La sortie de l’euro provoquerait une perte de pouvoir d’achat de 40% ?

Message d’un internaute sur notre page Facebook:

Sauf qu’un retour à une monnaie nationale avec une parité temporaire de 1/1 qui sera forcement artificielle et seulement interne pendant les premiers jours donnera à plus long terme cad quelques semaines :
– une dévaluation du nouveau franc par rapport aux autres monnaies mondiales de 40%
– cette dévaluation aura l’avantage de produire moins cher que les autres pays, facilitera les exportations françaises, réduira le chômage.
– mais… (car pour tout il y a toujours un mais !) : diminuera le pouvoir d’achat des français de 40% consécutive d’une dévaluation/inflation du même ordre, renchérira le coût des importations de 40%, augmentera conséquemment le coût des énergies (pétrole, gaz, etc..) du même ordre…
Conclusion : Plus de travail mais plus de travailleurs et de retraités encore plus pauvres…
Qui souhaite que son pouvoir d’achat baisse de 40% en quelques semaines ?

Réponse de François Asselineau:

1) Où avez-vous vu que sortir de l’euro provoquerait une dévaluation du nouveau franc de -40 % par rapport aux autres monnaies mondiales ?
Merci de préciser à nos lecteurs à l’issue de quel raisonnement précis vous en arrivez à -40% et non pas à -70% ou -20% ou +10 %.

2) Pouvez-vous nous préciser le raisonnement qui voudrait qu’une dépréciation de notre monnaie nationale de – 40% provoquerait une baisse de pouvoir d’achat de – 40 % ?

3) Savez-vous que l’une des périodes de l’histoire contemporaine au cours de laquelle le pouvoir d’achat des Français a augmenté le plus vite est la période 1969-1972, qui faisait suite aux hausses de salaire très importantes des Accords de Grenelle du 29 mai 1968 et à la dévaluation du franc de -11,6 % d’août 1969 ?
Comment conciliez-vous ce fait avéré avec votre sombre prévision ?

4) Savez-vous que l’euro s’est déprécié de -20 % par rapport aux grandes monnaies mondiales (notamment dollar) depuis juillet 2008 ? Le pouvoir d’achat des Français a-t-il baissé de 20 % en 3 ans ? Pourquoi les européistes ne disent-ils rien de cette situation et prédisent-ils l’Apocalypse si le nouveau franc baissait d’autant ?
Je vous renvoie à mon récent article sur ce sujet intéressant mais interdit d’antenne :
https://www.facebook.com/upr.francoisasselineau/posts/242747022461513

5) Vous affirmez qu’une baisse de -40% de la valeur du nouveau franc « renchérir[ait] le coût des importations de 40%, augmenter[ait] conséquemment le coût des énergies (pétrole, gaz, etc..) du même ordre… »
Savez-vous que cette affirmation est une erreur qui a été maintes fois démontrée puisque la part du prix du pétrole importé est extrêmement minoritaire dans le prix de l’essence à la pompe, dont plus de 60% sont composés de taxes ?

6) Lorsque non seulement moi, mais un Prix Nobel d’Economie comme Joseph Stiglitz, vous explique que l’euro n’est pas viable et est condamné à exploser tôt ou tard, cela vous laisse-t-il indifférent ?
Pouvez-vous ou non comprendre que la question de sortie de l’euro n’est pas une question d’opportunité économique et financière, mais plus basiquement une question de survie avant un désastre sans précédent, en termes non seulement monétaire mais aussi et plus encore en termes sociaux et de démocratie ?

Conclusion

Je vous conseille de consacrer un peu de temps à visionner ma conférence « FAUT-IL AVOIR PEUR DE SORTIR DE L’EURO ? »

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :