François Hollande explique lui-même comment il compte être réélu grâce à la présence de Mme Le Pen au 2e tour de l’élection présidentielle

Download PDF
Lecture : 3 min

hollande-marine-le-pen
Les analyses de l’UPR une nouvelle fois confirmées, François Hollande explique lui-même comment il compte être réélu grâce à la présence de Mme Le Pen au 2e tour de l’élection présidentielle.

Cela fait plusieurs années que j’explique que le Front National, loin d’être le prétendu « inquiétant opposant au système » que l’on nous présente dans les grands médias, en est en réalité la roue de secours fondamentale.

Le FN est une gigantesque manipulation qui sert, depuis un tiers de siècle, à maintenir au pouvoir ce qu’il prétend combattre. Et c’est justement la raison pour laquelle il a bénéficié d’une hyper-médiatisation sur les plus grands médias du système euro-atlantiste depuis 1984.

Les dernières élections régionales, qui se sont soldées par sa 40e défaite consécutive à des élections nationales depuis 31 ans, en a encore apporté la plus éclatante des confirmations : le FN est LA machine à maintenir l’UMPS au pouvoir.

Bien entendu, cette analyse iconoclaste m’a valu d’être copieusement insulté, en particulier par les fanatiques de la SARL Le Pen qui ne peuvent même pas imaginer une fraction de seconde le piège politicien diabolique dans lequel ils se sont fourvoyés.

Eh bien, il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ni pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! Car cette fois-ci, c’est le président de la République en personne qui vient de confirmer pile-poil les analyses de l’UPR sur le FN.

Selon des propos rapportés par le Canard Enchaîné, François Hollande se montre désormais très optimiste sur sa propre réélection en 2017 depuis le 2e tour des régionales. Il confie depuis plusieurs semaines à ses proches qu’il compte fermement sur le fait que Mme Le Pen sera au second tour, ce qui lui permettra évidemment d’être alors réélu dans un fauteuil s’il parvient lui-même à battre Juppé.

Ainsi, plus aucun électeur français ne peut désormais ignorer que voter Le Pen au 1er tour en 2017, c’est assurer l’élection à l’Élysée de Juppé ou de Hollande au 2e tour. Avec une probabilité de 100,00%.

Au moins, cette fois-ci, les choses sont enfin parfaitement claires.

François ASSELINEAU

Post scriptum : Ce constat nous permet de prévoir que nous allons être abreuvés, pendant 16 mois, de sondages, plus mirobolants les uns que les autres, attribuant 25 à 30% des suffrages à Mme Le Pen.
Éternels dindons de la même farce, les fanatiques frontistes jubileront en croyant pour la énième fois que le FN va arriver au pouvoir !
Ils sont dans l’incapacité intellectuelle totale de comprendre que les commanditaires de LR-PS – et de Juppé et Hollande – ont un intérêt stratégique majeur à diffuser ce genre de sondages.
Ils ne comprennent pas que l’oligarchie redoute plus que tout l’apparition sur le devant de la scène d’un mouvement politique comme l’UPR. Il est donc essentiel de neutraliser toute vraie menace en faisant croire au bon peuple que le seul vrai opposant pouvant accéder au pouvoir serait le FN…

Source : http://www.linternaute.com/actualite/politique/1266880-presidentielles-2017-hollande-explique-comment-etre-sur-d-etre-elu/