L’UPR tiendra son 3ème congrès le samedi 3 mai 2014 à Nogent-sur-Marne (94)

Télécharger en PDF
Lecture : 4 min

Communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Télécharger la procuration

Le troisième Congrès de l’Union Populaire Républicaine (UPR) se tiendra le samedi 3 mai 2014 de 9h00 à 20h00 au Théâtre de Nogent (scène Watteau), 1 place du Théâtre à Nogent-sur-Marne (94130).

Organisé tous les trois ans, le Congrès permet de renouveler les instances dirigeantes de l’UPR et d’inaugurer une nouvelle phase de développement de notre parti.

Lors du Congrès fondateur le 25 mars 2007, l’UPR avait enregistré l’adhésion d’une vingtaine d’adhérents, lesquels avaient alors entériné la Charte fondatrice du mouvement.

Le deuxième Congrès, tenu le 3 décembre 2011, avait été l’occasion pour François Asselineau, Président du mouvement, de présenter le programme présidentiel de l’UPR, largement inspiré du programme du Conseil National de la Résistance de 1944. L’UPR dénombrait alors 650 adhérents dans ses rangs.

10253846_10152394109337612_238804436672169840_a

Après avoir suivi une progression de nature exponentielle, l’effectif de l’UPR a atteint 4.640 membres le 14 avril 2014, la moyenne des nouvelles adhésions depuis le 1er janvier 2014 étant de 8,2 par jour.

Le troisième Congrès va donc se tenir dans un contexte d’intense développement, et cela bien que les médias de grande diffusion continuent d’observer un silence complet sur l’existence de l’UPR et sur notre présence aux élections européennes, dans les 8 circonscriptions inter-régionales.

Ce silence médiatique nous a incité à organiser, de façon symbolique, notre troisième Congrès le 3 mai 2014. Car c’est le 3 mai de chaque année que le monde entier célèbre la Journée mondiale de la Liberté de la presse, instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1993.

1544587_10152394217177612_6931935570680178238_n

Au cours de la matinée du 3 mai auront lieu l’assemblée générale des adhérents, l’entérinement des modifications des statuts et le vote pour le renouvellement des dirigeants du parti.

L’après-midi sera consacrée aux interventions des candidats têtes de listes de l’UPR aux élections européennes du 25 mai, à l’annonce et au discours du président élu.

Ce troisième Congrès interviendra à trois semaines du scrutin européen, à l’occasion duquel les Français pourront, pour la première fois, voter pour l’UPR, seul parti politique en lice proposant de faire sortir la France de l’Union européenne par application de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE), de la faire sortir de l’euro, et de la faire sortir de l’OTAN.

10153224_10152394109537612_3372515134591420759_a

La progression inexorable du taux d’abstention à tous les scrutins depuis plusieurs décennies – 61% aux élections européennes de 2009 – montre que les Français rejettent tous les partis politiques médiatisés, y compris le Front National, et sont en quête de propositions politiques nouvelles.

Or seule l’UPR est en mesure de ramener vers les urnes toutes celles et tous ceux qui veulent que leur vote retrouve du sens. Car seule l’UPR peut extraire les Français du piège du « FNUMPS », qu’elle est d’ailleurs la seule à dénoncer.

En focalisant indûment l’attention des Français sur la pseudo-opposition entre l’UMP et le PS, et en accordant une couverture médiatique scandaleusement démesurée au FN dans le seul but de rendre odieuse à 80% de l’électorat l’idée même de souveraineté nationale, l’oligarchie euro-atlantiste organise depuis trois décennies des alternances politiques factices entre des partis qui n’ont pour seule ligne directrice que la même docilité à ses instructions.

 

Vidéo du précédent congrès :

Aidez-nous ! Partagez :