanez-ar-Péoc’h de François Fouquet et le Maris Stella de Martin Guilcher partent à leur tour. Le Corbeau des mers de Pierre Couillandre avec ses passagers les suit de peu. Comme la veille, le maire et le curé encadrent ces départs et les plus jeunes (quinze ans ou moins) n’ont pas le droit de partir.

Ainsi, du 24 au 26 juin, 114 îliens, que la mobilisation avait écartés à cause de leur âge ou de leurs charges de famille, partent de Sein. Plus tard, d’autres rejoindront l’Angleterre par divers moyens.

Au total, 141 Sénans quitteront l’Ile pour la Grande-Bretagne ; le plus âgé a alors 54 ans et le plus jeune 14.

Début juillet, ceux qui ont rejoint l’Angleterre sont regroupés, avec trois cents autres volontaires, devant l’Olympia Hall, à Londres, où le général de Gaulle les passe en revue :

10460113_10152541577142612_6397661881142360157_n

Serrant la main à chacun, qu’il interroge sur son origine, le chef des Français libres, extrêmement surpris du nombre de Sénans présents dans l’assistance, où ils comptent pour quelque 25%. Dans l’état de solitude et de complet dénuement dans lequel il se trouvait alors, Charles de Gaulle aura alors ce mot, plein de tristesse refoulée, de tendresse reconnaissante, et de détermination inébranlable : « l’île de Sein est un quart de la France ».

32 des Sénans ayant ainsi rejoint la France Libre ne reviendront pas, ils périront tués au combat.

