=== AVIS AUX GILETS JAUNES ! === Soit on sort de l’UE et de l’euro, soit on en accepte les politiques de régression économique et sociale.

Télécharger en PDF
Lecture : 4 min
Print Friendly, PDF & Email

Les concessions minimes faites par Macron dans son discours du 10 décembre dernier ont paru bien trop faibles aux Gilets jaunes. Le mouvement de protestation ne faiblit d’ailleurs pas, comme on a pu le noter encore ce 22 décembre 2018, où la mobilisation a été relativement inattendue à l’avant-veille du réveillon de Noël.

Et pourtant, ces maigres concessions, qui ne sont pas du tout à la hauteur des enjeux et de la perte de pouvoir d’achat subie par les Français, sont déjà beaucoup trop élevées pour les censeurs européens !

L’Allemand Günther Oettinger, commissaire européen chargé du budget, vient d’appeler au déclenchement d’une procédure pour déficit excessif à l’encontre de la France. Dans une interview au journal allemand Focus, il considère les récentes modifications du budget français découlant des annonces de Macron comme étant « particulièrement problématiques ». Les changements budgétaires de dernière minute dans le Projet de loi de finance 2019 devaient en effet faire passer le déficit français à 3,2 %, soit au-dessus de la fameuse limite européenne des 3 %.

 (Rappelons que cette règle de 3% est imposée pour tenter de rendre viable l’euro sur le long terme, ce qu’il n’est pas.)

https://www.euractiv.fr/…/le-commissaire-europeen-allemand…/
—————————-
COMMENTAIRES
—————————-
Une nouvelle fois, les faits confirment les analyses que fournit l’UPR depuis plus de 11 ans.

Chaque année, la situation devient plus claire, au point d’être désormais irréfutable : les Gilets jaunes – et tous les Français – sont désormais placés devant ce choix fondamental : 
– soit on sort de l’UE, 
– soit on en accepte les politiques de rigueur économique et de régression sociale permanentes.

Soit on reste dans l’UE – et on doit alors accepter l’enrichissement permanent des plus riches et l’appauvrissement continuel de tous les autres Français – soit on quitte l’UE.

Toutes les acrobaties politicardes des autres partis politiques ne changeront rien à ce choix fondamental qui est celui qui se pose aux Français, et que l’UPR – seule contre tous depuis 2007 – propose de résoudre en faisant sortir la France de l’UE et de l’euro.

Notons bien que, même s’il est souhaitable, le « RIC » mis en avant dans les médias ces jours-ci (il correspond au RIP – référendum d’initiative populaire – que l’UPR propose depuis 11 ans) ne répondrait pas en tant que tel à ce choix fondamental qui se pose aux Français.

Le verrou n° 1 à faire sauter pour résoudre les problèmes de la France, c’est bien de sortir de l’UE et de l’euro. Autre façon de le dire : un RIP (ou RIC) qui n’aurait pas le droit de poser la question du Frexit aux Français ne résoudrait rien durablement.

————————
Rappel de notre analyse du discours de Macron du 10 décembre : 
https://www.upr.fr/actualite/france/les-annonces-de-mesures-economiques-demmanuel-macron-pour-resoudre-la-crise-des-gilets-jaunes-de-la-poudre-de-perlimpinpin/?fbclid=IwAR0ie8ElNzyr-8SSo-GMVY8xKl4S7161n4Vmmp2uCZx92B52QYCw7bWL1Mk

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :