Découvrez la stratégie de Mélenchon pour comprendre comment les dirigeants du MPEP vous enfument

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min

AVIS AUX SYMPATHISANTS DU MPEP  !

DÉCOUVREZ LA STRATÉGIE DE MÉLENCHON POUR COMPRENDRE COMMENT LES DIRIGEANTS DU MPEP VOUS ENFUMENT.

VOUS ALLEZ SOUTENIR L’ULTRA-EUROPÉISTE HOLLANDE PLUTÔT QUE DE VOUS ALLIER À L’UPR (et tout cela bien sûr au nom de « la gauche » !)

M. Mélenchon vient d’exposer dans Médiapart quelle sera sa stratégie pour 2012 : il veut « secouer » Hollande, afin de « l’obliger de bouger », le tout pour faire ensuite alliance avec le PS bien entendu. Tout cela était bien entendu cousu de fil blanc car c’est ce que nous ne cessons de répéter à l’UPR depuis des mois et des mois.

Citation de M. Mélenchon : « Petit à petit, je vais tellement secouer Hollande qu’il va être obligé de bouger. Je vais essayer de l’arracher à ses atavismes. Et plus il lâchera, plus il me renforcera. C’est mon raisonnement. C’est ma stratégie de conquête du pouvoir et de l’hégémonie à gauche. […] Ensuite, on arrivera à l’épisode numéro trois : fait-on quelque chose ensemble ?« 

On remarquera :

  • que M. Mélenchon ne dit pas un seul mot de la question européenne,
  • et qu’il réduit le vide sidéral du programme du PS à un simple problème psychologique conjoncturel : ce serait à cause du caractère mollasson de M.Hollande, qu’il compare aimablement à un « grand bol d’eau tiède ».

CONCLUSION

Le « job » de M. Mélenchon est exactement comparable à celui de M. Montebourg. L’un et l’autre sont deux dents du « râteau » PS, et ont pour objectif de ratisser large pour amener les Français de gauche, qui n’en peuvent plus de la situation, à voter quand même en faveur d’une énième marionnette du système.

M. Montebourg est une « dent interne » au PS. Le but qui lui a été fixé, moyennant un poste de ministre à la sortie (avec logement de fonction et voiture à gyrophare) est de ratisser les adhérents du PS de gauche en leur faisant croire qu’il allait « influer sur le PS de l’intérieur ».

M. Mélenchon est une « dent externe » au PS. Le but qui lui a été fixé, moyennant un poste de ministre à la sortie (avec logement de fonction et voiture à gyrophare) est de ratisser les adhérents du PCF et d’autres partis de gauche en leur faisant croire qu’il allait « influer sur le PS de l’extérieur ».

Je rappelle ici que j’ai proposé, à l’antenne de BEUR FM, à M. Nikonoff, Porte-Parole du MPEP, de s’allier à l’UPR pour faire sortir la France de l’UE et de l’euro au plus vite .

Je rappelle que le Porte-Parole du MPEP m’a opposé une fin de non-recevoir en m’expliquant que le MPEP allait « influer de l’intérieur » sur M. Mélenchon.

DE QUI SE MOQUE-T-ON ?

J’appelle ici tous les adhérents du MPEP à prendre toute la mesure de la manipulation dont ils sont encore une fois les victimes. Au bout du compte, ce que leur propose la direction de leur mouvement, c’est d’être une nouvelle fois les dindons de la farce de « l’alter-européisme de gauche » !

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/2012-melenchon-expose-sa-strategie-n-exclut-pas-un-accord-avec-le-ps-18-10-2011-1658939.php

Aidez-nous ! Partagez :