Farines animales : Comparaison sans appel entre la compétence et la fiabilité de l’UPR et celles du gouvernement

Download PDF
Lecture : 5 min
  • Question : à quoi reconnaît-on un responsable politique lucide et courageux ?

Réponse : au fait qu’il développe des analyses qui anticipent plusieurs années à l’avance les problèmes, et qu’il n’hésite pas à en informer nos concitoyens, même si cela l’amène à s’opposer au dogme de la dictature européiste.

  • Question à quoi reconnaît-on un responsable politique fiable et compétent ?

Réponse : au fait que ses analyses sont constamment confirmées par les événements, et que son programme politique apparaît, avec le recul du temps, comme le mieux à même de résoudre les problèmes de notre pays.

Ainsi donc, pour juger si un responsable politique, et le mouvement politique auquel il appartient, sont lucides, courageux, fiables et compétents, il faut constamment confronter leurs analyses et leurs propositions au déroulement des événements.

Seul le Temps permet, peu à peu, de trier le bon grain de l’ivraie, et de faire la différence entre les analyses irréfutables et les slogans populistes, entre l’honnêteté et la malhonnêteté intellectuelles, entre le courage et la veulerie.

À cet égard, les événements qui s’accumulent depuis quelques mois en matière de santé publique et de santé alimentaire (développement des OGM, scandale de la viande de cheval, réintroduction des farines animales, etc.) sont l’occasion de faire le point entre ce qu’analyse et ce que propose l’UPR depuis sa création, et de le comparer objectivement à l’action des européistes, et en particulier à celle de l’actuel gouvernement.

UNE COMPARAISON SANS APPEL

Pour procéder à cette comparaison objective, nous invitons les lecteurs à comparer deux vidéos très courtes :

Dans cette conférence qui date de deux ans, le président de l’UPR soulignait la nocivité de l’UE sur la santé publique et cite notamment la décision de la Commission européenne de réintroduire les farines animales.

Dans ce bref extrait, alors qu’elle est interrogée par la journaliste sur la décision de la Commission européenne de réintroduire les farines animales, la ministre ne trouve rien d’autre à répondre que de dire qu’elle trouve cela « bizarre » et de promettre qu’elle va … « regarder ça ».

 

FARINES ANIMALES OBLONG 600x286 Farines animales : Comparaison sans appel entre la compétence et la fiabilité de lUPR et celles du gouvernement

 Comme chacun pourra en juger, la comparaison des deux interventions est sans appel.

 D’un côté, François ASSELINEAU faisait le bon diagnostic il y a déjà 2 ans et en tirait les seules conséquences opérationnelles pour mettre un terme à la nocivité de l’UE sur la santé publique.

De l’autre côté, Delphine BATHO, théoriquement « ministre de l’Écologie » semble prise complètement au dépourvu et ne sait rien annoncer d’autre que de dire qu’elle va « regarder ça ».

Soit dit en passant, elle aurait mieux fait de « regarder » les vidéos de l’UPR.

CONCLUSION : QUI EST COMPÉTENT POUR DIRIGER LA FRANCE ?

Certains se demanderont peut-être si la ministre de l’écologie et du développement durable a en effet découvert sur le plateau télévisé que la Commission européenne a décidé de réintroduire les farines animales, ou si elle a seulement fait semblant de le découvrir.

Mais au fond, peu importe.

Car si Mme BATHO a réellement découvert la question des farines animales sur le plateau télévisé, c’est alors qu’elle est absolument incompétente, que le gouvernement et elle-même ne font aucune anticipation sur les risques qu’encourent les Français et qu’ils ne savent pas quoi faire pour empêcher le désastre au cours.

Et si Mme BATHO a seulement fait semblant de découvrir le problème, pour gagner du temps en esquivant la question gênante de la journaliste, c’est alors qu’elle est à la fois une menteuse et une lâche. Elle est totalement irresponsable et elle n’administre plus rien, si ce n’est que la gestion des mensonges d’État aux téléspectateurs et, au-delà, au peuple français tout entier.

Le pire, hélas, c’est que les deux hypothèses ne sont pas exclusives l’une de l’autre. Et que Mme BATHO, comme tout le gouvernement, est probablement à la fois incompétente et lâche.

BUREAU NATIONAL DE L’UPR

—————————————————————————————-

NOTA

  • Les lecteurs qui souhaitent visionner le chapitre complet sur les questions sanitaires, extrait de la conférence de François Asselineau, peuvent le faire en cliquant ici
  • Les lecteurs qui souhaitent visionner la conférence entière, enregistrée le 5 mai 2011, peuvent le faire en cliquant ici