François Asselineau a été invité au lancement de la nouvelle revue « L’Hémicycle »

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

La revue politique L’Hémicycle, qui s’adresse notamment aux élus, avait cessé sa parution hebdomadaire en avril 2018.

Une équipe de journalistes et d’experts réunis autour d’Éric Revel, ancien directeur de LCI puis de France Bleu, et du rédacteur en chef Thomas Renou, ont décidé de relancer cette publication, sous la forme d’une revue trimestrielle d’une centaine de pages.

Cette nouvelle formule se propose désormais « d’explorer de nouveaux horizons, scruter les métamorphoses, encourager le dialogue entre des acteurs qui sont devenus plus complémentaires que jamais ». Elle a pour devise : « L’Hémicycle, la revue qui aime la politique ».

La formule papier sera distribuée à partir de jeudi à 5.000 personnes, entre cabinets ministériels, parlementaires, départements, régions, préfectures, grandes mairies et grands patrons. Une version sera également disponible en ligne.

Au menu de son premier numéro, dont le lancement a lieu ce 10 octobre 2019 : une interview de Bernard Cazeneuve et une autre de Jean-Pierre Farandou, le nouveau patron de la SNCF.


François Asselineau, qui a répondu positivement à l’invitation qui lui a été faite, s’est rendu ce 9 octobre à la réception de lancement à Paris, accompagné de Laure Avot (attachée de presse papier) et Romain Justo (attaché de presse audiovisuel).

Il a pu s’entretenir avec plusieurs des personnalités présentes et des journalistes, et en particulier avec Éric Revel et Thomas Renou. Lesquels lui ont indiqué que, selon eux, la société française était dans une situation explosive et qu’il fallait absolument faire renaître de vrais débats politiques sur de vrais sujets, en allant au fond des choses.

Dans ce cadre, François Asselineau leur a confirmé que l’UPR et lui-même étaient bien entendu disposés à participer à tout débat avec d’autres grands responsables politiques nationaux sur tous les sujets, et en particulier sur l’impasse créée par la prétendue « construction européenne » qui a fait disparaître la vraie démocratie en France.

Conclusion

L’invitation de François Asselineau à cette réception de lancement et l’accueil qui lui a été réservé témoignent que la notoriété de l’UPR, de même que la perception de la pertinence de ses analyses et de ses propositions, ne cessent de progresser dans les sphères politiques et médiatiques françaises.

C’est de très bon augure.


Vous êtes journaliste et vous voulez contacter nos attachés de presse pour obtenir un entretien avec François Asselineau (ou avec l’un des responsables de l’UPR) ?

Contact presse : presse@upr.fr

**********

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :