Europe ? « business as usual » : la Commission européenne autorise la commercialisation de 19 nouvelles variétés d’OGM

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min

Ce 24 avril 2015, et sans que les Français le sachent, la Commission européenne vient d’autoriser la commercialisation de 19 nouvelles variétés OGM (dix-neuf d’un coup !) dans l’Union européenne.

José Bové EELV OGM

Cette information doit être méditée par tous les électeurs et électrices français(es) qui ont voté, aux élections présidentielle, législatives et européennes en faveur de EELV, car ils ont cru aux promesses d’une « Autre Europe, une Europe écologiste, solidaire et altermondialiste » que leur ont prodiguées sans vergogne Cécile Duflot, Eva Joly, Daniel Cohn-Bendit et José Bové.

Ce que prouve une nouvelle fois cette décision de la Commission européenne, c’est que la prétendue « construction européenne » est une dictature irréformable, fondée sur un « peuple européen » qui n’existe pas, et qu’elle sert les intérêts d’une petite oligarchie euro-atlantiste du monde des affaires et de la finance.

Ce que prouve une nouvelle fois cette décision de la Commission européenne, c’est que dans le domaine agricole, la seule chose qui pourrait casser les plans de domination de Monsanto, de BASF, des géants de l’agro-alimentaire industrielle, des géants de la distribution, des banques et des fonds d’investissement qui se cachent derrière, ce serait que la France sorte de l’Union européenne.

Car seule la sortie de l’UE permettrait à la France d’interdire les OGM, comme le souhaitent plus de 80% des Français, en attendant que la preuve de leur innocuité soit apportée sur plusieurs décennies.

De même, seule la sortie de l’UE permettrait à la France de refuser la ratification du « grand marché transatlantique » TAFTA, qui va nous être imposée, de gré ou de force, par les élites euro-atlantistes.

En diabolisant la seule solution libératrice qu’est la sortie de l’UE par l’article 50, en interdisant même toute réflexion sur cette hypothèse, et en entretenant au contraire, depuis de nombreuses années, la chimère d’une « Autre Europe, une Europe écologiste, solidaire et altermondialiste », Cécile Duflot, Eva Joly, Daniel Cohn-Bendit et José Bové escroquent la bonne foi de milliers de nos compatriotes.

EELV est un parti-leurre et ses dirigeants servent en réalité les intérêts de ceux-là mêmes qu’ils prétendent combattre.

Aidez-nous ! Partagez :