Communiqué de presse du vendredi 28 février 2020 – FRANÇOIS ASSELINEAU ANNONCE DES LISTES DÉPOSÉES DANS 21 VILLES DE PLUS DE 9 000 HABITANTS.

Télécharger en PDF
Lecture : 8 min
Print Friendly, PDF & Email

997 CANDIDATS POUR 2,5 MILLIONS D’HABITANTS
François Asselineau annonce que l’Union populaire républicaine (UPR) a déposé des listes auprès des services de l’État dans 21 villes de plus 9 000 habitants (voir liste détaillée en bas et en pièce jointe).

Parmi ces 21 villes :

  • 2 comptent plus de 300 000 habitants
    Nice
    Nantes
  • 3 comptent entre 200 000 et 300 000 habitants
    Montpellier
    Bordeaux
    Paris 18e
  • 3 comptent entre 100 000 et 200 000 habitants
    Villeurbanne
    Montreuil
    Nancy
  • 6 comptent entre 50 000 et 100 000 habitants
    Marseille 7e secteur
    Vitry-sur-Seine
    Lyon 8e
    Saint-Maur-des-Fossés
    Cannes
    Antibes Juan-les-Pins
  • 7 comptent entre 9 000 et 50 000 habitants
    Rosny-sous-Bois
    Noisy-le-Sec
    La Courneuve
    Wattrelos
    Marcq-en-Barœul
    Limeil-Brévannes
    Tonneins

Au total, l’UPR présente 997 candidates et candidats à parité sur ces 21 villes qui comprennent ensemble 2,5 millions d’habitants.

UN ENRACINEMENT REMARQUABLE

Pour la première fois, l’UPR participe à des élections municipales, signe de notre volonté de nous enraciner dans le paysage politique français, et de notre capacité à le faire.

Cet enracinement est d’autant plus remarquable :

a) que nos listes sont composées exclusivement de membres et de sympathisants de l’UPR qui sont tous d’accord sur nos analyses et propositions politiques fondamentales : en particulier la lutte contre la corruption, l’opposition sans concession à Macron et le Frexit.

La sortie de la France de l’Union européenne ne cesse d’ailleurs de gagner en popularité auprès de nos concitoyens au fur et à mesure que ces derniers s’aperçoivent que le Brexit, loin d’être l’Apocalypse promise par les médias, s’impose comme un formidable mouvement de libération et de renouveau démocratique chez nos voisins d’outre-Manche.

b) que très peu de partis politiques sont capables d’en faire autant, et avec une présence électorale comparable. Très rares sont en effet les listes composées purement de membres et sympathisants de LFI, du PCF, du Modem ou encore de l’UDI par exemple.

CLARTÉ ET HONNÊTETÉ


La clarté et l’honnêteté de notre démarche politique offrent en outre un contraste saisissant avec le flou et la confusion entretenus sciemment par nos compétiteurs :

1) des partis qui font semblant de s’opposer sur la scène politique nationale et dans les médias n’hésitent pas à conclure « en même temps » sur le terrain des combinaisons et alliances politiciennes et opportunistes.

Ainsi LREM et LR se sont-ils rapprochés ou se soutiennent-ils mutuellement dans de nombreuses villes, comme à Toulouse, Sèvres, Nancy ou Caen. « En même temps », une « union des droites » s’est formée localement entre LR et le RN dans certaines villes, comme à Sète ou à Lunel.

2) alors que nos candidats affichent et assument clairement leur étiquette politique « UPR », ceux de LREM la dissimulent généralement de peur de susciter le rejet, voire la haine, de nos concitoyens, sans doute pour mieux la faire réapparaitre en cas de bon score.

L’attitude générale de caméléon adoptée par LREM vise à désorienter les Français qui ne savent plus exactement pour qui ils votent, et à nier toute interprétation nationale des résultats des municipales, surtout s’ils se révèlent désastreux pour Macron.

3) l’UPR n’a investi que des candidats ayant des casiers judiciaires vierges et endossant « les 30 propositions d’Anticor pour des communes plus éthiques », ce qui est loin d’être le cas de tous les partis politiques.

DES CANDIDATS UPR DANS DE NOMBREUX VILLAGES ET PETITES VILLES


En complément de ces 21 villes, l’UPR présente également des candidats sur des listes citoyennes apolitiques ou d’intérêt général que l’on retrouve fréquemment dans les villes de petite taille et dans les villages.

En participant ainsi à des conseils municipaux sur l’ensemble du territoire national, l’UPR entend diffuser très largement ses analyses et propositions politiques.

——————
Liste des 21 villes de plus de 9 000 habitants où l’UPR présente des listes
(par ordre décroissant du nombre d’habitants) :
———————-
Nice (Alpes-Maritimes) – 342 637 habitants – 69 candidats –
Tête de liste : Mme Valéry SOHM – adresse courriel : circo1-3.ad06@upr.fr
———————-
Nantes (Loire-Atlantique) – 303 382 habitants – 69 candidats –
Tête de liste : M. Hugo SONNIER – adresse courriel : delegation_44@upr.fr
———————-
Montpellier (Hérault) – 281 613 habitants – 65 candidats –
Tête de liste : M. Kamy NAZARIAN
Adresse courriel : kamy.nazarian.municipales2020@upr.fr
———————-
Bordeaux (Gironde) – 252 040 habitants – 65 candidats –
Tête de liste : M. Gilles GARÇON
Adresse courriel : gilles.garcon@upr.fr
———————-
Paris (18e arrondissement) – 203 127 habitants – 61 candidats
Tête de liste : M. Jean-Jacques MAZUR
Adresse courriel : upr18@yahoo.com
———————-
Circonscription de Villeurbanne, élection métropolitaine (Rhône) – 147 712 habitants – 18 candidats
Tête de liste : M. Christian DADAT
Adresse courriel : christian.dadat.villeurbanne2020@upr.fr
———————-
Montreuil (Seine-Saint-Denis) – 108 402 habitants – 55 candidats
Tête de liste : M. Manuel DE LAVALLÉE
Adresse courriel : manuel.de.lavallee@upr.fr
———————-
Nancy (Meurthe-et-Moselle) – 104 592 habitants – 55 candidats
Tête de liste : M. Jason VANONI
Adresse courriel : jason.vanoni.municipales2020@upr.fr
———————-
Marseille (7e secteur) (Bouches-du-Rhône) – 97 909 habitants – 46 candidats
Tête de liste : M. Farid ZIDANE
Adresse courriel : farid.zidane.municipales2020@upr.fr,
———————-
Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) – 92 755 habitants – 53 candidats
Tête de liste : M. Lionel KAHAN
Adresse courriel : cam.upr94@gmail.com
———————-
Lyon (8e arrondissement) (Rhône) – 84 517 habitants – 49 candidats
Tête de liste : M. Patrice CALI
Adresse courriel : patrice.cali.municipales2020@upr.fr
———————-
Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) – 74 893 habitants – 49 candidats
Tête de liste : M. Michel LECOCQ
Adresse courriel : michel.lecocq.municipales2020@upr.fr
———————-
Cannes (Alpes-Maritimes) – 74 152 habitants – 49 candidats
Tête de liste : M. Nicolas SCHISSELÉ
Adresse courriel : n.schissele@gmail.com
———————-
Antibes Juan-Les-Pins (Alpes-Maritimes) – 73 798 habitants – 49 candidats Tête de liste : M. Michel MORGANA
Adresse courriel : michel.morgana.municipales2020@upr.fr
———————-
Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) – 44 728 habitants – 43 candidats
Tête de liste : Mme Sara MOZDARI
Adresse courriel : mozdari@yahoo.fr
———————-
Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) – 43 537 habitants – 43 candidats
Tête de liste : Mme Aicha BOURAK
Adresse courriel : aicha.bourak.municipales2020@upr.fr
———————-
La Courneuve (Seine-Saint-Denis) – 41 733 habitants – 43 candidats
Tête de liste : M. Samir KHEROUNI
Adresse courriel : rayhane@hotmail.fr
———————-
Wattrelos (Nord) – 41 341 habitants – 43 candidats
Tête de liste : M. Madgid KHITER
Adresse courriel : madgid.khiter.municipales2020@upr.fr
———————-
Marcq-en-Barœul (Nord) – 38 805 habitants – 39 candidats
Tête de liste : M. Romain ROSE
Adresse courriel : romain.rose@upr.fr
———————-
Limeil-Brévannes (Val-de-Marne) – 25 639 habitants – 35 candidats –
Tête de liste : M. Gilles PÉRIN
Adresse courriel : gillesperin69@gmail.com
———————-
Tonneins (Lot-et-Garonne) – 9 069 habitants – 29 candidats –
Tête de liste : M. Pascal SALOMÉ
Adresse courriel : pascal.salome1@orange.fr

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :