Communiqué de presse : François Asselineau demande aux 5 candidats à l’élection présidentielle invités à débattre par TF1, le 20 mars, d’annuler leur venue à cette émission.

Lecture : 2 min
Aidez-nous ! Partagez :

Communiqué de presse : François Asselineau demande aux 5 candidats à l’élection présidentielle invités à débattre par TF1, le 20 mars, d’annuler leur venue à cette émission.

TF1 a prévu d’organiser un débat télévisé entre cinq candidats à l’élection présidentielle : François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Les autres candidats ne seront pas admis à débattre sur la première chaine de télévision française.

D’une part, ce débat est contraire aux principes républicains car l’article 7 de la Constitution ne fait aucune distinction entre les candidats. Il n’y a, en particulier, ni « grand » ni « petit » candidat, ni candidat « sérieux » ni candidat « non sérieux », ni « Ligue 1 », ni « Ligue 2 ». Les 500 parrainages nécessaires obtenus sont tous de la même valeur. TF1 n’a donc aucune légitimité pour procéder à une pré-sélection des candidats, qui revient à influencer le choix du peuple français.

D’autre part, ce débat est contraire aux principes démocratiques car il interdit aux candidats non sélectionnés par TF1 de s’exprimer, et en particulier de contredire les cinq candidats invités à l’émission du 20 mars.

TF1 refusant de revenir sur cette décision inique, François Asselineau demande aux 5 candidats invités à débattre le 20 mars de manifester leur attachement aux principes de la République et de la démocratie en annulant leur venue à cette émission.

S’ils devaient maintenir leur présence – fût-elle accompagnée d’hypocrites larmes de crocodile pour regretter la mise à l’écart des autres candidats -, cela signifierait qu’ils avalisent tacitement que la République et la démocratie peuvent être bafouées par la première chaîne de télévision française.

François Asselineau

Candidat à l’élection présidentielle