Les responsables de l’UPR

Monsieur Jonathan VALLART

Délégué Départemental du Territoire de Belfort (90)

Lui écrire

Né à la Saint-Sylvestre 1978, je suis originaire du Pas de Calais, de la Côte d'Opale plus précisément.

Après avoir obtenu mon Baccalauréat en sciences économiques et sociales, je me suis inscrit en première année d'Histoire à la faculté d'Arras. Malheureusement, je n'étais pas prêt à l'époque à suivre un cursus universitaire. Je me suis donc lancé dans la vie active : quittant le domicile familial, j'ai enchaîné les "petits boulots" précaires. J'ai été tour à tour cueilleur lors des vendanges, intérimaire dans un supermarché puis dans une usine, et pour finir employé en restauration rapide dans une grande enseigne.

Par la suite, j'ai réussi le concours d'entrée à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI). J'ai cessé de mon propre chef cette formation pour deux raisons. La première était que je me suis aperçu que je ne désirais pas vraiment travailler dans le milieu hospitalier toute ma vie. La deuxième était d'ordre financier. Ne bénéficiant pas de bourse, j'ai financé mes études en étant sapeur-pompier volontaire, activité que j'ai exercée pendant huit ans avant de partir travailler en Suisse. En effet, malgré l 'arrêt de ma formation à l'IFSI, j'ai obtenu mon Diplôme d'État Aide-Soignant par équivalence et exercé plusieurs années dans les nombreux hôpitaux de Berck-mer et autres établissements de ma région d'origine.

Lassé d'enchaîner les CDD de plusieurs mois, d'autant plus qu'ils s'accompagnaient de conditions de travail pas toujours satisfaisantes et d'une rémunération insuffisante pour pouvoir organiser ma vie de façon sérieuse, j'ai décidé de quitter ma région natale pour la Suisse.

Arrivé dans le canton du Jura, tout en résidant en France dans le Territoire de Belfort, j' ai découvert une autre culture ainsi que d'autres conditions de travail et salariales. Malgré tout, je me suis rendu compte à quel point j'étais Français et attaché à mon pays.

Ex-sympathisant PS, pourquoi ai-je décidé d'adhérer à l'UPR ?

Je suis issu d'une famille que l'on peut qualifier de "politisée". Mon grand-père fut un adhérent du Parti Socialiste durant toute sa vie. Son engagement a influencé ma famille ainsi que moi-même. C'est ainsi que j'ai été un sympathisant socialiste pendant un temps, tout en devenant de plus en plus critique vis-à-vis de ce parti que je trouvais de plus en plus élitiste.

Par la suite, les difficultés provoquées par la "construction européenne" et son incapacité manifeste à fonctionner et à intégrer les pays européens dans la "fameuse" mondialisation, m'ont rendu de plus en plus sensible au discours de Jean-Pierre Chevènement. Je n'ai cependant pas adhéré à son mouvement puisque j'ai constaté que la seule ambition du MRC était d’être.... un "aiguillon" pour le Parti Socialiste !

Comme beaucoup de citoyens de sensibilité de gauche, j'ai longtemps cru qu' une "autre Europe" était possible. Les quelques mois qui ont suivi l'élection présidentielle de 2012 ont été à cet égard déterminants dans mon engagement au sein de l'UPR.

J'ai voté pour Hollande, moins par adhésion à son "programme" présidentiel que par rejet total de la présidence Sarkozy.  Mais, après quelques mois de présidence Hollande, et au vu de son inaptitude flagrante à remplir la fonction pour laquelle il a été élu, j'ai eu le sentiment d'avoir été floué dans les grandes largeurs et je me suis personnellement remis en cause.

J'ai essayé de me ré-informer, par moi même et par le biais d'internet. Ces recherches m'ont amené entre autres à découvrir les conférences de M. Asselineau (L'histoire de France , les euro-régions etc.....) et dans la foulée à adhérer à l’UPR.

La Charte fondatrice de l’UPR, ainsi que son programme politique inspiré du CNR, sont les éléments fondateurs d’un retour à notre souveraineté nationale, condition préalable au retour de la démocratie.

Aujourd’hui, je suis fier de participer avec tous les adhérents de notre mouvement, à ce combat juste et noble.

Back to Top