  • LISTE ALPHABÉTIQUE DE 128 PÊCHEURS DE L’ÎLE DE SEIN (sur les 141) AYANT REJOINT LA FRANCE LIBRE EN 1940
  1. ANSQUER Amédée-Joseph, né le 16 juin 1900
  2. ANSQUER Pierre-Joseph, né le 14 mars 1897
  3. BLEOMELEN Jean Guillaume, né le 21 novembre 1902
  4. BLEOMELEN Jean Guillaume, né le 12 décembre 1904
  5. BLOC’H Jean-Noël, né le 02 novembre 1921
  6. BOURLES Henri, né le 24 octobre 1914
  7. CANTE Jean François, né le 27 novembre 1923
  8. CANTE Jean-Louis, né le 28 janvier 1921 – Mort pour la France en mer le 16 avril 1942 à 21 ans
  9. CANTE Joseph Noël, né le 10 janvier 1919
  10. CANTE Louis, né le 29 novembre 1920
  11. CANTE Marcel-Marie, né le 15 novembre 1923 – Mort pour la France dans les Îles Salomon (Guerre du Pacifique) le 1er janvier 1944 à 20 ans
  12. CANTE Pierre-Michel, né le 22 décembre 1900
  13. CARADEC Jean-François, né le 27 décembre 1906
  14. CARADEC Jean-Louis, né le 27 février 1908
  15. CHEVERT Clet Germain Marie Emmanuel, né le 25 juillet 1922
  16. CHEVERT Clet Marie, né le 04 novembre 1921
  17. CHEVERT Maurice Marie, né le 22 février 1894
  18. CHEVERT Maurice Sébastien Marie, né le 19 février 1921
  19. CORFDIR Jean-Yves, né le 22 février 1899
  20. COUILLANDRE François, né le 17 novembre 1924
  21. COUILLANDRE Jean-François, né le 18 fév 1892
  22. COUILLANDRE Jean-Pascal, né le 12 avril 1895
  23. COUILLANDRE Jean-Pierre, né le 10 novembre 1921 – Mort pour la France en mer le 18 février 1942 à 20 ans
  24. COUILLANDRE Joseph-Noël-Marie, né le 21 février 1896
  25. COUILLANDRE Prosper Joseph Marie, né le 29 mars 1909
  26. FILY Henri, né le 18 octobre 1923
  27. FOLLIC Jean François Marie, né le 20 mai 1905
  28. FOLLIC Jean Noël, né le 04 octobre 1893
  29. FOLLIC Joseph Marie, né le 08 janvier 1903
  30. FOUQUET Ambroise-Marie, né le 14 mai 1904
  31. FOUQUET Arsène-Paul, né le 7 août 1922
  32. FOUQUET Dominique Marie, né le 20 février 1904
  33. FOUQUET Guénolé-Marie, né le 07 septembre 1889
  34. FOUQUET Guénolé-Marie, né le 24 mai 1923
  35. FOUQUET Guénolé Nicolas Marie, né le 25 mai 1917
  36. FOUQUET Jean-François, né le 26 mars 1894
  37. FOUQUET Jean-Noël, né le 18 novembre 1895
  38. FOUQUET Jean-Noël, né le 19 mai 1924
  39. FOUQUET Jean-Noël, né le 09 janvier 1925
  40. FOUQUET Jean-Noël-Joseph, né le 18 novembre 1921
  41. FOUQUET Joseph-Marie, né le 28 janvier 1912
  42. FOUQUET Jules-Martin, né le 04 juin 1904
  43. FOUQUET Louis, né le 1er janvier 1926
  44. FOUQUET Nicolas Marie, né le 17 décembre 1919
  45. FOUQUET Noël-Marie, né le 26 septembre 1899 – Mort pour la France au Royaume-Uni le 2 novembre 1940 à 41 ans
  46. FOUQUET Paul Yves, né le 19 septembre 1898
  47. GOUACHET Etienne-Marcel, né le 14 mars 1923
  48. GUEGUEN Gabriel-Noël, né le 04 juin 1924
  49. GUEGUEN Jean-François-Marie, né le 24 octobre 1925
  50. GUEGUEN Joseph-Marie, né le 12 janvier 1898 – Mort pour la France en mer le 16 avril 1942 à 44 ans
  51. GUEGUEN Michel, né le 02 janvier 1921
  52. GUEGUEN Thomas-Marie, né le 26 mai 1892
  53. GUILCHER Clet Joseph, né le 19 mars 1910
  54. GUILCHER Edouard-Marie, né le 30 mai 1923
  55. GUILCHER Félix-Joseph-Benoît, né le 1er octobre 1921
  56. GUILCHER François Marie, né le 22 septembre 1911
  57. GUILCHER Henri Emmanuel, né le 25 juin 1921 – Mort pour la France lors du débarquement de Provence le 15 août 1944 à 23 ans
  58. GUILCHER Jean François, né le 05 juillet 1894
  59. GUILCHER Jean-Noël Marie, né le 21 juillet 1923
  60. GUILCHER Jean-Pierre, né le 16 mars 1921
  61. GUILCHER Jean-Pierre Alexis, né le 19 juin 1922
  62. GUILCHER Joseph-Prosper-Marie, né le 09 mars 1923
  63. GUILCHER Louis-Stanislas, né le 31 juillet 1901
  64. GUILCHER Martin Marie, né le 23 octobre 1902
  65. GUILCHER Maurice-Guénolé-Marie, né le 19 janvier 1898
  66. GUILCHER Maurice-Noël, né le 07 février 1902
  67. GUILCHER Paul, né le 07 septembre 1923
  68. GUILCHER Pierre Marie, né le 14 décembre 1920
  69. GUILCHER Pierre Michel, né le 14 septembre 1920 – Mort pour la France en mer le 5 mai 1942 à 20 ans 
  70. GUILLOU François Ange-Marie, né le 19 avril 1902 – Mort pour la France au Royaume-Uni le 6 mai 1943 à 41 ans
  71. HERVIS Jean Pierre, né le 15 janvier 1894
  72. JADÉ Hervé Marie, né le 14 avril 1904
  73. KERLOC’H Jean-Marie Toussaint, né le 31 octobre 1923
  74. KERLOC’H Joseph-Marie, né le 23 octobre 1896
  75. KERLOC’H Yves Joseph, né le 04 mars 1920
  76. LAPOTAIRE Yves, né le 22 mai 1921
  77. LE DEM Aristide Louis, né le 29 mai 1904
  78. LE DREVES Jean François, né le 16 août 1898
  79. MENOU Jean-François, né le 02 avril 1923 – Mort pour la France en mer le 8 février 1042 à 19 ans
  80. MENOU Jean Marie, né le 04 octobre 1886
  81. MENOU Jean-Noël, né le 10 décembre 1895
  82. MENOU Joseph-Simon-Marie, né le 11 février 1900
  83. MENOU Maurice, né le 20 octobre 1922
  84. MENOU Noël-Marie-Joseph, né le 06 janvier 1922
  85. MILLINER Désiré, né le 01 février 1922
  86. MILLINER Guénolé Marie, né le 28 juin 1894
  87. MILLINER Hippolyte Noël Désiré, né le 16 février 1923
  88. MILLINER Jean-François, né le 01 décembre 1920
  89. MILLINER Jean-Louis, né le 04 avril 1922
  90. MILLINER Jean-Pascal-Auguste, né le 29 juillet 1922
  91. MILLINER Jean Pierre, né le 08 juillet 1914
  92. MILLINER Joseph, né le 21 juillet 190
  93. MILLINER Joseph Barthélémy, né le 17 juillet 1923
  94. MILLINER Joseph Marie, né le 29 janvier 1923
  95. MILLINER Jules-Martin, né le 01 décembre 1894
  96. MILLINER Stanislas-Tarcisius-Marie, né le 07 novembre 1900 – Mort pour la France au Royaume-Uni le 19 octobre 1940 à 39 ans
  97. PITON Jean-François, né le 16 juin 1923
  98. PITON Jean-Marie, né le 04 mars 1907
  99. PORSMOGUER Guénolé, né le 27 janvier 1906
  100. PORSMOGUER Guénolé-Jules-Marie, né le 06 juin 1909 – Mort pour la France au Royaume-Uni le 4 juillet 1941 à 32 ans
  101. PORSMOGUER Henri Marie, né le 18 avril 1892
  102. PORSMOGUER Jean Noël, né le 18 mai 1896 – Mort pour la France au Royaume-Uni le 28 janvier 1941 à 45 ans
  103. PORSMOGUER Jean-Yves, né le 26 avril 1899
  104. PORSMOGUER Jean-Yves, né le 16 mars 1900
  105. PORSMOGUER Joseph-Marie, né le 24 mars 1925
  106. PORSMOGUER Louis-Emmanuel, né le 06 octobre 1922 – Mort pour la France au Royaume-Uni le 31 décembre 1944 à 22 ans
  107. PORSMOGUER Pierre Yves, né le 06 septembre 1894
  108. PORSMOGUER Simon, né le 30 août 1895
  109. RICHARD Paul-Marie-Benoît, né le 13 septembre 1899
  110. ROZEN Thomas-Marie, né le 23 juin 1909
  111. SALAÜN Guénolé Marie, né le 16 octobre 1896 – Mort pour la France lors du débarquement en Italie le 13 août 1944 à 45 ans
  112. SALAÜN Jean François Paul Marie, né le 30 juillet 1920
  113. SALAÜN Jean Noël Joseph Liermann, né le 07 octobre 1920 – Mort pour la France en mer le 18 février 1942 à 20 ans
  114. SALAÜN Paul-Marie, né le 26 septembre 1921
  115. SALAÜN Pierre-Marie, né le 27 décembre 1899
  116. SPINEC Ambroise, né le 17 juin 1893
  117. SPINEC François-Marie, né le 24 novembre 1921
  118. SPINEC Jean Pierre, né le 25 décembre 1914
  119. SPINEC Jean-Pierre, né le 12 avril 1922 – Mort pour la France en mer  le 13 juillet 1942 à 20 ans
  120. SPINEC Jean-Yvon, né le 09 juin 1898
  121. TANGUY François, né le 15 juillet 1922
  122. THYMEUR Guénolé Marie, né le 24 juin 1924
  123. THYMEUR Henri, né le 19 novembre 1900
  124. THYMEUR Jean Pierre, né le 29 janvier 1891
  125. THYMEUR Maurice Joseph Marie, né le 08 avril 1921  
  126. THYMEUR Noël-Marie, né le 06 janvier 1902
  127. VIOLANT Barthélémy, né le 19 janvier 1923
  128. VIOLANT Joseph-Edmond, né le 11 avril 1924
  • LA RECONNAISSANCE DE LA FRANCE AUX HABITANTS DE L’ÎLE DE SEIN

