Jeanne d’Arc récupérée par les collabos

Télécharger en PDF
Lecture : 4 min
Print Friendly, PDF & Email

600 anniversaire jeanne d'arcUne petite agitation a secoué le microcosme politique et médiatique en cette fin de semaine. La raison en était le 600ème anniversaire allégué de la naissance de Jeanne d’Arc et son utilisation à des fins misérablement démagogiques par Nicolas Sarkozy (entre autres…).

On relèvera 2 choses :

1) D’une part, nul ne sait vraiment quand est née Jeanne d’Arc : le 6 janvier 1412 n’est qu’une hypothèse vraisemblable, ce n’est pas une certitude, et les historiens ne sont sûrs ni du jour ni même de l’année de naissance.

L’encyclopédie en ligne Wikipédia indique :

Plusieurs biographies modernes soutiennent souvent comme date de naissance le 6 janvier en se basant sur la source unique qui donne une date exacte [de 17 ans postérieure aux événements] : la lettre mythographique du diplomate du royaume de France Perceval de Boulainvilliers au duc de Milan écrite le 21 juin 1429 : « Elle est venue à la lumière de notre vie mortelle dans la nuit de l’Épiphanie du Seigneur ».

En fait, elle ne pouvait qu’estimer son âge. Plusieurs témoins (notamment ses parrains et ses marraines) à son procès en hérésie et son second procès en réhabilitation ont donné son âge, environ dix-neuf ans, ce qui a permis par recoupement de donner comme année de naissance 1412.

La pratique de noter les naissances dans les registres paroissiaux pour les gens d’origine non aristocratique n’a commencé que plusieurs générations plus tard si bien que l’acte de naissance de Jeanne d’Arc n’a pas été enregistré.

En bref, on n’est pas dans le registre de la vérité historique, on est dans le registre de la politicaillerie. 

En bref, on n'est pas dans le registre de la vérité historique, on est dans le registre de la politicaillerie

2) D’autre part, la « Pucelle » a déjà souvent fait l’objet de récupérations politiques par des responsables qui incarnaient le contraire même de l’esprit de Jeanne d’Arc.

L’exemple le plus fameux, et le plus honteux, en est celui des collaborationnistes des années 40.

Les partisans du régime de Vichy n’hésitèrent pas, pour les besoins de la propagande, à comparer le Maréchal Pétain à Jeanne d’Arc, notamment dans un ouvrage titré De Vercingétorix à Pétain  (avec pour sous-titre en page de titre : Le don de soi-même ), avec des illustrations de Jean Chieze et un texte de Jacques Reynaud :

Vercingétorix à Pétain

 Cet ouvrage, diffusé notamment aux enfants des écoles, fut achevé d’imprimer le 25 décembre 1942 – Jour de Noël – « pour qu’en ce jour d’espérance les enfants de France trouvent en ces images l’exemple des vertus qui firent et feront la grandeur de la Patrie ». Il en fut fait « un tirage de luxe limité à 150 exemplaires, tous réservés à Monsieur le Maréchal Pétain, Chef de l’État.»

L’objet de cet ouvrage était de montrer aux Français que le Maréchal Pétain s’inscrivait dans la lignée des plus grands héros de notre histoire nationale, et comme un résistant à l’étranger digne de Jeanne d’Arc !

Vercingétorix à Pétain 2

Vercingétorix à Pétain 3

CONCLUSION : ATTENTION AUX COMMÉMORATIONS HISTORIQUES, M. SARKOZY !

Nicolas Sarkozy et ses conseillers en com’ devraient faire attention avec le maniement des célébrations historiques.

Se sont-ils rendus compte que 2012 n’est pas seulement le 600ème anniversaire hypothétique de la naissance de Jeanne d’Arc ?

2012, c’est aussi le 200ème anniversaire, tout à fait certain celui-là, du passage de la Berezina lors de la retraite de Russie (26-28 novembre 1812)….

26-28 novembre 1812 retraite de russie

Aidez-nous ! Partagez :