L’UPR est le seul mouvement politique en France qui publie en temps réel
le nombre de ses adhérents

Les responsables de l’UPR

Monsieur Thomas HIRSCH

Délégué départemental de l'Hérault (34)

Lui écrire

Né en 1984 dans le 14e arrondissement de Paris, j'ai vécu en région parisienne pendant 25 ans. Le milieu familial dans lequel j'ai baigné m'a amené à m'intéresser à l'actualité et à la politique. Cependant, je ne m'y intéressais que de loin, étant persuadé que le monde de la politique était une nébuleuse où seuls les « spécialistes » pouvaient faire valoir leurs idées.

Dès le lycée, je me suis particulièrement intéressé à l'économie et à la géographie. Après mon bac, j'ai suivi des études dans le domaine du commerce et ai travaillé quelques années pour de grandes entreprises en tant que commercial.

Mais je me suis rendu compte que je ne m'épanouissais pas ce domaine professionnel, et j'ai alors  envisagé une reconversion ainsi qu'un changement de cadre de vie.

À 25 ans, j'ai ainsi réalisé un de mes rêves d'enfant - habiter près de la mer - en emménageant à Montpellier. J'y suis depuis maintenant 4 ans.

Ce nouveau départ s'est accompagné d'une reprise d'études universitaires en vue d'obtenir une licence d'administration économique et sociale, ainsi qu'une formation professionnelle afin de devenir prochainement assistant de service social. Ces études m'ont permis de m'ouvrir à la sociologie, à la psychologie, au droit, et d'approfondir mes connaissances en économie.

Cette génération qui est la mienne se voit frappée par un chômage de masse et une paupérisation de plus en plus flagrante de la population française.

Alors que l'esprit de résignation règne chez beaucoup de personnes, l'injustice sociale grimpante, instillée par la construction européenne à la botte des oligarchies financières qui devait nous apporter bonheur et prospérité, ne fait que nous pousser vers une crise économique et sociale générale.

La profession d'assistant de service social au quotidien me fait côtoyer des situations de grande précarité et de détresse. Cela confirme que la situation empire de jour en jour, et n’en renforce que d’autant mon sentiment de révolte.

Les structures dans lesquelles j'ai travaillé m'ont alerté sur des sujets pour moi évidents et urgents à traiter (logement, chômage, précarisation des salariés...).

Aujourd'hui, la situation devient étouffante et nos dirigeants continuent de faire la sourde oreille ou de promettre des lendemains meilleurs qui ne viennent pas.

Étant de sensibilité de gauche, je suis d'ailleurs déçu depuis bien longtemps de la ligne politique qui est mise en œuvre par les partis se réclamant de ce côté de l'échiquier politique.

Ma curiosité personnelle quant à la géopolitique, l'actualité internationale et l'Histoire contemporaine m'ont amené à connaître l'Union Populaire Républicaine sur Internet.

Je fus agréablement surpris de voir que l'UPR fait appel à l'intelligence des Français, et qu’elle leur permet d'aiguiser leur esprit critique par sa démarche d'éducation populaire. L’UPR agit ainsi à l'inverse de la propagande et de l'esprit dogmatique de la totalité des autres partis.

L'idée d'un mouvement rassemblant tous les citoyens, au-delà du clivage gauche-droite, dans le but de focaliser sur l'essentiel, à savoir le rétablissement de la démocratie, me paraît fondamental avant d'envisager des réformes dans quelque domaine que ce soit. C'est même une évidence puisque le peuple ne décide plus aujourd'hui de son destin, au nom de la construction européenne qui entraîne les peuples à la ruine dans un abîme liberticide et une soumission aux diktats des marchés.

Je suis aujourd'hui optimiste car non seulement l'UPR me donne des éléments importants pour mieux comprendre et me saisir de la situation actuelle en France, mais elle me redonne le goût de la politique et de l'engagement, me permettant d'exercer pleinement ma citoyenneté.

Je fais mienne cette belle formule de l’économiste français Alfred Sauvy :

« Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés, ils deviennent des sujets ».

Back to Top
FERMER
CLOSE