Le gouvernement français « regrette que toutes les sensibilités politiques ne puissent être représentées à l’élection présidentielle »… Au Sénégal !

Lecture : 1 min
Aidez-nous ! Partagez :

Romandie: Sénégal: Paris regrette l’exclusion de certaines tendances politiques

La paille et la poutre

Au moment où la chasse aux 500 parrainages se révèle extrêmement difficile pour de nombreux candidats à l’élection présidentielle en France et que je suis moi-même boycotté systématiquement par tous les grands médias du pays, je forme le vœu que le gouvernement sénégalais publie à son tour un communiqué qui « regrette que toutes les sensibilités politiques ne puissent être représentées à l’élection présidentielle…» en France.

Du reste, ce ne serait que justice de voir de nombreux gouvernements à travers le monde, – qui font constamment l’objet des leçons de démocratie de l’actuel gouvernement français sous tutelle étrangère -, publier à leur tour des communiqués officiels :

1)- pour s’étonner de la présélection totalement anti-démocratique des candidats à l’élection présidentielle en France,

2)- pour s’indigner de la disproportion scandaleuse de l’accès aux médias des différents candidats déclarés,

3)- et pour souligner que cette présélection et ce verrouillage médiatique ruinent la représentativité et la sincérité du scrutin, qui n’est plus qu’une farce démocratique.