L’UPR appelle tous les députés à déposer une motion de censure contre le gouvernement français au sujet de son aide à l’Ukraine

Download PDF
Lecture : 4 min

Communiqué

Pravy-Sektor-upr
L’UPR APPELLE TOUS LES DÉPUTÉS À DÉPOSER IMMÉDIATEMENT UNE MOTION DE CENSURE CONTRE LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS QUI FINANCE – VIA SES VERSEMENTS À L’UE – LE GOUVERNEMENT UKRAINIEN QUI EMBAUCHE, ARME ET FINANCE LES MILICES NÉO-NAZIES.

Dmitriy Yarosh, 43 ans, chef de Pravy Sektor, groupe néo-nazi paramilitaire dont des membres combattent aux côtés de l’armée ukrainienne dans l’Est séparatiste pro-russe et ont commis d’innombrables exactions, a été nommé lundi 6 avril conseiller du chef de l’état-major de l’armée ukrainienne Viktor Moujenko (http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/04/06/ukraine-le-leader-ultranationaliste-dmytro-iaroch-nomme-au-ministere-de-la-defense_4610275_3214.html).

Selon le porte-parole de l’armée, Oleksii Mazepa, «Dmitriy Yarosh jouera le rôle de médiateur entre les bataillons de volontaires et l’état-major. Nous voulons être unis face à l’ennemi et notre objectif est la coopération et l’intégration des bataillons de volontaires au sein des forces armées. »

Un porte-parole de Dmitriy Yarosh a expliqué que sa milice paramilitaire néo-nazie Pravy Sektor resterait une structure « autonome » mais serait désormais « financée par le ministère de la défense » en précisant : « nos combattants seront désormais bien armés. Jusqu’à présent, c’était des volontaires qui nous fournissaient des équipements ».

L’UPR rappelle :

  • que Dmitriy Yarosh a fédéré plusieurs groupuscules d’extrême droite qui ont affronté en première ligne, cagoulés, cocktail molotov en main, les forces de l’ordre lors de « l’Euromaïdan » ;
  • que l’organisation « Pravy Sektor » qu’il a créée se revendique de l’idéologie pro-nazie du collaborateur des années 40, Stepan Bandera, et ne cache pas son admiration pour Adolf Hitler ;
  • que Dmitriy Yarosh a appelé publiquement au terrorisme et à l’extrémisme, en exhortant les forces anti-russes à se livrer à des actes extrémistes et à répandre la terreur sur le territoire russe ;

L’UPR rappelle également :

  • que cette aide n’est assortie d’aucune conditionnalité sur l’interdiction des mouvements néo-nazis dans les allées du pouvoir ukrainien ;
  • que, la France contribuant pour environ 1/6e au budget de l’Union européenne, on peut affirmer que le gouvernement français a accepté de verser environ 300 millions d’euros au gouvernement de Kiev, qui vient lui-même de décider d’embaucher le terroriste Dmitriy Yarosh auprès du chef d’état-major des armées et de financer sa milice antisémite et néo-nazie.

 

Pour l’ensemble de ces faits proprement ahurissants, l’Union Populaire Républicaine (UPR) appelle solennellement tous les députés français à déposer immédiatement une motion de censure du gouvernement français et de censurer le gouvernement de Manuel Valls.

L’UPR rendra publique la liste des députés qui lui auront répondu, ainsi que le contenu de leur réponse.

L’UPR rendra également publique la liste des députés qui auront gardé le silence face à notre demande et qui auront ainsi laissé faire cette forfaiture qui entraîne la France dans des alliances scandaleuses et dans le risque d’une escalade sans précédent vers un conflit avec la Russie,  2e puissance nucléaire mondiale.