8 700 € DE MAQUILLAGE PAR MOIS AUX FRAIS DES CONTRIBUABLES ! = Les dépenses de maquillage de Macron (26 000 € au cours des 3 premiers à l’Élysée) n’empêchent pas sa chute continue dans les sondages.

Télécharger en PDF
Lecture : 5 min
Print Friendly, PDF & Email

 

Ce 24 août 2017, le magazine Le Point vient de rendre publiques trois factures – pour un total de 26 000 euros – qui couvriraient les trois premiers mois de présidence d’Emmanuel Macron pour la simple prestation de sa maquilleuse personnelle. (Source ici )

Cela représente quelque 8700 euros par mois de maquillage aux frais des contribuables. Des contribuables auxquels le même Macron demande par ailleurs de se serrer la ceinture.

Toute la presse, à commencer par la presse « people », s’émeut de cette information, choquante à la fois dans son principe et dans son opportunité en ces temps d’extrême sévérité budgétaire. Ici, le magazine Gala.fr du 24 août 2017 en fait ses choux gras, dans la rubrique « Actu/news de stars »….

C’est du jamais vu.

Rappelons que Charles de Gaulle, qui payait de sa poche les timbres de son courrier personnel, ne se maquillait évidemment jamais (sauf probablement pour les passages à la télévision, pour les raisons techniques bien connues).

Sarkozy nous coûtait moins cher, avec sa maquilleuse à 8000 euros par mois  .

Et même Hollande, avec son coiffeur-teinturier à 9 895 euros par mois, nous coûtait moins cher en termes de maquillage car on ignore encore combien est payé le coiffeur de Macron (On craint le pire…).

Des dépenses choquantes dans leur principe, et scandaleuses en période de restrictions budgétaires

En plus d’être nourri, logé, blanchi, servi et transporté princièrement, Macron empocherait, dit-on, un salaire de 12.696 euros nets, qui lui sert essentiellement à mettre de l’argent de côté. (On ignore s’il y a de discrètes et confortables primes en plus, fréquentes dans les allées du pouvoir).

Si Macron souhaite être maquillé 24heures/24, 7jours/7, 365jours/an – en plus de ses passages télés où le maquillage est assuré par les médias -, c’est son problème. Et il n’a qu’à le payer avec sa rémunération. Les Français n’ont pas à payer cette fantaisie en plus.

Il ne fait d’ailleurs aucun doute que, si c’est lui qui paie son maquillage 24h/24 de ses propres deniers, il trouvera un moyen plus économique que de dépenser 290 € par jour à cette fin… Lui, qui dit aux Français qu’ils sont des assistés et qu’il doivent cesser de tout attendre de l’Etat, doit s’appliquer cette mesure pour ses propres achats de fond de teint et de blush !

Non seulement choquants dans leur principe, ces frais de maquillage sont spécialement inopportuns et scandaleux en période de restrictions budgétaires extrêmes.

On imagine que les militaires – qui ont vu leur budget une nouvelle fois sacrifié alors que l’armée est plus pauvre et démunie que jamais – ou que les élus locaux – qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts du fait des coupes budgétaires de la DGF – vont apprécier le sens des priorités et de la juste répartition des efforts que le Narcisse de l’Élysée impose au pays.

Fond de teint et crème de beauté ne font pas la popularité…

Cependant, quels que soient les crèmes de soin, le fond de teint, le mascara, le gloss, les masques d’argile, la cire épilatoire, les séances d’UV, les déguisements et les teintures capillaires, rien n’y fait : la chute de Macron dans les sondages se poursuit inexorablement.

Selon un sondage Elabe pour BFMTV rendu public hier soir 23 août, il n’y a plus que 14% des personnes interrogées à se dire « satisfaits » de son action, tandis que 36% la jugent « décevante ».

En outre, son image s’est altérée sur un autre plan : 71% des sondés le juge désormais « autoritaire ».

 

Conclusion : LES MACS-ILLEURS

La dégradation de l’image de Macron est si rapide que même Hollande, tel un requin sentant l’odeur du sang, a cru bon de se rappeler au souvenir des Français en critiquant vertement son successeur quant aux futures ordonnances pour démolir le droit du travail.

Hollande en a profité pour se glorifier des derniers chiffres de l’emploi, comme s’il y avait de quoi ! Ce satisfecit est aussi comique que scandaleux, compte tenu des incertitudes statistiques, des radiations d’office et des mois qui viennent.

En bref, les Français sont tombés sous la coupe de misérables amateurs de maquillage. Nos gouvernants se teignent les cheveux et se fardent comme dans la Rome du Bas-Empire, avec autant de sans-gêne et d’impudence qu’ils maquillent les comptes de la nation.

Et dans tous les cas aux frais des citoyens !

FA
24/08/2017

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :