Jonathan Vallart sera le candidat de l’UPR à l’élection législative partielle de la 1ère circonscription du Territoire de Belfort

Télécharger en PDF
Lecture : 4 min

Jonathan Vallart sera le candidat de l’Union populaire républicaine (UPR) à l’élection législative partielle de la 1ère circonscription du Territoire de Belfort, rendue vacante par l’invalidation, par le Conseil constitutionnel, de l’élection de Ian Boucard, candidat de LR. Aurore Macé sera sa suppléante. Le scrutin est prévu le dimanche 28 janvier 2018.

Jonathan Vallart, 38 ans, né le 31 décembre 1978 et originaire du Pas-de-Calais, est aide-soignant et réside dans le Territoire de Belfort. Issu d’une famille ancrée à gauche et influencé par un grand-père membre du PS toute sa vie, Jonathan Vallart a été sympathisant socialiste pendant plusieurs années.

Par la suite, les difficultés provoquées par la prétendue « construction européenne » et son incapacité manifeste à fonctionner le rendent de plus en plus sensible au discours de Jean-Pierre Chevènement. À l’instar de nombreux Français de gauche, Jonathan Vallart a longtemps cru qu’une « autre Europe » était possible, notamment après la promesse de François Hollande de renégocier, s’il était élu en 2012, le TSCG (« traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance », négocié par Nicolas Sarkozy).

L’impossibilité de « changer l’Europe », à nouveau démontrée par François Hollande dès les premiers mois de son quinquennat, et ce malgré ses promesses électorales, a conduit Jonathan Vallart à s’informer sur la « construction européenne » sur Internet. Cette démarche l’a amené à visionner plusieurs conférences de François Asselineau, notamment « qui gouverne la France et l’Europe ? » et « pourquoi l’Europe est-elle comme elle est ? ».

Jonathan Vallart adhère alors rapidement à l’UPR, après avoir lu sa Charte fondatrice ainsi que son programme politique inspiré du CNR et reposant sur la sortie unilatérale de la France de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN. Il a été candidat titulaire de l’UPR dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort lors des élections législatives de juin 2017 où l’UPR était massivement présente, affichant des candidats dans 574 circonscriptions sur 577. L’UPR a d’ailleurs été le parti politique français présentant le plus de candidats aux élections législatives de cette année.

Sa suppléante, Aurore Macé, 35 ans, originaire de Saint-Lô dans la Manche est diplômée en droit public et travaille à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Territoire de Belfort. Auparavant, elle a exercé comme conseillère juridique aux armées en tant qu’officier pendant cinq ans, puis à l’hôpital Nord Franche-Comté. D’abord adhérente à l’UMP début 2013, elle n’y reste que quelques mois, déçue de l’absence d’analyse de fond sur la situation de la France. Elle découvre l’UPR grâce à son père et y adhère à Noël 2013.

Depuis, elle s’est présentée sous la bannière de l’UPR aux élections européennes de mai 2014, aux élections départementales de mars 2015, aux élections régionales de décembre 2015 et enfin aux dernières élections législatives de juin 2017, comme suppléante.

Au cours de ses études de droit, Aurore Macé a notamment étudié le droit constitutionnel ainsi que le droit communautaire et les institutions européennes. D’abord fervente européiste, elle a pris conscience grâce aux conférences de François Asselineau de la supercherie de ce projet politique qui, sous couvert de promettre des lendemains qui chantent, entraine la France vers sa destruction.

Jonathan Vallart et Aurore Macé, respectivement de sensibilités de gauche et de droite, illustrent la diversité d’opinions qui règne à l’UPR ainsi que la capacité de rassemblement de notre mouvement en dehors des clivages traditionnels de la société française, dans le but de restaurer l’indépendance et la souveraineté de la France. C’est exactement ce que les résistants de toutes origines avaient réussi à faire en se rassemblant au sein du Conseil National de la Résistance, derrière Charles de Gaulle et Jean Moulin, à partir de 1943.

François Asselineau, Président de l’UPR et candidat à l’élection présidentielle de 2017, viendra soutenir Jonathan Vallart et Aurore Macé dans leur campagne électorale, de même que plusieurs responsables nationaux du mouvement et de nombreux militants du Territoire de Belfort.

Contact médias :

presse@upr.fr

 

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :