= EN 2017, L’ESPRIT DE RÉSISTANCE EST DE RETOUR = Frédéric Robert, maire de Monêtier-Allemont (Hautes-Alpes), claque la porte des Républicains, adhère à l’UPR et parraine François Asselineau pour la présidentielle.

Download PDF
Lecture : 4 min

Monêtier-Allemont

Monêtier-Allemont est une petite commune des Hautes-Alpes de 300 habitants, située dans l’arrondissement de Gap, dans un environnement magnifique.

Frédéric Robert, maire de Monêtier-Allemont

Son maire, Frédéric Robert, est un maire jeune (âgé de 37 ans), très dynamique et original. Il a fait connaissance de l’UPR et de mes conférences un peu comme tout le monde, c’est-à-dire sur Internet.

Ce qu’il a découvert dans nos analyses l’a profondément surpris et interpellé et a commencé à le faire douter de l’engagement politique, à vrai dire un peu tiède, qu’il avait auparavant à l’UMP, devenue « Républicains ».

Après nous avoir observés pendant plusieurs mois, il s’est résolu à nous appeler pour pouvoir me parler directement par téléphone. À l’issue de deux très longues conversations téléphoniques, Frédéric Robert a décidé de m’accorder son parrainage pour l’élection présidentielle, et m’a invité à venir le voir dans sa mairie quand je le pourrais.

Non seulement je le lui ai promis, mais comme je tiens toujours à respecter mes promesses, je me suis rendu sur place fin novembre, lors de ma tournée de conférences dans les Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes et Alpes de Haute-Provence. Entretemps, Frédéric Robert était venu à Paris et j’avais déjà eu l’occasion de passer un dîner très amical avec lui.

Profondément déçu par la médiocrité insondable de la classe politique traditionnelle, convaincu qu’il n’y a plus guère de différence entre LR et le PS, scandalisé, comme la très grande majorité des maires ruraux, de la politique tyrannique de suppression en catimini de toutes les petites communes de France sous couvert de « réforme territoriales », Frédéric Robert est devenu de plus en plus convaincu par l’UPR, par nos analyses et notre programme, par notre clairvoyance, notre constance, notre courage et notre rectitude.

Au point que, quelques jours avant Noël, Frédéric Robert m’a fait parvenir les clichés et le petit mot ci-joints :

 

==================================

Cher François,

J’espère que ça va. Je suis votre actualité et vos déplacements de près … impressionnant.

Bon, j’ai pris ma décision, vous pouvez médiatiser mon ralliement à votre juste cause.

Vous êtes le candidat des maires et des citoyens. Vous êtes le candidat de la République et de mon idée de la France.

Je vous joins même une photo du jour du premier tour des primaires [de la droite] où je n’ai pas voté et où j’ai distribué des tracts UPR sous la manche ! L’anecdote vaut son pesant de cacahuètes 😉

 

Et puis ça fera peut-être venir des adhérents pour reprendre les commerces du village et s’y installer, qui sait !

Si vous voulez des photos de moi avec des responsables politiques, histoire de dire qu’il y avait l’embarras du choix et que c’est vous que j’ai choisi, faites-le moi savoir !

Je vous joins même une vidéo de Hollande et de NKM, histoire de dire que vous êtes le seul à avoir tenu parole et à être venu nous voir, nous, les citoyens de Monêtier-Allemont :

Vus pouvez même dire que Macron m’avait suggéré de vendre le patrimoine de la commune pour la désendetter !!

J’avais fait plein de vidéos sur la vie de mon village sur cette chaine youtube : https://www.youtube.com/channel/UC-2wlJMIMh2VgFVH-8VadWg/videos?view=0&sort=dd&shelf_id=0

Bref, faites-moi signe quand vous voulez.

Frédéric Robert
Maire de Monêtier-Allemont (05).

========================================

J’adresse publiquement mes plus vifs remerciements à Frédéric Robert pour son ralliement à notre mouvement et pour son soutien à ma candidature à la présidence de la République.

Je salue tout particulièrement son courage car il n’est pas évident, pour un élu local, membre d’une intercommunalité, d’annoncer publiquement sa démission des Républicains et son ralliement à l’UPR.

Il l’a fait en n’écoutant que sa conscience, avec la ferme conviction que notre pays est en train d’être détruit et que nous devons tous nous rassembler pour mettre les fossoyeurs de la France hors d’état de nuire.

C’est exactement cela que l’on appelle l’esprit de Résistance.
Merci beaucoup Frédéric ! Votre ralliement procure un sentiment de joie à tous nos adhérents et militants, et doit être un exemple pour nos dizaines de milliers de sympathisants qui hésitent encore à sauter le pas.

L’année 2017 va être l’année de toutes les surprises !
Vive la République !
Vive la France !

François Asselineau
5 janvier 2017