LA FIN PROCHAINE DU RÉGIME HOLLANDE – Après l’élection présidentielle américaine, que va devenir le locataire de l’Élysée qui affirmait, le 2 août dernier, que Donald Trump lui donnait « un sentiment de haut-le cœur » ?

Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

screen-shot-11-09-16-at-04-39-am

Il est de tradition, lorsqu’un chef d’État est élu, que ses collègues lui adressent immédiatement des félicitations et de vœux de réussite.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats de l’élection américaine placent François Hollande dans une situation grotesque. Il va devoir avaler son chapeau et complimenter, la queue basse, le nouveau chef d’État de la première puissance militaire mondiale et de la 2e puissance économique mondiale, après l’avoir publiquement insulté.

Il ne s’agira que de la énième pantalonnade et de la énième indignité de ce monsieur élu sur des mensonges, auquel il ne reste plus que 4% des Français suffisamment pervers ou étourdis pour lui faire confiance.

Sur l’affaire Trump comme sur toutes les autres, M. Hollande n’a strictement rien compris du phénomène historique qui va balayer tout l’occident : le réveil des peuples contre l’oligarchie et la dictature planétaire qu’elle veut imposer.

On a certes le droit de ne pas tout apprécier dans la personne et dans les déclarations de Donald Trump. Mais lorsque l’on est un chef d’État un tant soit peu avisé, on n’insulte pas l’avenir comme M. Hollande l’a fait. Sur l’affaire Trump comme sur toutes les autres, ce médiocre personnage aurait tout simplement mieux fait de se taire.

Décidément, il est grand temps que le “régime Hollande” cesse.

L’élection de Donald Trump à la Maison Blanche marque le début d’un changement historique mondial et M. Hollande appartient déjà à l’ancien monde.

FA
9 novembre 2016
04h50

Aidez-nous ! Partagez :