DERNIÈRE LIGNE DROITE AVANT LE SCRUTIN DE DIMANCHE POUR LA LÉGISLATIVE PARTIELLE DU VAL-D’OISE.

Lecture : 2 min


François Asselineau a passé l’après-midi et la soirée du 22 janvier dans la 1re circonscription du Val-d’Oise, avec notre candidat Christophe Hayes et des militants de l’UPR, pour aller à la rencontre des électeurs.

Il s’est rendu successivement à Beaumont-sur-Oise, Persan et Pontoise, et a ainsi eu l’occasion de s’entretenir avec de nombreux habitants, rencontrés aussi bien dans la rue que dans des commerces ou des brasseries.

Comme le samedi précédent, à Belfort, le président de l’UPR a pu constater que sa notoriété et celle de l’UPR sont en forte croissance, et nettement plus élevées qu’en avril dernier, à la veille du 1er tour de scrutin de l’élection présidentielle.

Partout, François Asselineau est désormais reconnu et identifié comme ayant été le seul candidat à proposer le Frexit – et cela depuis plus de 10 ans.

Au gré des conversations, il est remarquable de constater que le rejet des partis politiques traditionnels continue à s’accroître, tandis que les analyses et les propositions de l’UPR, bien mieux connues, suscitent désormais un intérêt croissant dans toutes les couches de la population. Et tout spécialement chez les électeurs les plus défavorisés.

Nous appelons tous nos adhérents et sympathisants résidant dans la 1re circonscription du Val-d’Oise à se mobiliser et à mobiliser le plus possible famille, collègues et amis autour d’eux, afin de permettre à Christophe Hayes et à Julien Dibellonio (suppléant) d’atteindre le score le plus élevé possible.

François Asselineau ayant rassemblé près de 1% des électeurs le 23 avril dernier et l’Assemblée nationale comptant 577 députés, il serait logique que l’UPR compte 5 à 6 députés pour rendre compte de son influence d’avril dernier. Actuellement, l’UPR n’en a aucun.

Si vous estimez qu’il est parfaitement inutile d’offrir un 353e député à En Marche, un 122e député à LR, un 18e député à FI ou un 9e député FN, et qu’il serait en revanche juste et intéressant de permettre à l’UPR de compter son 1er député, il faut alors se mobiliser massivement dimanche prochain !

 

 

 

François Asselineau, Président de l’Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :