DÉJÀ ABANDONNÉ PAR SES MAIGRES TROUPES, RAPHAËL GLUCKSMANN SE TROMPE DE LAQUAIS.

Télécharger en PDF
Lecture : 6 min
Print Friendly, PDF & Email

Raphaël Glucksmann (candidat de la liste PS + Place publique) semble assister impuissant à une hémorragie de ses maigres troupes. Près de la moitié des fondateurs de « Place publique » ont déserté ce mouvement de Raphaël Glucksmann au cours du mois écoulé ! (source : https://www.20minutes.fr/…/2496543-20190414-raphael-glucksm… )

Un responsable socialiste n’y est pas allé par quatre chemins pour décrire la déroute du candidat, déjà très mal vu par de nombreux membres du PS :

« Le gars ne remplit même pas sa part de contrat. Il n’est pas capable de tenir une émission de télé ou un meeting. Désormais, le doute s’installe. »
(source : https://www.francetvinfo.fr/…/c-est-une-erreur-strategique-… )

Pour tenter de « faire le buzz », Raphaël Glucksmann a profité de son invitation sur Europe 1 ce dimanche 14 avril pour insulter les « souverainistes » en lâchant cette imprécation :

« Le destin que promettent les souverainistes, c’est un destin de laquais. Un destin de laquais de l’empire chinois, de laquais de l’empire russe, de laquais de Donald Trump. Et ça à un moment, il faut le dire et l’enregistrer. La seule manière dans ce monde extrêmement dangereux d’être vraiment souverain, c’est l’Europe. »
( source : https://www.msn.com/…/rapha%C3%ABl-glucksmann-le…/vp-BBVVglN )

———————
Commentaires
———————-
Cette sortie tonitruante montre d’abord que Glucksmann ne rechigne pas à surfer sur des thématiques complotistes et xénophobes, et même à titiller la fibre raciste de façon subliminale (« être les laquais de l’empire chinois » est une formulation qui rappelle les mises en garde sur le « péril jaune »).

Mais cette sortie prouve aussi que Glucksmann reprend à son compte ce bobard monumental de la propagande européiste, qui voudrait que la construction européenne ait pour but de « faire contrepoids aux États-Unis, à la Russie et à la Chine ».

Nos lecteurs savent bien ce qu’il faut penser de ce bobard. Je renvoie ici, parmi bien d’autres de nos analyses, à mon article du 11 janvier 2013, qui démontait cette propagande il y a déjà 6 ans (https://www.upr.fr/actuali…/…/bobard-europe-contrepoids-usa/)

Mais l’actualité la plus brûlante se charge de confirmer une fois encore devant les électeurs que Glucksmann et ses colistiers leur mentent effrontément.

Alors que l’UE a refusé d’interdire le poison du glyphosate, on a appris avant-hier que le Vietnam a décidé – tout seul comme un grand – d’interdire ce produit, à la grande fureur de Washington.

A la tête d’un pays libre et souverain, les dirigeants de Hanoï ont décidé de sauver leur population de l’empoisonnement, après avoir engagé une bataille judiciaire contre le géant de l’agrochimie américaine pour qu’il indemnise les victimes de l’« agent orange ».
(source :
https://www.lemonde.fr/…/le-vietnam-interdit-le-glyphosate-… )

—————-
Conclusion
—————-
Comme le montrent l’exemple du Vietnam ou celui de la Suisse (qui s’est hissée au 1er rang de la transition énergétique précisément parce qu’elle n’est pas dans l’UE et qu’elle peut donc prendre ses décisions en toute souveraineté), ce ne sont pas les « souverainistes » qui promettent aux Français un destin de laquais.

Ce sont les européistes comme vous, Monsieur Glucksmann, qui ont transformé la France – jadis libre et souveraine – en un laquais de Washington, de Monsanto et de toute l’oligarchie financière et industrielle euro-atlantiste.

Raphaël Glucksmann, vous vous trompez de laquais.

FA
14/04/2019

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :