DÉJÀ 126 588 € COLLECTÉS DE LA PART DE 932 CONTRIBUTEURS EN 9 JOURS ! = Fulgurant démarrage de notre collecte pour financer nos campagnes pour les élections présidentielle et législatives.

Download PDF
Lecture : 3 min

Le 12 décembre 2016 au soir, j’ai lancé un grand appel à adhésions, cotisations et dons afin de financer nos campagnes électorales pour l’élection présidentielle (si nous réussissons bien à réunir les 500 parrainages) et pour les élections législatives (cf. https://www.upr.fr/actualite/france/lupr-lance-grand-appel-a-adhesions-a-dons-afin-de-financer-campagnes-elections-presidentielle-legislatives )

Ce 21 décembre à 13h45, nous avons le plaisir de constater que cet appel à adhésions, cotisations et dons a connu un démarrage fulgurant, qui augure bien de la suite.

En un petit peu moins de 9 jours (en 210 heures), nous avons déjà collecté la somme de 126 588 €, versée par un total de 932 contributeurs.

Cela représente une moyenne de près de 14 500 euros et de 104 contributeurs par jour. Jamais depuis sa création, l’UPR n’avait rassemblé autant d’argent en aussi peu de temps.

Je signale que le montant actualisé de la collecte de fonds et le nombre actualisé de nos contributeurs seront désormais publiés quotidiennement dans le bandeau de notre page Facebook UPR : https://www.facebook.com/upr.francoisasselineau/

—–

Pour importante qu’elle soit, cette somme ne représente cependant que 7,0 % du budget minimal de 1,8 million d’euros que nous avons budgété par mener au plus économique les campagnes présidentielle et législatives de 2017.

Je rappelle à ce propos que le montant maximal autorisé par la loi est de 23 millions d’euros de dépenses pour la seule élection présidentielle.

Je rappelle aussi que la plupart des autres candidats et tous les autres partis politiques français se font financer par des banques, françaises ou étrangères. Pire encore, l’histoire récente nous a montré que certains d’entre eux n’hésitent pas à se faire financer de façon illégale et crapuleuse, quitte à pulvériser le plafond maximal de dépenses autorisé. L’affaire Bygmalion est encore dans tous les esprits.

Rien de tel, bien entendu, à l’UPR.

Nous avons fait le choix de ne dépendre financièrement QUE de la générosité et de l’engagement militant de nos adhérents et sympathisants.

Nous avons donc 0 € de dettes et nous payons en conséquence 0 € de frais d’intérêts financiers.

Cette détermination à ne dépendre financièrement ni des banques françaises, ni des banques étrangères, ni de quelque puissance publique ou privée française ou étrangère, nous permet d’affirmer haut et fort que notre seul donneur d’ordres, c’est le peuple français.

En exprimant ici mes plus vifs remerciements aux 932 contributeurs qui ont déjà adhéré, ou versé une cotisation annuelle, ou versé un don, depuis 9 jours, je demande à toutes et à tous de poursuivre et d’amplifier encore cette mobilisation générale.

Grâce à la mobilisation de toutes et tous, nous allons stupéfier les autres acteurs, fatigués et déconsidérés, de la scène politique française.

François Asselineau
21 décembre 2016