Darius Rochebin, l’un des plus grands journalistes suisses, révèle la confidence explosive d’un ambassadeur d’un grand pays de l’UE…

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

Journaliste suisse d’origine iranienne, Darius Rochebin présente le journal télévisé de la Radio télévision suisse (RTS) depuis… 21 ans ! (1998) ainsi que l’émission d’interview « Pardonnez-moi », qui reçoit des personnalités suisses et internationales. 

Véritable personnalité incontournable des médias suisses, il a été honoré par le gouvernement français en 2011 en l’élevant au rang de chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Sur son fil Twitter du 6 août 2019, il a révélé une confidence que lui a faite « l’ambassadeur d’un grand pays de l’UE » en poste à l’ONU à Genève : 

« Le pire qui puisse nous arriver ? Que l’économie britannique finisse par bien se porter après le Brexit. Ce serait une gifle terrible… »

Source :  https://twitter.com/DariusRochebin/status/1158644357538426880

COMMENTAIRES : L’INQUIÉTUDE DES EUROPÉISTES

Cette perspective d’une embellie économique (et dans tous les autres domaines) du Royaume-Uni après le Brexit n’étonnera nullement les adhérents et sympathisants de l’UPR puisque c’est ce que je ne cesse de dire depuis des années. 

Mais ce qui est ici intéressant, c’est qu’il s’agit d’une « confidence désabusée » d’un « ambassadeur d’un grand pays de l’UE ». 

Cela confirme que ce qui se dit à voix basse dans les allées du pouvoir dans les grands pays de l’UE n’a rien à voir avec la propagande d’Apocalypse dont on accable le bon peuple ! 

En réalité, derrière l’assurance factice et les affirmations péremptoires des dirigeants européistes sur les plateaux de télévision, leur inquiétude est grande de voir le Brexit se réaliser enfin. Et que les peuples puissent bientôt juger à l’épreuve des faits les conséquences concrètes d’une sortie de l’UE….

D’où toutes les manœuvres et les combats d’arrière-garde qui tentent encore d’empêcher Boris Johnson de parvenir à un Brexit pour le 31 octobre. 

Décidément, le vent de l’Histoire souffle vers la dislocation de l’UE et dans le sens de l’UPR.

FA
07/08/2019

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :