L’UPR ne se développerait pas aussi vite sans le formidable travail de terrain de ses militants

Download PDF
Lecture : 3 min

Si l’UPR se développe aussi vite, c’est bien entendu parce que les événements ne cessent – hélas ! – de prouver la justesse de nos analyses, la pertinence de nos propositions et l’urgence de notre rassemblement au-delà des divisions partisanes.

Si l’UPR se développe aussi vite malgré le verrouillage médiatique, c’est aussi grâce à Internet, qui permet notamment de diffuser les vidéos de mes conférences à un nombre croissant de Françaises et de Français.

Mais tout cela ne suffirait pas si des militants de l’UPR, jeunes ou moins jeunes, ne se mobilisaient pas quotidiennement pour faire connaître notre mouvement à leur famille, à leurs amis et à leurs collègues, pour distribuer nos tracts sur les marchés, pour débattre avec nos concitoyens, pour organiser des rencontres-citoyennes dans des brasseries…

En guise d’illustration de ce patient travail militant, de ce travail opiniâtre qui procure à la fois des joies et des déceptions, je suggère à nos lecteurs d’aller visionner la page Facebook de l’UPR des Yvelines. Ils pourront y voir quelques photos prises lors de l’opération de distribution de 500 tracts « Ce que nous voulons » sur le marché de la ville des-Clayes-sous-Bois (78) le dimanche 17 février.

Organisée par la délégation UPR des Yvelines, avec le renfort de militants du 92, 28 et 91, cette opération est comparable à celles qui sont menées par nos militants dans un nombre croissant de départements de France.

Ceux de nos lecteurs qui sont intéressés par y participer doivent consulter notre agenda national pour connaître où auront lieu nos prochaines actions militantes.

CONCLUSION

Contrairement aux esprits désabusés – qui sont revenus de tout sans être jamais allés nulle part – et contrairement aux prophètes de malheur – qui se complaisent dans une vision morbide de l’avenir de la France -, nos forces militantes prouvent que NON, tout n’est pas fini pour la patrie de Jeanne d’Arc, des Soldats de l’An II, de Gambetta, de Georges Clemenceau et de Charles de Gaulle.

Pendant que certains se contentent de se plaindre en ne levant pas le petit doigt, nos forces militantes ne cessent de renforcer leurs actions à travers toute la France.

Nos militants sont forts de nos analyses irréfutables, de notre éthique de rassemblement, de notre refus des débats qui stigmatisent et divisent, et de nos propositions à nulle autre pareilles.

Ils sont forts de leurs convictions et de leur volonté de résister aux forces euro-atlantistes qui veulent détruire notre pays, notre niveau de vie et notre démocratie, en nous entraînant dans des guerres illégales, injustes et terriblement meurtrières.

Nos militants constituent la plus belle illustration de cette formidable maxime lancée par Charles de Gaulle dans son discours d’Alger, le 3 novembre 1943 : « Vingt siècles d’histoire sont là pour attester qu’on a toujours raison d’avoir foi en la France. »

C’est pourquoi, en mon nom personnel comme en notre nom collectif, je veux rendre un hommage appuyé à nos forces militantes. Elles sont la Résistance de notre époque.

François Asselineau
———————–
PS : avec un grand merci à Eddy Roos, Matthieu Huck, Sineth Yoeun, Janis Herold, Sylvain Gargasson et tous ceux qui ont participé au tractage dont je joins les photos.

militants UPR 600x288 LUPR ne se développerait pas aussi vite sans le formidable travail de terrain de ses militants