Le 30 août 1946, toute l’île sera faite Compagnon de la Libération par décret du 1er janvier 1946. Avec pour citation :  « Devant l’invasion ennemie, s’est refusée à abandonner le champ de bataille qui était le sien : la mer. A envoyé tous ses enfants au combat sous le pavillon de la France Libre devenant ainsi l’exemple et le symbole de la Bretagne tout entière.»

L’île de Sein est ainsi l’une des seules cinq communes françaises qui ont été faites Compagnons de la Libération.

Le général de Gaulle ne fit pas de discours à l’occasion de la remise de la croix de la Libération le 30 août 1946 à l’Ile de Sein, mais il s’adressa spontanément aux Sénans à deux reprises :

« Il y aura toujours, maintenant, en France des gens qui penseront à l’île de Sein. La France entière saura qu’il y avait sur l’océan une bonne et courageuse île bretonne dont l’exemple magnifique deviendra légendaire et les enfants apprendront dans leurs livres d’histoire l’action héroïque d’une bonne et courageuse île française. »

 

10388118_10152541577722612_6935890010618384996_n10345746_10152541577932612_1012255054405764690_n 10475930_10152541578137612_7215774637489050525_n 1607037_10152541578272612_7508782924217161298_n 10482564_10152541578907612_2112492279423791641_n

Ces photos sont extraites du bref reportage sur la visite de Charles de Gaulle à l’Île de Sein le 30 août 1946, à l’occasion de la remise de la croix de Compagnon de la Libération à l’ensemble de la commune. Ce reportage peut être visionné sur le site de l’INA : http://fresques.ina.fr/ouest-en-memoire/fiche-media/Region00205/hommage-du-general-de-gaulle-a-l-ile-de-sein.html

Puis il s’adressa à la la foule, après la remise de la croix de Compagnon de la Libération :

« La France, vous l’avez sauvée. Il ne faut pas qu’on l’oublie. La France se relève tout doucement. Elle est immortelle, elle nous enterrera tous.»

10426693_10152541579522612_7281333289403277477_n

Devenu Président de la République, Charles de Gaulle retournera une seconde et dernière fois sur l’Île de Sein, le 7 septembre 1960.

Ce sera à l’occasion de l’inauguration du monument aux Forces françaises libres qui porte la devise en breton « Kentoc’h Mervel » (« plutôt mourir ») et cette phrase magnifique, qui résume à elle seule l’épopée du gaullisme et la quintessence de la France :

« LE SOLDAT QUI NE SE RECONNAÎT PAS VAINCU A TOUJOURS RAISON. »

10428603_10152541579937612_1619866007440202170_n

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union Populaire Républicaine. La France doit sortir de l’union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :