=== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE === Sélection du 12 au 18 février 2018

Télécharger en PDF
Lecture : 22 min

Le village de Lédergues, dans l’Aveyron, a été mis en vente sur le site leboncoin.fr. Le maire veut dénoncer la décision de l’État de revoir le périmètre des zones défavorisées. Se trouver dans une telle zone permet de toucher des aides importantes de la politique agricole commune (PAC). La redéfinition des zones a été rendue obligatoire par le règlement de l’Union européenne n° 1305/2013. Les critères retenus pour la prochaine carte devront être validés par la Commission européenne. Le maire de Lédergues pourra donc bien continuer de protester : la décision finale est entre les mains d’instances supranationales non élues qui ne dépendent de personne. Sauvons nos villages, sortons de l’UE avec l’UPR !

Source : Centre Presse (14 février)

France

Déçus par Macron, les Français constatent une baisse de leur pouvoir d’achat

Plus de deux tiers des Français estiment que leur pouvoir d’achat a baissé à cause des réformes économiques du gouvernement. 74 % sont pessimistes sur l’avenir. Les Français ouvrent-ils les yeux sur la réalité de la politique macronienne découlant directement de l’application des GOPÉ ? Pendant la campagne présidentielle, ce n’est pourtant pas faute que François Asselineau ait alerté les Français que tout président voulant rester dans l’UE allait devoir les appliquer, sur injonction de la Commission européenne.

Source : La Tribune (14 février)

 

Le conseil départemental de Corrèze dit non à la limitation à 80 km/h

Le vote s’est fait à l’unanimité, personne n’étant convaincu par l’efficacité de cette mesure pour améliorer la sécurité routière. Le conseil départemental va ainsi demander au Premier ministre le droit de maintenir la limitation de vitesse à 90 km/h sur les routes secondaires : on connaît la suite…

Source : La Montagne (16 février)

430 000 euros de dépenses irrégulières dans les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon

La CNCCFP a relevé des prestations cinq fois plus élevées que ce qu’elles auraient dû être chez un prestataire utilisé par le candidat Mélenchon. Deux employés de ce prestataire sont aujourd’hui députés de La France insoumise. Valeurs actuelles crie haro sur Mélenchon, mais quid des fraudes suspectées du candidat Macron ?

Source : Valeurs actuelles (13 février)

 

Les salariés français doivent pouvoir être évalués en français

Selon un jugement, « les salariés français travaillant sur un site français doivent avoir accès dans leur langue maternelle à des documents ayant un impact sur leur vie professionnelle ». Les documents servant à l’évaluation des salariés peuvent exister en langue anglaise en plus du français « mais l’une ne doit pas exclure l’autre ».

Source : Romandie (14 février)

 

Généralisation de la possibilité de retirer de l’argent liquide chez les commerçants et plafonnement

La possibilité de retirer de l’argent liquide en effectuant un paiement chez un commerçant va être généralisée en France, avec une limite de 150 euros : cette pratique du cash back, très répandue dans d’autres pays, notamment en Allemagne, correspond à la transposition de la nouvelle directive européenne sur les services de paiement (DSP2).

Source : La Tribune (14 février)

 

France – Santé

 

Lactalis : Auchan et Carrefour ont remis en rayon des produits rapportés par des clients

Ces grands groupes de distribution n’ont cure de la santé de leurs consommateurs, qui ne sont que des contributeurs à leurs bénéfices exorbitants. Pour la qualité, mieux vaut bien souvent préférer les commerçants locaux !

Source : France Bleu (14 février)

 

Denturiste, hygiéniste… Ces professionnels européens low cost menacent-ils la santé en France ?

L’obligation de transposer une directive européenne en droit français a donné une loi qui prévoit d’autoriser un nombre de métiers plus ou moins fantaisistes à exercer en France. Cette loi pourrait autoriser des professionnels de santé sous-qualifiés de l’Union européenne, tels que les métiers obscurs de denturiste – qui fournit et répare des appareils dentaires amovibles – ou de balnéothérapeute, à exercer en France et pratiquer les mêmes gestes que des médecins français.

Source : RT (13 février)

 

 

France – Services publics en péril

La Poste cherche au moins 2 milliards pour survivre

Sous l’empire de l’article 106 du TFUE qui impose aux services publics la sacro-sainte concurrence, La Poste a fermé énormément de bureaux, désertant notamment les territoires ruraux. La Poste justifie sa mutation par la baisse du volume de courrier envoyé, en omettant l’explosion du nombre de colis du fait de l’extraordinaire développement de la vente en ligne. La Poste pourrait facilement rattraper son retard grâce à son exceptionnel maillage territorial. Mais la philosophie de l’UE l’oblige à suivre une logique propre au secteur privé, tout en investissant dans des domaines comme banque et assurance qui ne sont pas sa fonction première.

Source : BFM TV (12 février)

 

Réforme ferroviaire: vers un big bang à la SNCF ?

L’ouverture à la concurrence imposée par l’UE devra impérativement se produire en France au plus tard à la fin de 2019 pour les TGV et en 2023 pour les trains régionaux. Les régimes spéciaux des cheminots seraient abandonnés afin de rembourser la dette de la SNCF.

L’Europe considère aussi que le statut actuel confère à la SNCF un avantage déloyal en vue de l’ouverture à la concurrence, puisqu’un État ne peut pas faire faillite. Elle demande donc que la SNCF soit transformée en société anonyme. Peut-on encore douter de l’application en cours de l’article 106 du TFUE, qui procède à la mise à mort de nos services publics ?

Source : Challenges (13 février)

 

SoLocal, détenteur des Pages Jaunes et de Mappy, va supprimer 1 000 postes

Une mort programmée pour cet ancien service public français livré au privé et maintenant incapable de concurrencer le géant Google, qui propose le même service gratuitement. Au sein de l’UE, la France n’a pas les outils pour défendre les entreprises numériques françaises de l’invasion américaine.

Source : France inter (13 février)

France – Désertification rurale

Cosne-sur-Loire : la maternité ferme définitivement

Il faudra désormais une heure de route jusqu’à Nevers pour accoucher : plaignons les futures mères… Le service public est à nouveau sacrifié sur l’autel de la rentabilité, et la désertification rurale est en marche.

Source : France 3 (15 février)

Maternelles et écoles rurales risquent de payer le prix des CP et CE1 à douze élèves

La réforme du CP et du CE1 mise en place par Emmanuel Macron entraîne créations et suppressions de postes. Afin que les effectifs puissent être réduits dans les zones prioritaires, des classes de zones rurales et prétendument favorisées seront supprimées. En pratique, c’est la politique de désertification rurale qui continue car cela signifie pour les élèves concernés un accroissement du nombre de kilomètres à parcourir afin de rejoindre leur école.

Source : France info (15 février)

 

Voir aussi l’article à la une.

France – Pertes d’emploi

Entre 2006 et 2015, l’industrie manufacturière a perdu 27 300 établissements employeurs et 530 000 salariés

Le résultat de notre appartenance à l’UE est catastrophique. Une monnaie surévaluée et l’article 63 du TFUE, qui facilite les délocalisations, mettent à mort tout le patrimoine industriel de la France.

Source : Insee (14 février)

 

L’État s’alarme du manque de protection des fleurons industriels français

La France s’aperçoit qu’elle est totalement vulnérable au pillage perpétré par les « investisseurs » étrangers et va supplier la Commission européenne de préparer un règlement sur les investissements étrangers. L’article 63 du TFUE sera néanmoins toujours là, gravé dans les traités et continuera à livrer les fleurons et joyaux français aux intérêts financiers étrangers : l’État a perdu sa capacité d’agir, pour le plus grand bénéfice des intérêts privés.

Source : Le Monde (16 février)

 

Suppression de 409 postes chez Castorama et Brico Dépôt

C’est un scénario maintenant bien connu. Suppression de postes, augmentation des dividendes pour les actionnaires, délocalisation au sein de l’UE. Tout cela est permis et facilité par l’article 63 du TFUE qui a inscrit dans le marbre la libre circulation des biens et des services.

Source : Ouest-France (13 février)

France – L’européisme force le passage

 

L’Europe s’invite dans le débat sur la réforme constitutionnelle française

La législation européenne constitue une partie importante du droit français. En effet, 75 à 80 % des lois votées viennent des directives européennes, disait Viviane Reding, ancienne commissaire européenne. Les européistes proposent que l’esprit européen se diffuse dans toutes les commissions parlementaires. C’est un constat de vassalisation qui va être inscrit dans la Constitution. C’est une nouvelle attaque contre la souveraineté du peuple français.

Source : Euractiv (13 février)

Plan chorale : hymne à la joie pour tous les collégiens !

La propagande européiste continue à s’infiltrer dans notre système éducatif. Sous couvert de plan chorale, l’hymne européen sera appris par les collégiens en plus de la Marseillaise.

Source : Service-Public.fr (13 février)

OTAN et géopolitique occidentale

Dialogue difficile à l’OTAN sur l’Europe de la Défense

Les États-Unis réclament que leurs vassaux européens augmentent leur budget de défense et achètent du matériel militaire américain. Le marché américain, quant à lui, est fermé aux industriels européens. Il est aussi demandé aux européens de ne pas interférer dans les marchés d’armement des pays non-membres de l’UE. La soi-disant Europe de la défense ne doit pas empiéter sur les domaines de l’OTAN. Washington demande également à l’UE de ne pas se mêler de l’affaire turco-syrienne, qui est une affaire bilatérale entre la Turquie et les États-Unis. Rappelons que c’est l’article 42 du TUE qui soumet la politique de défense européenne à celle de l’OTAN.

Source : Orange (13 février)

NB : entre le moment où l’article a été listé et la publication, le titre de l’article sur le site d’Orange a été modifié pour supprimer la mention d’un dialogue difficile à l’OTAN… l’ancien titre ne devait pas être politiquement correct, semble-t-il !

Réunion de l’OTAN à Bruxelles le 15 février

 

Nouvelle gifle pour Macron : Washington obtient des Européens qu’ils acceptent     « d’obéir à l’OTAN et à l’OTAN seule »

Mention toute spéciale aux bonimenteurs professionnels, au premier rang desquels le président de la République, qui osent faire croire aux Français que la construction européenne aurait pour but de « faire contrepoids aux Américains ».

Source : UPR (15 février)

 

Puisque Macron veut lutter contre les fake news, l’UPR lui demande de tirer les conséquences des aveux venus de Washington au sujet de la Syrie, en faisant son mea culpa et en retirant nos troupes de Syrie

Le secrétaire américain à la Défense (puis Macron !) a reconnu qu’il n’y avait pas de preuve de gazage chimique du peuple syrien par le gouvernement de Bachar el-Assad. Et pourtant, François Asselineau avait été jeté à la vindicte populaire lors de l’élection présidentielle il y a un an par France info, qui lui collait une étiquette de complotisme, alors même qu’il faisait justement preuve de prudence sur ce dossier. Les faits lui ont donné raison, mais France info ne s’est pas excusée. Voir aussi l’entretien d’actualité de cette semaine.

Source : UPR (11 février)

 

Selon Florence Parly, les armes françaises vendues à l’Arabie saoudite « n’étaient pas censées être utilisées » au Yémen

La ministre des Armées découvre que les armes vendues à notre grand ami démocrate saoudien peuvent tuer. Pensait-elle que ces armes allaient être affichées dans un musée ? Avons-nous affaire à de la mauvaise foi du premier ordre ? ou à une profonde et naïve incompétence ?

Source : France Soir (9 février)

Monde

Au Brésil, le carnaval se révolte contre la classe politique

Au Brésil, le carnaval n’est pas qu’une grande fête. C’est aussi un moment d’inversion des valeurs et de libération de la parole. En ce début d’année électorale, plusieurs écoles de samba de Rio ont profité du défilé pour critiquer la classe politique actuelle, notamment le gouvernement de Michel Temer, issu d’un coup d’État juridique. Temer, qui conduit une politique d’austérité et de casse des acquis sociaux (retraite, santé, éducation) a été parodié sous la forme d’un effrayant Dracula. Et, en Europe, les peuples acceptent-ils de se faire sucer le sang sans réagir ?

Source : Le JDD (13 février)

Michel Temer, président du Brésil, version Dracula

 

Une législation américaine bloque la vente de Rafale à l’Égypte par la France

Une nouvelle vente de Rafale en Égypte serait bloquée à cause des États-Unis. Washington brandit sa législation sur les exportations d’armement pour compromettre la vente de missiles de croisière européen Scalp que l’armée égyptienne souhaite à tout prix monter sur ses Rafale. Jusqu’à la révolution égyptienne, Le Caire était un très bon client des États-Unis, mais les Français et les Russes ont effectué depuis une impressionnante percée dans ce pays. Les autorités françaises essaieraient donc de trouver un arrangement avec les Américains pour qu’ils autorisent l’exportation vers l’Égypte de composants fabriqués aux États-Unis entrant dans la fabrication des missiles européens. En matière d’armement, il est plus que temps que la France retrouve sa souveraineté.

Source : RFI (16 février)

 

En Allemagne, un record de naissances depuis vingt ans

On peut penser que la natalité est fortement influencée par la confiance en l’avenir. Alors qu’en Allemagne, qui arrive à maintenir une balance commerciale positive, la natalité remonte, la France connaît une baisse de natalité, et l’Italie enregistre une chute de 100 000 personnes dans sa population l’an dernier à cause du déficit de naissances.

Source : Les Echos (13 février)

 

L’âge de la retraite des fonctionnaires repoussé à 80 ans au Japon

La mesure ne s’appliquera qu’aux fonctionnaires volontaires. Les autres pourront continuer à prendre leur retraite quand ils le souhaitent entre 60 et 70 ans. Cette réforme est due aussi à la grave pénurie de main-d’œuvre que connaît le Japon. Les employeurs n’arrivent pas à embaucher. À cause de la dénatalité, il n’y a pas assez de jeunes pour remplacer les personnes âgées partant à la retraite.

Source : RTBF (12 février)

Innovation

Des lunettes pour reconnaître des criminels : l’incroyable technologie chinoise

Le système est capable d’identifier une personne en 100 millisecondes en utilisant une base de données comprenant 10 000 profils à hauts risques. La traque de chaque individu par reconnaissance faciale, imaginée dans le film Minority Report, ne sera donc bientôt plus de la science-fiction. C’est la porte ouverte à toutes les dérives totalitaires, si les individus perdent maintenant aussi leur droit à l’anonymat dans leurs déplacements.

Source : Le Temps (11 février)

 

Son of Concorde : de New York à Londres en 3 heures

Sans s’en cacher, les États-Unis récupèrent l’ancien projet franco-britannique du Concorde et en prennent le leadership. Le procédé est même tout à fait manipulatoire, car ce sont bien les Américains qui avaient tué le projet Concorde en interdisant au supersonique le survol de leur territoire…

Source : 20 minutes (14 février)

Voitures autonomes : les tests sur route ouverte se multiplient dans l’Hexagone

En matière de véhicules autonomes, les constructeurs français ont débuté leurs tests en conditions réelles. Le gouvernement a accordé les autorisations nécessaires à Renault, PSA et Valeo. L’objectif à terme est de rivaliser avec les États-Unis, l’Allemagne et le Japon. Pour une fois, la lubie du « champion européen » ne l’a pas emporté sur l’intérêt national, et l’Allemagne est justement vue comme une concurrente.

Source : Les Furets (12 février)

Divers

Entretien d’actualité n° 58 avec François Asselineau

30 000 adhérents – Syrie – Soros – Travailleurs détachés – Agriculteurs – Justice

L’entretien couvre des sujets complémentaires à la revue de presse !

Source : UPR (18 février)

 

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel : la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée).

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Alexis Comte, Antoine Carthago, Maxime Forner, David Pauchet

Relecture : équipes de relecture, François Asselineau

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :